Version 2.2 The Girls Of Sunnydale
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Welcome, White Wolf...[libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jason Fuller

avatar

Nombre de messages : 8
Les armes de Votre Personnages : Ses crocs et ses griffes
Date d'inscription : 22/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Welcome, White Wolf...[libre]   Jeu 27 Mar - 21:44

Cela faisait maintenant quelques années que Jason était en fuite, qu'il avait sur les talons un jeune homme, ami, devenu Hunter. Le prédateur était devenu proie et c'est au volant de sa voiture qu'il tentait de le semer. C'est lorsqu'il avait croisé un panneau "Sunnydale", que le cours de son voyage avait changé.
Sunnydale...ce mot avait sonné dans sa tête comme une sirène. Il devait y aller pour la simple raison que ce mot ne lui était pas inconnu. Il avait déjà entendu parler de cette ville. La première fois dans la bouche de Oz, un "pote" guitariste qui lui avait raconté des souvenirs d'ados lors d'une soirée bien arrosée. Après on infection, il l'avait entendu bien plus fréquemment. Des choses terribles se passaient dans cette ville. On parlait de sorcières plus puissantes que des dieux, de tueuses de vampires, d'Elues. On murmurait qu'une déesse y avait subi une lourde défaite.
Sunnydale...visiblement noeud attirant une faune bien particulière. Malgré les dangers qui devaient errer dans les rues de la ville, Jason avait mis le cap dessus. S'il y avait une personne capable d'annihiler sa malédiction ou de la rendre plus supportable, elle habiterait à Sunnydale.

Jason était entré dans la ville en fin d'après-midi. Il se hâta d'aller louer une chambre. Ses maigres revenus ne le lui permirent qu'un seul endroit. Le motel le plus piteux possible. Il avait profité des quelques heures qui lui restait avant la nuit pour nettoyer un peu les lieux. Jason accrocha au-dessus du lit un calendrier lunaire. Un cycle venait de s'achever, il avait eu sa "crise" la veille. Il barra scrupuleusement la date ultérieure et entoura en rouge la prochaine pleine lune. Jason jetta un coup d'oeil sur la vieille horloge kitchissime qui trônait honteusement au-desus de la porte. Il était temps de sortir.

Après un repas rapide et frugal, après avoir posé quelques questions à propos d'un vieux groupe de rock monté par des adolescents, ses investigations le menèrent au Bronze.
Le lieu était bondé. Jason déglutit péniblement. Il évitait ces lieux soigneusement, même lorsque la lune n'était pas pleine. Il y avait toujours une foule d'inconnus dont l'odeur l'agressait. Le son était toujours assourdissant. Les lumières trop violentes. Les stromboscopes avaient le don de le mettre en colère. Les sens de Jason restaient plus développés que la moyenne, même en étant humain. En soupirant, il poussa les portes, se préparant à être agressés.
A pas mesurés, évitant soigneusement chaque personne qui le frôlait, Jason se dirigea vers le bar, monta sur un des hauts tabourets et commanda une bière. Tenant son verre à la main, il se tourna, laissant son regard opalescent et clair balayant la salle. Aucun visage connu. Il but une gorgée du liquide frais, fermant les yeux. Au moins, la musique n'était pas assourdissante. Il y avait une minuscule jeune femme qui chantait d'une voix douce et calme sur scène. A bien y réfléchir, Jason l'associa automatiquement à Portishead. Alors qu'il se détendait lentement, quelqu'un lui rentra dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parker Jenkins

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Age du perso : 21 ans
Bien ou Mal? : Neutre
Les armes de Votre Personnages : [Pourquoi me Défendre ?! ]
Date d'inscription : 02/07/2007

Dossier Personnel
Puissance:
78/100  (78/100)
Demandes de Topics:
Relations:

MessageSujet: Re: Welcome, White Wolf...[libre]   Ven 28 Mar - 0:38

Parker était venue faire la fête au Bronze ce soir parce que ses amis craignaient un peu pour leur jeune amie. Elle n'allait presque plus les voir et restait barriquadée dans la même pièce tous les soirs; sa chambre. Alors que Parker travaillait sur le cas des lycanthropes sur son laptop, son cellulaire se fit entendre. Qui ôsait bien la déranger dans un moment crucial? Quand elle répondit à l'appareil, la voix de ses amis fêtant, sûrement tous saouls, lui frappa de pleins fouet dans les oreilles. Il y avait même un bruit de fond qui était la chanson d'un groupe qu'elle ne connaissait guère. Elle aurait voulue raccrocher, mais ses amis l'auraient détestés jusqu'au jour de sa mort. Après de longues minutes à les entendre crier et insister de sa présence, la voix du personne bien particulière prit place à son tour. C'était celle de Mia, sa meilleure amie.

-''Aller Parker! Viens donc t'amuser au Bronze! C'est la fête...Faut quand même pas que tu manques ça!''

Parker soupira...Devait-elle vraiment répondre à ça? Il le fallait bien, mais l'envie de fêter n'était pas vraiment au rendez-vous.

-''Bah...Je sais pas...Tu sais! Moi et les fêtes ça colle pas trop ensemble!''

-''Aller! Magne-toi les fesses et amène toi presto au Bronze sinon je ne t'adresse plus la parôle, comprit?''

Après un court instant d'hésitation, elle laissa finalement tomber la résistance. Elle savait que si elle disait non, Mia allait vraiment arrêter de lui parler.

-''Bon d'accord! Je me change et puis j'arrive!''
--------------------------------

Arrivée au Bronze, Parker avait bien vite localisée ses amis au bar. La plupart était saouls morts et d'autres avaient un peu fumé...Juste à l'odeur, c'était facile de le deviner.

Plus tard dans la soirée, Parker était bourrée elle aussi. Ses amis l'avaient carrément obligés à boire et ils voulaient qu'elle fête avec eux. La jeune brunette n'était plus vraiment présente et pour une fois, elle avait complètement oubliée ses histoires de vampires et de démons. Alors que ses amis ainsi que Mia dansaient, Parker se dirigea vers le bar. Elle commenda un bière et déposa un pourboire dans un petit verre contenant déjà quelques sous. Un homme était assit tout près d'elle, mais elle n'y avait pas portée attention. Quand le barman lui offrit enfin sa bière, elle se tourna vers la gauche, mais accrocha l'inconnu au passage. Décidément, elle était vraiment bourrée.

-''Je suis vraiment désolée! Je voulais pas...Ça va? Vous êtes sûr?''

Parker n'était pas très consciente de ce qu'elle faisait. Tout ce dont elle pouvait penser, c'était fêté et puis rien d'autre. Pour une fois qu'elle passait du temps avec ses amis...Elle les avait beaucoup négligés et elle leur devait bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Fuller

avatar

Nombre de messages : 8
Les armes de Votre Personnages : Ses crocs et ses griffes
Date d'inscription : 22/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Welcome, White Wolf...[libre]   Ven 28 Mar - 23:24

Tandis qu'il cherchait du regard un des membres du groupe de Oz, Jason reçut un choc assez conséquent pour l'ébranler sur son haut tabouret. Ses réflexes, plus affûtés que la majeure partie des humains, lui évita de renverser sa boisson au sol. S'attrappant du bout des doigts au comptoir, il évita la chute qui aurait pu être amusante, selon le point de vue.
Tournant vivement, la tête, son regard croisa celui d'une jeune femme. Instantanément, il baissa pudiquement les yeux, évitant soigneusement les iris de l'inconnue. Jason n'était pas timide, il n'avait juste plus l'habitude de se trouver en présence d'humains. A force de fuir, il avait coupé une à une toutes les attaches le liant à une quelconque personne. Levant un poing fermé devant sa bouche, il toussota discrètement, plus pour la forme que pour se faire remarquer. Enfin la voix de la jeune femme couvrit la musique ambiante. Elle lui présentait ses excuses.
Jason leva de nouveau les yeux et plongea son regard clair dans celui de sa voisine.


"Non. Inutile de t'excuser. Tout va bien. Même pas une goutte de renversée."


Osant un demi-sourire, Jason leva son verre.
Décidemment, les contacts humains n'étaient plus coutumiers. Il ne restait jamais bien longtemps les yeux posés sur Parker. Sa voix bien que grave, voilée et, on le devinait bien pouvait être rugissante, était posée, discrète. Pas une parole plus haute que l'autre. A bien y regarder, on n'aurait jamais attention à ce jeune homme, accoudé au bar, aux cheveux sombres et à la barbe de quelques jours.
Prenant une grande inspiration, une odeur d'alcool vint aux narines de Jason. Il fronça légèrement le nez. La personne face à lui ne devait pas être dans son état normal. Et, sans s'en rendre vraiment compte, d'anciens réflexes revinrent. Il posa sa main sur l'épaule de la jeune femme. La tête penchée sur le côté, il reprit la parole et toujours aussi calmement, répliqua.


"T'es sûre que ça va, toi? Tu n'as pas l'air...dans ton état normal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parker Jenkins

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Age du perso : 21 ans
Bien ou Mal? : Neutre
Les armes de Votre Personnages : [Pourquoi me Défendre ?! ]
Date d'inscription : 02/07/2007

Dossier Personnel
Puissance:
78/100  (78/100)
Demandes de Topics:
Relations:

MessageSujet: Re: Welcome, White Wolf...[libre]   Sam 29 Mar - 0:57

Parker entendait ses amis l'interpeller au loin. Ils l'invitaient à venir continuer la fête, mais après le petit accrochage, Parker avait préfèrée s'excuser à l'homme afin de ne pas paraître sauvage. Bien qu'elle était saoule, elle gardait tout de même ses bonnes manières. Elle avait sa bière dans les mains, mais en l'accrochant, celle-ci était tombée au sol. Heureusement, la bouteille n'avait pas éclatée et Parker pourrait toujours la boire. Quand son interlocuteur la visa de ses yeux bleus clairs, la jeune femme eu un choc. Elle n'avait jamais vue de si beaux yeux depuis longtemps. Si l'inconnu n'aurait pas ôsé quelques parôles, Parker serait restée plongée dans son regard encore un bon moment. Parker ne comprit pas la phrase que celui-ci dit. Soudainement, un malaise était là. Pas celui d'un haut-le-coeur, mais elle ne se sentait tout simplement pas bien. Était-ce à cause de la trop grande quantité d'alcool qu'elle avait prise? Parker l'ignorait, mais elle avait besoin de s'asseoir. Le poid de la main de l'homme semblait si lourd sur ses épaules. C'est comme s'il venait de lui jeter un sac de plusieurs kilos sur le dos. Ses yeux s'abaissèrent, visant le sol, puis revinrent viser les yeux du loup-garou.

-''Pardon...La musique est forte...Vous avez dit?''

En fait, la musique n'était pas forte du tout, mais dans la tête de Parker, elle semblait être un vrai vacarme. La musique ne résonnait plus comme une mélodie, mais comme des ''boom Boom'' incessant, les lumières l'aveuglaient et le Bronze semblait faire des tours complets. Vraiment, Parker n'était pas dans son assiète. Elle buvait très rarement et ne savait donc pas gèrer les effets de la boisson. L'homme s'informa ensuite sur son état, mais Parker préfèrait ignorer qu'elle était saoule et qu'elle ne se contrôlait plus vraiment.

-''Nonon, ça va, je vous jure! Je me porte à merveille, vous voyez? Je suis tout à fait normale!''

Ouais...C'était plutôt ce que la jeune brune essayait de se convaincre. Elle le savait bien trop qu'elle avait prit quelques gouttes de trop, mais l'avouer...À un inconnu en plus...Elle ne lui faisait pas vraiment confiance. Il avait peut-être un visage d'ange, mais il ne fallait pas se fier aux apparences de nos jours...Surtout pas à Sunnydale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Fuller

avatar

Nombre de messages : 8
Les armes de Votre Personnages : Ses crocs et ses griffes
Date d'inscription : 22/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Welcome, White Wolf...[libre]   Lun 31 Mar - 18:48

Jason avait raison...
L'état d'ébriété revêt des formes diverses selon les personnes mais il est toujours reconnaissable. La jeune femme devait essayer vainement de garder le contrôle d'elle-même. Chose inutile au possible. Faire semblant n'a jamais aidé à dessaoûler. Il ôta sa main de l'épaule de l'inconnue et se leva. Avec milles précautions, comme si elle risquait de se briser, il l'aida à se hisser sur des tabourets. Vociférant littéralement, elle lui vrilla les tympans en lui demandant de répéter ce qu'il lui avait dit. Docilement, Jason s'exécuta non sans laisser échapper un léger sourire.

Lui faisant face, elle assise et lui debout, il s'appuya sur le bar, bras tendu, offrant ainsi un semblant de dossier pour éviter une éventuelle chute en arrière. Prestement, il prit son verre, plus que gêné par sa position. On ne peut rester de marbre et se comporter nomalement avec une autre personne, lorsque l'on s'est refusé à tout contact humain. Jason était devenu au fil de sa fuite un véritable autiste. Le simple fait de savoir que l'on pouvait l'effleurer le faisait frissonner. Il détestait les gens trop "tactiles", ceux qui ont toujours besoin d'avoir une main posée sur vous pour attirer votre attention. Ceux qui ne se sentent pas mal à l'aise assis dans un canapé encadré par deux autres personnes.
Comme pour se donner du courage, Jason but une gorgée de sa bière, évitant encore une fois de croiser trop longtemps le regard de la jeune femme. Elle était déjà beaucoup trop proche de lui à son goût, alors imaginez ce que représente pour le lycan de longues oeillades silencieuses.


"Assieds toi quelques minutes, je crois que ça vaudrait mieux."

D'un léger signe de main, il appela à lui l'un des barmen et lui demanda une boisson fraîche et sans alcool pour sa voisine, boisson qui arriva rapidement.
Sur la scène, la minuscule chanteuse à la voix si vibrante entonnait un nouveau morceau. Chaque instrument s'était tu progressivement. D'abord la guitare, puis la basse. Ne restait que la batterie qui égrenait un rythme lent, comme le battement d'un coeur. La voix de l'artiste, douce et cassée, racontait ses démons intérieurs. Jason ne put s'empêcher de faire un parallèle avec sa propre condition. Pendant quelques secondes, il baissa la tête, un rideau de cheveux sombres lui tombant sur le visage. Elle exprimait avec une telle justesse, ce manque de confiance, la peur de soi-même et le peu de courage à changer.
Jason secoua la tête avant de la relever. Une expression à la fois mélancolique et lumineuse, il esquissa un très léger sourire en fixant la jeune femme. Avec simplicité, il lui prit la main, la secoua légèrement.


"J'espère que tu te sens un peu mieux. Je m'appelle Jason."

Comment pourrait-il trouver un remède ou une solution à sa lycanthropie s'il ne parlait aux gens? S'aider soi même, provoquer l'occasion, aller au-delà de ses complexes. La voix de la chanteuse anonyme s'éleva haut et cristalline tandis que les intruments muets retrouvaient chacun la parole, en un final presque symphonique.
Après avoir prononcé son prénom, le sourire de Jason s'élargit un peu plus, devenant plus franc. Deux fossettes qui n'étaient pas apparus depuis des mois se creusèrent dans ses joues, tandis que ses paupières se plissaient légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parker Jenkins

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Age du perso : 21 ans
Bien ou Mal? : Neutre
Les armes de Votre Personnages : [Pourquoi me Défendre ?! ]
Date d'inscription : 02/07/2007

Dossier Personnel
Puissance:
78/100  (78/100)
Demandes de Topics:
Relations:

MessageSujet: Re: Welcome, White Wolf...[libre]   Mar 1 Avr - 3:28

Parker fut surprise que le jeune homme l'aide à grimper sur l'un des hauts tabourets. Il faut dire qu'elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'il fasse une telle chose. À Sunnydale, les gens étaient peu sociaux et Parker s'était habituée à ce genre de chose, mais que lui l'aide, elle ne pouvait pas vraiment le croire. Avec tout ce qui se passait dans la ville, il fallait faire très attention de ne pas tomber sur une personne de mauvaise intention. On pouvait parfois tomber sur un vampire ou encore un shapeshifter! C'est un peu pour cette raison-ci que Parker buvait très rarement. Elle aimait bien être dans un état ou elle pouvait prévenir un danger, mais là, si un vampire tentait de l'attaquer ce soir, elle n'aurait aucune force pour se protèger. Un sourire se dessina sur ses douces lèvres afin de remercier le jeune qui l'avait gentillement aider.

Après un instant de silence entre les deux jeunes gens, Parker remarqua la position plus que génante de l'inconnu. Essayait-il de la cruiser ou était-il juste un peu maladroit et ne regardait pas vraiment ce qu'il faisait? La brunette l'ignorait, mais elle préfèrait rester sur ses gardes même si, étant saoule, c'était plutôt une tâche compliquée! Les yeux du jeunes hommes évitaient souvent le regard de Parker, mais celle-ci ne s'y en était pas vraiment préoccupée. Elle avait la tête qui tournait et la seule chose qu'elle pouvait espèrer c'était de bientôt rentrer chez elle et de se recouvrir de tonnes de couvertures chaudes et douillettes. Ahhh le doux sentiment d'être chez soi...Ça lui manquait beaucoup à cet instant même.

-''Je vous jure que je vais bien! Mieux que jamais même! C'est juste le son de la musique qui m'étourdit un peu, c'est tout!''

Pourtant, après ces petits mots portant à rassurer le gars qui se trouvait devant elle, Parker ôsa un pas hors du tabouret, mais tomba presque quand ses pieds touchèrent le sol. Elle se releva vite, quelques cheveux recouvrant son visage. Elle plaça quelques mèches derrière ses oreilles puis, se résigant, reprit place sur le tabouret tout en laissant échapper;

-''Bon...D'accord...Vous avez raison. Je devrais peut-être m'asseoir un instant!''

Elle resta silencieuse et accueillit la boisson que Jason lui avait commandé avec un simple sourire. Il était si gentil, mais quelque chose en elle l'avertissait de se fier. Ce n'était pas la première fois que ça lui arrivait ce genre de situation-là, mais à chaques fois, elle tombait sur un pervers acoolique ou encore un monstre sanguinaire...Portait-elle la poisse? Bon, peut-être pas, mais ça ne tuait pas de faire attention. Elle avala une gorgée de la boisson non-acoolisée. Déjà-là, elle allait mieux. Elle espèrait tout simplement que demain elle n'allait pas avoir la gueule de bois, mais c'était impossible. Elle avait trop bue pour que ça n'arrive guère. Le jeune homme baissa la tête un moment, mais quand son visage revint à la portée de vue de Parker et celui-ci semblait faire règner une expression lumineuse. La genre d'expression qu'on ne voyait que très rarement ici. Il lui secoua la main et se présenta enfin.

-''Oui, ça va beaucoup mieux, merci! Et puis, je suis Parker! Ravie de faire votre connaissance.''

Les amis de Parker continuaient de fêter sans trop se soucier d'elle. Vraiment, elle avait été bête de venir ici juste pour se saouler et puis rester dans son coin comme si elle n'était jamais venue. Même Mia n'était pas venue la voir un simple moment depuis qu'elle était au Bronze. Ah les amis! Ça prouvait à quel point la brunette pouvait compter sur eux. L'idée de retourner chez elle et de plonger dans ses couvertures était soudainement plus tentante. Elle allait sûrement partir seule et laisser ses amis derrière...Seule la pensée d'être seule dans les rues sombres de Sunnydale effrayait la jeune femme au plus haut point, mais elle n'allait quand même pas payer un taxi...De toute façon, il ne lui restait sûrement plus assez d'argent pour ça.

[HJ: j'admire tes posts :P Tes phrases sont tellement bien formés ^^ J'espère juste que ça t'ennuit pas trop que j'sois pas aussi bonne :O]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Fuller

avatar

Nombre de messages : 8
Les armes de Votre Personnages : Ses crocs et ses griffes
Date d'inscription : 22/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Welcome, White Wolf...[libre]   Dim 6 Avr - 18:41

Jason fut rassuré de voir que la jeune fille obtempérait de plein gré. Si elle s'était mis à rêler, à crier et à le repousser, il aurait été incapable de savoir comment réagir. Les rouages de sa sociabilité étaient comme grippés depuis de longues années. C'était comme refaire surface lorsque l'on touche de la main le fond d'une piscine. On a à la fois envie de remonter pour respirer et rester dans cet élément liquide si rassurant, dans lequel on ne subit aucune réelle contrainte. Elle essaya de se "défendre", de refuser une éventuelle aide. Si Jason avait été plus au courant des événements qui avaient lieu dans les rues de Sunnydale, il aurait compris cette réticence à recevoir une main tendue. Les histoires de monstres sanguinaires éyaioent plus que fréquentes dans la ville. C'était presque un élément du décor, une sorte de couleur locale qui attirait ses victimes généralement dotées d'une curiosité un peu trop grande.
Jason ne donnait pas l'impression d'être une personne violente ou même un monstre terrible qui se cacherait sous le masque de l'innocence et de la réserve. Ses hésitations, sa gêne avaient presqu'un côté attendrissant. Ou agaçant selon les personnes qui lui faisaient face. Et pourtant, à tous les cycles lunaires, à toutes les pleines lunes, il était obligé de s'enfermer, car il appartenait alors à ces êtres effrayants peuplant l'imaginaire et la réalité des humains.
Lorsque Parker acquiesca en avouant qu'elle avait après tout peut-être besoin d'aide, Jason hocha la tête en silence. La voix de la raison semblait de nouveau être capable de se frayer un chemin dans cet esprit rendu légèrement embrumé par l'alcool. Elle lui serra la main avec autant de chaleur que lui l'avait tendue et lui annonça son prénom. Parker.

Parker...ainsi se nommait la première personne totalement humaine avec qui Jason parlait. Nul défi dans le regard de la jeune femme. Jason avait côtoyé des vampires dont les prunelles incendiaires étaient emplies de faim, de concupiscence et de duplicité. Il avait rencontré des démons dont le dégoût pour la race humaine était presque palpable. Il avait parlé à des êtres dominateurs, malveillantes, pourris jusqu'à la moelle, des êtres régis par l'envie, la colère, la luxure. Il avait même croisé une fois à un autre loup-garou qui avait essayé de lui faire admettre que son état était une évolution.
Une évolution? Redevenir une bête soumise aux caprices de la nature? Se réveiller avec le goût du sang dans la bouche n'était pas une forme d'évolution. Loin de là...
Parker ne devait pas être venue seule, sinon elle ne se serait pas montré méfiante au premier abord. Mais apparemment ceux qui l'avait accompagné devaient être trop occupés pour se soucier d'une amie un peu éméchée qui avait mystérieusement disparu de la soirée. Elle était certainement déjà rentrée chez elle. Si la ville était aussi malfamée que l'on pouvait le dire, le chemin du retour risquait d'être dangereux...

Jason reporta son attention sur la jeune femme qui buvait tranquillement le soft qu'il avait demandé. Elle n'avait pas refusé non plus ce verre. C'était étrange, mais le simple de se comporter comme un humain lambda avait quelque chose d'incroyablement agréable. Plus de questions. Plus de malaise. Plus de honte. Ne restait que la joie de ne pas être seul et d'avoir quelqu'un à qui s'adresser. D'exister tout naturellement dans le regard d'un autre, ne plus être une ombre.


"C'est moi qui te remercie..." Jason reprit très rapidement. "...ça m'a évité d'éprouver de cruels remords en cauchemardant à propos d'une jeune femme un peu imbibée que je n'aurais pas aidé." Affichant une adorable petite moue soucieuse, le loup-garou penché légèrement la tête sur le côté, un sourcil arqué. "J'espère que t'auras pas mal au crâne demain. Moi c'était systématique..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Welcome, White Wolf...[libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome, White Wolf...[libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°*°Sunnydale°*° :: Sunnydale :: Life Center :: Le Bronze-
Sauter vers: