Version 2.2 The Girls Of Sunnydale
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Génial, la soirée commence bien .. [Luke]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Mer 12 Mar - 22:24

Contrairement à ce qu’ on aurait plus croire, cela ne dérangeait pas Saddler qu’ Angel fasse le bien. Bien sur,e il avait fait comme tout le monde au début, il l’ avait pris pour un traître et comprenait que certains démons cherchent à le tuer. Seulement voila, il n’ en n’ avait jamais fait partie car dans la mesure où Angel possédait une âme, il s’ était dit qu’ il avait le droit de faire un choix. Faire le bien, était son choix, personne si ce n’est son âme ne lui avait imposer cette décision. Et Dieu sait qu’elle n’est pas facile à prendre pour un vampire… Alors pourquoi Saddler se refusait à assurer sa rédemption et à se tourner vers le Bien ? S’estimait-il trop maléfique pour ça ? Non… Déjà Saddler estimait que sa rédemption était trop dure à assumer, toutes ces victimes qui le hantaient. Ca serait renier son passé que de les oubliés et faire abstraction du mal qu’ il avait fait. Des gens étaient mort, par sa faute Jo l’ avait dit, cela n’ effacera rien… C’était les lois de la nature, un vampire ne devait pas éprouver de regrets pour ca. Un vampire n’ était pas préparé pour ca. Comment assumer dans ces circonstances ? Pourquoi change radicalement de camps sous prétexte qu’ on lui a assumer une âme qu’ il n’ avait jamais demandé ? La seule solution, faire son propre choix : se débrouiller pour enlever cette âme qui faisait de lui un vampire si pathétique. Mais là ce n’ était pas un choix, c’ était un subterfuge pour ne pas avoir à affronter un monde inconnue.

- C’ est un vampire, cela veut bien dire ce que ca veut dire… Angel assume parfaitement tout ce qu’ il a fait, il… c’ est diffluer de parler de lui comme ca, mais je crois qu’ il a décider de faire abstraction de tout ca. Tu as dit que ma vie de mortelle n’ était pas la mienne, et bien ca vie de vampire cruelle n’ est plus la sienne. Il a changé.

Personne n’ a jamais nié qu’ Angel fut longtemps une espèce de mentor pour Spike, un exemple à suivre… Cela dit personne ne niera non plus tout le Bien qu’ il fait à Los Angeles, plusieurs Tueuses pourraient en témoigner. Angel avait convaincu la plupart des gens, il avait convaincu Saddler. Même devenu adversaire, Saddler n’ éprouvait pas moins de respect pour Angel. Il avait quand même repousser les limites en s’ imposant comme un être avec une âme. C’ était un vampire qui se montrait humain, il avait de la compassion et une vie sociale… Tout ce dont Saddler avait toujours manqué et ce qu’ il découvrait petit à petit… Saddler regarda le décolleté de la « fillette » d’ un œil connaisseur, ni provocante, ni planche à repasser, Saddler opina du chef.

- De ce coté, ca peut aller… Et après coté CD… Connaissance démoniaque, ca dépasse pas les cotes de fillette.

Jo ne pouvait le nier, elle en savait beaucoup moins que Saddler et elle en savait même très peu… Une personne ayant des connaissances connaissaient forcément le nom d’ Angel et par conséquent aurait pu se douter que Saddler avec une âme, elle se serait aussi promener avec un pieu… Même si c’ était du passé, Saddler aimait bien la ramener sur se propos. Il était vantard et il y avait de quoi. De plus, il était aussi moqueur que n’ importe qu’ elle humain normal. Rien si ce n’ est une nouvelle lueur au fond des yeux ne pouvait indiquer en quoi il était différant.
Winchester ? Saddler ne cilla pas à cette information intéressante. Il ne comptait pas divulguer la moindre information sur les Winchseter, allez savoir pourquoi… il ne voulait pas que leur sujet de conversation et puis il était trop ivre pour se souvenir qu’ il avait vut la Tueuse pour sauver Dean. C’ était quelque chose que son esprit voulait zapper le temps d’ une soirée…
A qui pensait Saddler à l’ armée ? Le vampire ne comprit pas le sens de la question et explosa de rire, decidement c’ était fréquent avec l’ alcool :

- Bah a moi !

A qui Saddler pouvait-il penser ? A une femme ? Le connaissant, cela devait être à plusieurs… Des filles de bonnes familles à qui il avait promet le mariage et donc il avait préféré la fuite plutôt qu’ honorer ses engagements. C’ était une possibilité, ou alors Saddler était fou amoureux d’ une jeune femme et ne pensait qu’ a elle… Peu importe, si il fut un Don Juan où un romantique, c’ était du passé. Et d’ une certaine manière cela ne comptait plus aux yeux du vampire. Saddler nota que Jo devait avoir perdu son père, il ne lui demanda aucune confidence, il s’ en fichait un peu et il savait que Jo aurait détestait ca. De plus, l’ alcool le rendait plus indifférant qu’ attentif aux différentes intonations dans la voix de Jo.

- Tous les vampires ne sont pas capable de …. De séduire quelqu’un dans un bar ! Y’ as des boulets partout de nos jours… Vampiriquement parlant, je ne pense pas que cela soit possible de supporter les remords, c’est pour ca que je n’ en n’ ai pas…

D’ abord Saddler tentait de changer de sujet. On ne pouvait pas lui reprocher de protéger ses arrières. Ne pas en dire trop sur lui c’était typiquement masculin ! Saddler ne voulait pas faire une thèse sur les remords et les vampires. Cela serait long et…. Saddler était trop bourré pour dire des paroles vraiment cohérentes à chaque fois qu’ il parlait c’ était limite si il ne rigolait pas à chaque fois. L’ euphorie de la boisson sans doute. Mais à la fin de sa courte tirade, Saddler ironisa lorsqu’ il prétendit ne pas avoir des remords ; Il n’ avait pas du tout l’ air convaincu ! Bien au contraire… Saddler n’ avait pas assez l’ habitude de parler ouvertement pour avouer qu’ il avait une âme, il n’ avait pas envie de regarder encore plus comme un monstre. Quoi de plus contre nature qu’ un être maléfique qui éprouve des sentiments et le plus dure de tous des remords ?

- T’ as raison… Peace and Love, faisons l’ amour par la guerre !

Jo flatta l’ego de Saddler en trouvant cette histoire de guerre totalement stupide et Saddler était assez fière de son « fessons l’amour par la guerre ». Il devait admettre qu’ il avait vécu au moment des hippie et il avait détesté ca ! Encore heureux pour lui qu’ il vivait la nuit et qu’ il avait échappé au pantalons patte delph..
Jo avait entièrement raison, aussi bourré qu’ ils l’ étaient le monde pouvait s’ arrêter de tourner ils s’ en fichent bien ! Jo lui envoya certains signaux qui lui laissait penser que la soirée se finirait comme il l’ avait présagé.

- Comme tu dis.. ça serait dommage…

Saddler ne pensait même plus à ce qu’ il disait, il se contentait de réussir à comprendre les mots et à répondre de manière à ne pas trop sourire béatement. Il détestait vraiment ça, mais ce soir, il ne faisait que ca…
Même sobre, il n’ avait pas du tout envie que Jo se fasse attaquer, allez savoir pourquoi, ce soir il n’ avait pas envie de la partager avec d’ autres vampires ! Que c’ est beau d’ être égoïste. Saddler se laissa faire par Jo, il savait pertinemment qu’ elle idée elle avait en tête, il avait la même… Le vampire affronta donc la froideur de la nit qu’ il ne sentait pas vraiment avec Jo. Arrivée devant l’ hôtel de Jo, Saddler regarda d’ un air septique l’ immeuble. C’ était bien trop moche pour qu’ une fille comme elle vive là. Même son squatte lui semblait d’office plus confortable. Néanmoins, il ne comptait pas laisser partir Jo.

- Alors… je vais devoir te laisser…

Saddler avait perdu son sourire niais, la musique ne battait plus ses oreilles peut être aussi que sortir de la boite l’avait refroidi, en tout cas il avait plus calme. Moins ivre, et en cet instant il n’ avait rien d’ un vampire ou d’ un quelconque être démoniaque. Il raccompagnait juste une fille à sa chambre, c’ était humain, comme de céder à la tentation. A nouveau, Saddler disait blanc, pourtant il pensait noire. Jo l’ avait deviner, il ne partirait pas comme ca. Il se rapprocha de Jo, l’ obligeant à s’ appuyer contre le mur même de l’ hôtel, il la fixa de ses yeux azurs, lui sourit puis se pencha pour l’ embrasser langoureusement avec une seule idée en tête. Ce baiser était le premier d’une longue série. Ses lèvres touchaient encore celle de Jo, lorsqu’ ils entrèrent dans le chambre de cette dernière. Il n’étudia pas les lieux, bien trop occupé à s’ allonger sur Jo, elle-même s’ allongeant sur le lit qui grinçait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 26
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Jeu 13 Mar - 23:23

C'est vrai, si les vampires n'éprouvaient aucun sentiment, c'était bien parce que ceux-ci seraient bien trop difficiles à supporter. Assumer quand on fait une légère erreur, c'est simple. Or quand il s'agit de milliers de vies, ce doit être légèrement plus dur. Jo ne s'imaginait pas vivre ainsi. Elle savait très bien qu'elle en serait devenue dingue et se serait probablement donné la mort. D'un côté, Saddler le méritait. Il avait fait toutes ces horribles choses. Mais d'un autre, il n'était pas vraiment fautif puisque c'était dans la nature de son espèce de faire du mal. Alors, oui, on peut le dire, elle compatissait. Même si elle restait réticente au fait de sympathiser avec lui étant donné sa condition légèrement instable, elle ne pouvait s'empêcher de continuer la discussion, fascinée par sa personnalité. Quoi? Evidemment qu'il était dangereux de "s'attacher" à lui. S'il perdait son âme, il redeviendrait un des monstres qui l'avaient attaquée. Et par conséquent, si elle était amenée à le tuer un jour, elle serait bien handicapée. Enfin, selon elle, il ne fallait jamais s'attacher à quelqu'un, pourquoi serait-il une exception? De toutes façons, ils étaient ivres, alors c'était presque forcé qu'ils s'entendent bien.

"Alors il n'est pas si bon que ça ... J'veux dire, s'il fait abstraction de toutes ces victimes, il leur manque de respect. Il les a violemment assassiné, en tout cas je suppose qu'il ne faisait pas dans la douceur, je n'comprend pas qu'il puisse continuer à vivre sa vie de vampire normalement alors qu'il est sensé ressentir des sentiments. J'vais pas dire que t'es "bon" parce que toi aussi, t'en as fait du mal. Mais j'ai plus de respect pour toi que pour lui. Toi t'as pas l'air d'en faire abstraction, même si c'est c'que tu veux faire croire, ça s'voit."

Bon, elle n'allait pas non plus trop flatter son égo, déjà parce qu'il risquait de prendre la grosse tête et ensuite parce qu'il ne manquait aucune occasion pour la rabaisser. La preuve, il la comparait encore à une gamine avec ce surnom qu'elle aurait pris pour affectueux s'il ne lui avait pas montré qu'il était incapable d'éprouver un quelconque sentiment d'amitié ou autre. De toutes façons, elle n'attendait rien de lui si ce n'est quelques infos. Après tout, elle se fichait pas mal de savoir s'il l'appréciait réellement ou si l'alcool était vraiment la cause de leur entente. La façon dont il reluquait son décolleté lui disait clairement qu'ils n'allaient pas que discuter ce soir, néamoins encore une fois, il modérait largement les compliments. Boh, peu importe. Seulement, une femme a toujours du mal à supporter le "pas mal".

"Ca peut aller? Décidément, l'alcool t'a fait oublier ton côté gentleman pas vrai? Sache qu'une femme déteste qu'on lui réponde avec ce genre de trucs. Mais je ne t'en tiendrais pas compte. Enfin bref. Quant à mes connaissances démoniaques, elles seraient bien plus approfondies si tu voulais bien répondre à mes questions ... Mais j'suppose que je n'aurais pas ce privilège ce soir."

D'accord, elle était novice et l'assumait, elle était complètement à côté de la plaque en ce qui concernait les vampires, mais elle était bien décidée à en apprendre le plus possibles aux côtés de Saddler qui était le mieux placé pour jouer le professeur, bien qu'au fur et à mesure que la soirée avançait, ils se découvraient une envie commune. Mais ça, pour qu'elle avoue qu'elle ne voyait plus que lui ce soir, même sous la torture, elle ne le ferait pas. La jeune fille avait sa fierté, sa dignité, et il était très rare qu'elle s'abaisse à faire le premier pas, même lorsqu'il s'agissait d'une simple aventure sans lendemain.
Si Jo avait su que les Winchester étaient connus jusqu'à Sunnydale, elle aurait sans doute tût leurs noms. Elle pensait qu'une fois de plus, ils étaient là incognito, c'était d'ailleurs le cas, mais jamais elle n'aurait imaginé qu'ils seraient célèbres dans cette triste ville.
Une nouvelle fois, Saddler éclata de rire sans qu'elle comprenne pourquoi mais étant tout aussi saoûle que lui, elle fit de même. Certes, il pensait sans doute à lui quand il était à l'armée, mais elle était persuadée qu'il avait une famille qu'il aimait, à qui il avait dû écrire maintes et maintes lettres.

"Oui, ça j'me doute. Mais n'y avait-il pas une douce jeune femme dont tu étais eperdumment amoureux et qui occupait tes pensées jour et nuit? Une fille que tu rêverais de retrouver, qui t'écrivait chaque jour et priait pour avoir la chance de te serrer de nouveau dans ses bras? Non parce que je t'imagine bien en amoureux transis, j'sais pas vraiment pourquoi. J'trouve que t'as la tête d'un gars qui était romantique et qui aurait tout fait pour sa dulcinée!"

Nan cherchez pas, elle était ivre et il n'y avait donc aucune cohérence dans ses propos. Quoiqu'en y réfléchissant bien, elle avait réellement l'impression que dans sa vie d'humain, il avait aimé passionément une femme. Oh, elle n'en savait rien et ne le saurait probablement jamais puisqu'il ne s'en souvenait plus, mais il est vrai qu'elle avait l'impression d'avoir à faire à quelqu'un qui a été déçu par le sentiment amoureux et qui refuse de l'être à nouveau. Elle oubliait seulement que ce n'était pas qu'il ne voulait pas mais que sa condition de vampire l'empêchait d'éprouver ce genre de sentiments. Ce que contredisait fichtrement son âme d'ailleurs.

"Parce que tu es capable de séduire dans un bar toi? Je ne crois que ce que je vois. Et puis, si tu insistes tant à dire que tu ne ressens pas le moindre remord, que la culpabilité ne te ronge pas, soit. Je vais faire semblant d'être convaincue puisque cette idée a l'air de te tenir très à coeur. Enfin si on peut dire ça comme ça puisque le tiens ne bat plus depuis longtemps."

Ah décidément, si lui voulait la chambrer, elle ferait de même et ce avec grand plaisir. Jo souriait, amusée, surtout par le fait de le voir aussi ivre. Et puis, elle l'était également, ce qui ne faisait qu'accentuer ses crises de rire incessantes. Et tandis qu'elle reprenait un verre de vodka, elle écoutait son slogan toujours avec amusement. Il était vraiment drôle quand il ne faisait pas la tête! Et puis toujours terriblement sexy pour un mort. Mais non, Jo, retires toi cette idée d'la cervelle! Ahah vous croyez vraiment qu'elle était encore en état de réfléchir? Pas vraiment non ...

"Je suis d'accord avec le "Faisons l'amour". Faut-il encore trouver quelqu'un qui vaille le coup, c'est tellement rare de nos jours .."

Bon y en avait bien un qu'elle voulait plus que les autres, mais d'une, il n'était pas présent, deux, il la trouvait trop gamine pour entamer quoique ce soit avec elle. Ou en tout cas, c'est ce qu'il laissait penser. D'ailleurs, Saddler avait à peu près la même réaction, sauf qu'il avait l'air ravi qu'elle aie envie de plus avec lui. La preuve par ce petit sourire en coin qui ne quittait plus son visage et qui en disait long sur la fin de leur soirée. Jo, en temps normal, n'aurait sûrement jamais, Ô grand jamais, pu coucher avec un vampire. Pas qu'elle était prude, elle savait juste où s'arrêter avant de commettre ce qu'on appelle communément une énorme boulette. Or, l'alcool altérant quelque peu son jugement, elle ne voyait pas l'intérêt de camoufler ses pulsions, puisqu'il avait les mêmes.

"Imagines en plus qu'un de tes congénères s'en prenne à moi. Après ... Tu pourrais plus t'amuser à te moquer de mes connaissances limitées. Et pis .. Avoue que tu te rinces bien l'oeil d'puis tout à l'heure. Quel vampire normalement constitué ne s'en prendrait pas à moi hm?"

Fit-elle en prenant un air un peu hautain, genre vantarde même si elle était loin de l'être. La jeune chasseuse savait maintenant très bien comment la soirée se finirait, cela se lisait dans leurs yeux, ils avaient tous deux envie de l'autre et allaient très prochainement se satisfaire mutuellement. Peut-être qu'elle prenait un risque. Mais l'alcool dissipait tous les soupçons, n'est-ce pas? Alors elle le prit sans aucune hésitation par la main pour l'entraîner jusqu'à son motel devant lequel ils s'arrêtèrent. Saddler tentait de lui faire croire qu'il allait la laisser, partir, mais elle était loin d'être stupide, même si l'ivresse avait tendance à le laisser penser. Non, elle avait bien compris ce qu'il avait en tête et cette idée se confirma lorsque le vampire s'approcha d'elle et après un sourire, l'embrassa langoureusement, comme il se plaira à le faire tout le long du trajet jusqu'à sa chambre. Une fois à l'intérieur, Jo s'allongea elle même sur son lit tout en lançant un regard provocateur à Saddler, qui comprit le message puisqu'il vint à son tour s'allonger sur elle, ne lâchant pas ses lèvres une seconde. Bientôt, la veste du vampire ainsi que son haut rejoignirent le sol, laissant tout le loisir à la jolie blonde de profiter du spectacle qu'il offrait. Rah et dire qu'elle ne se souviendrait pas de cette soirée ... Dommage pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Sam 15 Mar - 22:48

Saddler n’ imaginait pas Jo le tuer, peut être qu’ il la sous estimait… Ou tout simplement parce que de la manière dont Jo le regardait cela voulait bien dire qu’ il n’ était pas un vampire à abattre. Vraiment cette idée bizarre de mourir, surtout de la main d’ une fille, Saddler ne la concevait pas. D’ abord, parce qu’ il aimait trop la vie, ensuite parce qu’ à cause de son ego de mâle cela la ficherait mal… Saddler n’imaginait pas mourir, il avait trop envie de voir le monde évoluer… Jusqu’ à ce qu’ il récupère son âme, depuis ce moment, il dut l’ admettre il avait déjà penser à se donner la mort. Il suffisait de pas grand-chose, affronter une Tueuse et c’ était bon. Seulement voila, Saddler ne l’ avait pas fait. Mourir lui fesait peur, l’immortalité était la chose la plus précieuse qu’ il connaissait. Cela serait immoral de la gâcher de cette manière, pire cela serait puéril et correspondrait à un caprice de gosse. Se tuer parce que quelque chose le dérangeait ? Non, c’ était pas son truc. Saddler comptait bien se battre pour changer ce qui n’ allait pas. Hors de question de mourir comme un lach,e Saddler ferait tout pour se défaire de cet âme, de cet emprisonnement… Une enclave bénéfique dans un corps condamné au mal était un châtiment qu’ il refusait de subir sans se battre.

- Tu ne le connais pas. Crois moi, Angel en impose. Il a une véritable destiné. Du respect pour mes victimes ? C’est ma nourriture… Ce n’est pas du respect, c’ est une chaîne alimentaire. Ainsi va le monde, je ne veux pas changer ma nature. Angel si. C’ est ça qui est choquant. C’est qu’ un vampire, sous prétexte qu’ il est différant décide de … changer de camps. Je refuse de faire abstraction de quoi que se soit : je suis réaliste, mais respectueux, non, je ne crois pas.

Le respect ? C’était un bien un truc de mortel ça. Saddler refusait l’hypocrisie, ou plutôt l’alcool le rendait anti-hypocrite. Il était trop bourré pour essayer de mentir. Et puis, prétendre éprouver du respect pour les personnes qui a tuer était hors propos. Est-ce que les carnivores éprouvent du respect pour de la viande ? Pas vraiment, du moment qu’ils en ont. Le monde pour un vampire se résume à dormir le jour et sortir la nuit pour se nourrir. Leur situation n’ était pas hyper enviable, néanmoins elle avait le mérite de’ être clair : c’ était tuer pour se nourrir. Et ainsi va la vie, Saddler ne changerait pas le monde et c’était bien dure de changer de nourriture. Angel avait eut le mérite de changer de régime alimentaire, pour Saddler cela imposait le respect… C’était pire que de se priver d’ alcool, de drogues, de cigarette… Saddler ne considérait pas que Jo flattait son ego, elle se trompait sur son compte, c’ était tout…

- Je suis trop bourré pour étaler ma science et je risquerais de griller ton seul petit neurone…

Gros sourire niais, décidément l’alcool ne simplifiait jamais les choses pour les blondes. C’était bien la couleur de cheveux la plus persécuter au monde… Saddler ne voulait pas être incorrecte, des trucs comme ça ce n’ était pas son genre, seulement il était totalement out… Qui sait, peut être que quand l’alcool se serait totalement dissipé, Saddler accepterait de fournir son aide à Jo. Bon faut pas rêver, c’ était très peu probable que Saddler s’ égarer de sa voie. Suaf si dans l’ avenir il cherche un moyen de rendre jaloux Dean Winchester, qui sait ce que l’ avenir réserve…

- Je crois que tu regardes trop la télé !

Saddler éclata de rire, il ne s’ imaginait vraiment pas en amour transit, l’ Amour ne fesait pas parti de son vocabulaire, il avait bannis le mot engagement depuis longtemps. Oh… bien sure, il avait eut des femmes, comme Trinity, seulement voila, aujourd’hui ils avaient chacun fait leur chemin de leur coté et cela fallait mieux comme ca. Les vampires avait tendance à être solitaire, comme ca pas de problème d’entente. Saddler ne comprenait pas que certaines personnes se découvrent une âme sœur, c’ était un sentiment bien trop abstrait pour lui. Saddler ne croyait que ce qu’ il voyait, la vie de famille, les Noëls au pied du sapin, ce n’ était pas pour lui. Un vampire, par définition, ne connaîtra jamais ses bonheurs…
Saddler éclata à nouveau de rire en entendant Jo évoquer son cœur qui ne battait plus. Quand même c’ était drole, il avait zappé ce petit détail ! Il se repprocha de Jo et demanda, charmeur :

- Tu veux voir ce que ca fait ?

Ne plus avoir de cœur, ne lui fesait rien du temps. Cela fesait longtemps qu’ il avait appris à faire avec, en faite, il ne s’ était jamais attarder à écouter les battements de son cœur pour réaliser que son cœur ne battait plus. Ce détail ne l’ avait pas frappé lorsqu’ il était devenu vampire il avait été trop obsédé par son changement faciale pour se préoccuper d’ autre chose.

- Un vampire ne connaît pas la culpabilité, qu’ est ce que j’ y peux ?

Saddler aurait tout donné pour que cette phrase soit vrai. Il tenait trop à cette pseudo dignité de vampire pour avouer avoir des regrets. Il voulait continuer à croire qu’ il était un parfait petit vampire, seulement voila, il ne rentrait plus dans le moule. Saddler n’ avait que de vampires les crocs, le passé… C’ était bien peu pour quelqu’ un qui voulait toujours plus…
"Je suis d'accord avec le "Faisons l'amour". Faut-il encore trouver quelqu'un qui vaille le coup, c'est tellement rare de nos jours .."

- Arrête de faire comme si tu ne dévorais pas des yeux !

La certitude de cette soirée, était clair pour tout le monde, Jo le draguait, il la draguait… Soite, ils ne ressemblaient pas du tout à un parfait petit couple. Ils étaient ivre et ne prétendraient pas le contraire. Seulement voila, ils étaient adultes, et ne partaient de jambes en l’ air n’ avaient jamais fait grimacer l’ un ni l’ autre… Le vampire n’ avait rien contre les aventures d’ une nuit, au contraire, c était un petit plaisir personnel et devant une jolie fille, Saddler ne pouvait pas faillir. Il avait sa dignité.

- Si un de mes congénères s’en prenait a toi, je le tuerais. Parce que je ne supporte pas qu’on touche à mes affaires. Je ne me rince pas l’œil, je prends connaissance de ton.. potentielle.

Saddler élargit son sourire, il ne mentait pas en disant qu’ il détestait qu’ on touche à ses affaires. Il avait déjà tuer des vampires sous prétexte qu’ ils étaient sur la même proie. Saddler ne supportait pas qu’ on s’ immisce dans sa vie, il était du genre très possessif. Son territoire s’ était son territoire, quand il s’ installait quelque part Saddler fessait de la place autour de lui… A Sunnydale ce n’ était pas pareil, il préférait rester incognito. Etre connu comme le vampire ayant une âme n’ était pas une bonne chose. Impossible de s’affirmer comme il le fessait d’ habitude, pour le moment ça allait être raser les murs et se faire tout petit. Même si s’ allier la Tueuse allait dans le sens contraire à ses nouveaux principes.

Saddler et Jo furent bientôt bien loin de leur conversation… Leurs vêtements valsèrent dans tous les sans la moindre gêne et ….. Une petite éternité plus tard, alors que la lune laissa son règne au Soleil. Jo et Saddler s’ endormirent côte à côte… Heureusement pour le vampire, Jo n’ avaient jamais pris la peine d’ ouvrir les stores. Il ne finirait pas cramer ce soir, par contre il était sure qu’ avec tout l’ alcool ingurgiter il aura du mal à se rappeler de sa soirée et de toutes les conneries dites.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Génial, la soirée commence bien .. [Luke]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un truc pour une soirée bien arrosée...
» flash "CANON 430EX II" , dans quelle condition ?????
» Comment bien ranger ces BD
» Images pêle-mêle de la soirée Intel / Adhésia - Geek's So In #2
» Apprenons à bien écrire français (Conjugaison / Grammaire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°*°Sunnydale°*° :: Sunnydale :: Life Center :: Le Bronze-
Sauter vers: