Version 2.2 The Girls Of Sunnydale
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Génial, la soirée commence bien .. [Luke]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Mer 5 Mar - 18:30

Sunnydale ... Une jolie ville certes, mais personne ne pourra nier si je dis que le soir, quand on ne chasse pas, on s'ennuie vite. Telle était la réfléxion que Jo se tenait actuellement, assise au bar du Bronze, une boîte "branchée" que tous les jeunes connaissaient ici. Ce n'était pourtant qu'un bâtiment miteux qui n'avait selon elle aucun intérêt particulier mais elle n'avait rien de mieux à faire, ne pensant pas que déranger Dean et Sam pour se faire une soirée de repos était une bonne idée. D'autant plus qu'elle n'avait pas vraiment commencé à travailler, donc ... Enfin, ce n'était pas qu'elle ne voulait pas, après tout, elle était venue pour ça mais ils refusaient de la laisser se débrouiller toute seule. Enfin bref. Le fait est qu'elle éprouvait un profond ennui et qu'elle ne savait plus comment s'occuper. Un verre de whisky coca à la main, elle discutait avec le barman qui lui racontait toutes les histoires incroyables que seule elle osait écouter. Oui parce qu'elle se doutait bien que les habitants de Sunnydale préféraient ne rien savoir de ce qui se tramait chez eux, même devant le fait accompli ils continuaient de fermer les yeux. Les seuls qui se rendaient compte de l'ampleur des évènements à venir ne voulaient pas en parler et vous devinerez aisément que je parle des frères Winchester. A vrai dire, la jolie blonde ne savait absolument rien de leurs problèmes, et encore moins le fait qu'il ne restait plus qu'un an à l'aîné de la famille. Ce pourquoi elle avait encore la tête à faire la fête d'ailleurs, parce que si on l'avait mise au courant il ets clair qu'elle n'aurait eu de repos que lorsqu'il serait hors de danger.

Mais après une longue heure d'ennui mortel, la jeune Harvelle se décida à rentrer à sa chambre, dans l'hôtel au coin de la rue. Immeuble délabré, insalubre et qui effraierait n'importe qui de sensé. Qui a dit qu'elle l'était? Bon et la voilà debout prête à quitter la boîte, ou presque. Un jeune homme, qu'elle ne croyait pas connaître, la regardait fixement tout en lui barrant le passage. Haussant un sourcil, elle tenta de le forcer à se pousser mais il commença à la ... La draguer assez subtilement. Amusée, elle le laissa faire, croyant avoir à faire à un rigolo qui n'avait rien de mieux à faire que passer ses soirées à séduire des filles comme elle. Puis, au bout d'une bonne autre heure qui cette fois-ci était passée plutôt vite, il demanda à Jo si ça l'intéressait d'avoir une visite guidée de la ville de nuit. Ben ... Habituellement, elle aurait refusé mais c'était une bonne occasion pour repérer les coins un peu trop vivants à son goût. C'est donc avec un grand sourire qu'elle accepta et ils se dirigèrent tous deux vers la sortie. Une fois dehors, il l'entraîna derrière le Bronze, sans qu'elle puisse se douter de ses intentions. Malheureusement il était loin d'être aussi bien qu'elle le pensait et il la plaqua assez violemment contre le mur, dévoilant son vrai visage; les crocs affûtés comme jamais. Oh elle n'avait jamais vu de vampires, malgré son expérience. Mais ça n'allait pas l'empêcher de se défendre. Un coup de coude dans le ventre, il la lâchait et se reculait de quelques mètres. Juste l'occasion de permettre à la chasseuse de lui envoyer un nouveau coup, bien placé au menton de sorte qu'il tombe. Dommage pour elle, elle n'avait pas encore eu la brillante idée de se balader avec des pieux, elle se trouvait ainsi désarmée mais pas à cours d'idées pour autant. Miss Harvelle continuait à frapper, du mieux qu'elle pouvait, envoyant son adversaire contre des cartons déposés contre la façade arrière du Bronze, ne remarquant pas qu'elle était bizarrement observée, bien trop occupée à se défendre contre son assaillant qui revenait à la charge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Mer 5 Mar - 19:20

Scotch… Whisky… furent les deux mots que Saddler prononça à de nombreuses reprises. Depuis que Meg avait pris un malin plaisir à le faire souffrir le vampire ne supportait plus sa condition de porteur d’âme. Il buvait plus de litres d’ alcool que de sang… même si ce n’ était pas l’ envie qui lui manquait de pouvoir croquer dans de la chaire fraîche, surtout que dans un bar aussi populaire que le Bronx, il y en avait partout… A la réflexion, Saddler aurait mieux fait de rester se morfondre dans cette maison délabré qu’ il avait décidé d’ habité en espérant que le panneau A vendre ne serait pas enlevé tout de suite. Saddler n’ était a Sunnydale que depuis 3 jours, autant dire que comme il ne sortait que la nuit, il n’ avait pas vraiment explorer les environs et il ignorait tout de la réputation du Bronx avant d’ y être. En réalité, le vampire très distrait n’avait pas regardé le nom de la boite, il avait vu de la lumière non nocive et il était entré ! Assis juste à coté de Jo, il entendit la conversation narrant les exploits de Sunnydale d’une oreille distraite, trop observée par la contemplation de son verre pour regarder Jo. En vérité, Saddler était tout a fait le genre de type qu’ on ne remarque pas, suffisait qu’ il ne parle pas et qu’ il ne vous regarde pas dans les yeux… Lassé de la contemplation de son verre et aussi parce que le barman lui demanda de payer ses boissons ce qui allait sembler difficile parce qu’ un vampire ne gagne pas de salaire… Saddler profita que le barman s’éclipse pour s’éclipsé a son tour, se promettant de revenir pour payer ses consommations ce qu’il ne fera jamais… Trop fauché pour ça.

Une fois dehors, le vampire ne ressentit pas le vent froid qui sifflait, un vampire n’ est sensible qu’ à la chaleur du sommeil. Saddler regarda autour de lui et ne put s’empêcher de décrocher un sourire charmeur à un groupes de blondes qui rentraient dans la boite. Saddler avait toujours eut un faible pour les blondes… Seul Trinita avait été l’exception qui conforma la règle et puis Meg l’avait conforté dans cette certitude de même que June… Les brunes lui étaient antipathiques ! Très superficiel le vampire aborda une inconnue pour demander du feu, fumer et boire étaient ses occupations favorites. Depuis qu’il ne pouvait pas croquer ses proies disons que le drague était beaucoup plus modéré. Saadler commença a marcher sur le trottoir, il ne rasait pas les mures et avait tendance a donner des coups d’épaules à ceux qui arrivait devant lui. Saddler avait bien l’allure du type qui ne s’efface pas pour laisser passer qui que se soit. Comme Saddler savait que le jour n’ allaient pas se lever avant plusieurs heures, celui-ci décida d’ explorer un peu la ville, il longea le Bronx jusqu’ a ce qu’ il entende ce qui ressemblait fort à une querelle… Passer son chemin était la première chose qui lui vient à l’ esprit, la deuxième son âme ne l’ empêchait pas de se défouler contre des ivrognes qui se battaient à cours de barre de métal comme il le songea.

Revitalisé par cette nouvelle pensée, le vampire s’ avenca du coté de Jo, cigarette au bec, bien décidé à jouer des poings. Lorsqu’ il aperçut Jo, il reconnu la fille du bar, un simple coup d’œil avait permit de la reconnaître. En effet, le vampire avait bonne mémoire et pouvait se vanter, à juste titre, d’être physionomiste. Il observa Jo se défende et n’hésita pas avant d’intervenir. Il suffisait qu’il pense à Meg pour avoir envie de se défouler. Lorsque le vampire se releva devant June, Saddler en profita pour poser sa main sur son épaule, le vampire se retourna et se retrouva au pied de Jo car Saddler venait de lui expédier son poing dans la figure. C’ est ce moment que choisi un deuxième vampire pour faire son apparition, il se jeta sur le dos de Saddler et celui-ci vacilla légèrement avant de tomber sur le dos c’ est a dire carrément sur le démon. Il en profita pour lui donner un bon coup de coude dans l’ estomac ce qui aurait couper le souffle a n’ importe qui sauf que les vampires n’ ont pas de souffle… !? C’ est le moment où une femme sainte d’ esprit aurait pris ses jambes à son coup, mais allez savoir pourquoi les gens normaux ne sont pas nombreux à Sunnydale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Mer 5 Mar - 20:24

A vrai dire, Jo n'avait effectivement pas remarqué Luke. Il faut dire qu'elle était bien trop absorbée par les histoires assez impressionantes que lui contait le barman qui semblait prendre plaisir à narrer les aventures d'une certaine Buffy, qui serait semble-t-il décédée mais qui avait passé énormément de temps dans cette boîte avec ses amis. Et de nombreuses fois, elle les avait tous sauvé d'une mort certaine. C'était réellement passionant pour la jeune blonde qui déjà adorait écouter les chasseurs qui affluaient dans le RoadHouse. Ainsi elle en savait des choses et c'est bien de cette manière qu'elle en apprenait le plus. Oh bien sûr l'expérience personnelle faisait aussi beaucoup dans le fait de connaître les points faibles et les points forts de pas mal de démons, qui malheureusement n'étaient qu'une infime partie de tout ce qu'ils allaient -Dean, Sam & elle puisqu'elle n'avait jamais entendu parler de June- affronter. Peu importe, elle était venue ici pour se battre, pour venger aussi. Venger quoi? Venger qui serait plus exacte. Son père. C'est à cause -ou grâce?- à lui qu'elle s'était mise à la chasse sérieusement uniquement dans le but de tuer tous ceux qui pourraient lâchement assassiner des hommes comme lui.

Comme par exemple le vampire qui avait eu la mauvaise idée de s'attaquer à elle. Dommage, il était tombé sur quelqu'un qui savait se défendre. Certes, Jo n'avait aucune expérience avec les suceurs de sang mais il fallait bien apprendre non? Et elle ne comptait pas sur les Winchester pour ça, elle savait se débrouiller seule, ce que Dean n'avait sans doute jamais compris. Oh mais pas d'inquiétude, elle comptait bien lui prouver un jour. La jeune blonde était face à un adversaire coriace et sans pieu, elle allait avoir du mal à se défendre bien longtemps. Mais à sa grande surprise, elle n'était pas seule et bientôt un jeune homme vint lui donner un coup de main plutôt musclé en faisant en sorte que le vampire s'agenouille juste devant Jo, ce qui ne manquait pas de flatter son égo quelque peu surdimensionné. Néanmoins cette joie ne dura pas très longtemps puisqu'un second vampire fit son apparition, sans qu'elle ne puisse se rendre compte que elle n'était pas en présence de deux monstres mais bien trois. Peu importe tant que le troisième ne tentait pas de l'aider dans l'unique but de l'avoir pour lui seul. Luke tomba sur le dos, écrasant par la même occasion le démon qui essayait tant bien que mal de se relever. Oui, une femme normale se serait enfuie. Mais qui a dit qu'elle était normale? Jo détestait ce mot. C'était bien trop fade et ennuyeux la normalité! Et puis, si on avait pu la qualifier ainsi, elle aurait volé suite à ce superbe crochet au menton que venait de lui décrocher le premier vampire, tandis que là, elle ne fit que perdre quelques gouttes de sang en se mordant violemment la lèvre involontairement. Miss Harvelle poussa un gémissement de douleur avant de se reprendre et de le pousser contre le grillage derrière lui pour lui asséner des coups de pieds bien placés.

Jetant un coup d'oeil à Luke de temps à autres pour voir s'il s'en sortait aussi bien qu'elle, elle fut prise par surprise par un coup dans le tibia, ce qui fit qu'elle tomba à genoux contre le sol. De là, elle parvint à ramasser un bout de on ne sait trop quoi, du bois dans tous les cas, qui ferait parfaitement l'affaire pour ce cas-là. C'est donc victorieuse qu'elle tua son premier vampire, enfonçant le pieu dans le coeur de celui-ci. Néanmoins ils n'en avaient pas fini pour autant puisque le deuxième semblait s'acharner contre son "sauveur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Mer 5 Mar - 20:55

Luke jeta un rapide coup d’ œil à Jo, alors qu’ il se relevait en même temps. Il n’ eut pas le temps d’ aller s’ en occuper car son vampire lui fonça dedans, un genre de placage de rugby pas du tout régulier, mais peu importe, le principal s’ était que Saddler soit a terre et il l’ était. Mais pas au point de se faire mordre pour autant, car le vampire, tout comme Jo le prenait pour un humain. Ce détail vexant Saddler, qui ne voulait en rien ressembler à un humain ! Lui mit dans une colère folle, et les coups s’enchaînèrent très rapidement. D’ abord se fut un coup de pied dans l’entrejambe, pas très réglo pour un homme mais bon… Saddler enchaîna plusieurs coups de poing dans le visage du vampire. Celui-ci pouvait très bien ressentir la douleur et Saddler aveuglé par la haine fit durer le plaisir plus que nécessaire…

Un instant de lucidité, peut être, le contraignit à la stupéfaction…. Alors c’était ça, il en était rendu là. Tabasser des démons pour le simple plaisir d’oublier sa condition, si on lui avait dit ca, il y a quelques années, jamais Saddler ne l’aurait cru. Il venait de se comporter comme un « sauveur », un genre de héros… Quoi de plus typiquement humain que de venir au secours d’ une jeune femme totalement inconnu ? Saddler détestait ça, il agissait contre sa nature même de vampire. Mais que deviennes les règles d’éthiques quand on possède une âme. Les deux vampires étaient très proches, impossibles de distinguer leur visage pour un observateur extérieur, la pénombre était trop forte. Sentant l’odeur de sang, le vampire (véritablement méchant) reprit de la vigeur et sembla plus dynamique, il faut dire aussi que Saddler venait de baisser sa garde. Et ce que ne réalisa pas Saddler s’est que le sang venait de révéler son véritable visage : celui d’ un monstre de la nuit. Mais Saddler donna un coup de pied qui fit vaciller le vampire. Saddler s’agenouilla et saisit une dague qu’ il portait a même la peau, un peu plus haut que la cheville. D’ un mouvement expert, Saddler lança la dague en plein cœur du démon. Il remarqua la stupeur du démon, il venait de se faire tuer par un homologue mais Saddler n’ y prêta pas attention. Son esprit était trouné vers une odeur toujours aussi familière…

Saddler ramassa sa dague et la ramassa, sans même en enlever la poussière. Peu importe, cela n’atténuait pas son tranchant. La lame a la main, Saddler s’approcha de Jo pour voir si elle allait bien. Il avait toujours les traits tiré (vampire oblige) et surtout ses puissantes canines qui sortait de sa poche, impossible de ne pas les voir. L’ odeur de sang avait réveillé ses sens, et l’ alcool ( il ne le réalisait que maintenant) avait l’ effet contraire sur son esprit), en faite Saddler n’ avait pas réaliser qu’ il s’ était transformer. Ses yeux bleus étaient en totale opposition avec cette allure de monstre. Ce n’ est que lorsque Saddler vit du sang des lèvres de la jeune femme qu’ il compris que quoi qu’ il fasse il resterait toujours un vampire. C’ était le prix à payer pour l’ immortalité, mais ce n’ est sûrement pas ce à quoi Jo pensa en fixant son « sauveur ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Mer 5 Mar - 21:27

Ce soir, le visage de Jo serait passée par plusieurs expressions totalement opposées: l'amusement en écoutant les fameuses histoires du barman, l'ennui d'une heure passée à boire, la satisfaction d'avoir tué son premier vampire et l'incompréhension parfaite de voir un homme qui venait de lui sauvr la vie arborer lui aussi des crocs acérés et des magnifiques yeux bleus dans lesquels elle crut un instant déceler une lueur étrange. Enfin il lui semblait pourtant se souvenir de ce qu'on lui avait appris ... Les vampires ne s'attaquent pas à leurs homologues, ils veulent du sang frais, ce qui paraît logique. Maintenant elle était perdue et ne savait comment réagir face à ce monstre qui lui avait pourtant sauvé la vie. Rah pourquoi Dean et Sam n'étaient pas là quand on avait besoin d'eux?! Jo se serait volontiers passée d'un boulversement comme celui-ci. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle se fourre dans des situations aussi délicates que celle-ci! Bon tant pis. Il lui avait peut-être sauvé la vie mais il n'en restait pas moins un vampire et il appartenait clairement à ceux qui avaient tenté de la tuer.

Alors elle s'avança, confiante, sachant pourtant bien que vu la façon qu'il avait de se battre, si elle s'en sortait vivante, elle aurait énormément de chance. Et puis le fait qu'il lui aie empêchée de devenir l'une des leurs l'handicapait grandement aussi. Comment pouvait-elle lâchement assassiné -ou du moins essayer- quelqu'un qui l'avait aidée? Rah culpabilité quand tu nous tiens ... Elle se devait de mettre son coeur de côté et sa raison en avant. Un bon démon est un démon mort, c'est ce que Dean -entre autre- avait fini par lui apprendre. Alors ... Alors elle devait attaquer et ce avant qu'il ne le fasse. Mais cette lueur vivante dans le fond de ses yeux couleur saphir l'empêchait de faire un pas de plus. En position de combat, elle ne comptait tout de même pas baisser sa garde, ce qui serait selon elle une grave erreur de jugement. Elle avait beau essayé de comprendre, aucune hypothèse plausible ne se présentait à elle pour expliquer cet étrange phénomène. Jamais on n'avait eu l'intelligence de lui parler de ces fameux vampires qui possédaient une âme, vous savez, Spike et Angel. Le barman avait bizarrement omis de lui préciser ce détail. Il aurait peut-être dû, Jo serait sans doute bien moins terrifiée à l'idée de ce qui l'attendait.

"Wow, impressionant le coup du 'j'te défends et après j'te tue. Sympa j'dois dire, j'm'y attendais pas. Mais j'pense que tu devrais revoir tes plans, j'suis pas vraiment d'accord et je compte pas me laisser faire."

Ouais, jouer la fille sûre d'elle et pleine d'assurance dans un moment pareil, c'était loin d'être évident. D'ailleurs, on voyait assez facilement dans ses yeux une peur presque paralysante. Néanmoins hors de question qu'elle se laisse faire, comme elle l'avait dit, elle était trop jeune pour mourir et même si elle risquait assez régulièrement sa vie, cette fois ne ferait pas exception, elle s'en sortirait. A une différence près. Cette fois elle était seule, contre un vampire assurément plus fort qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Mer 5 Mar - 22:49

Le sang, c’était le sang qui lui provoquait cet effet démoniaque, les points serres le vampire dévia le regard des lèvres de Jo. Bien sure, ce n’était qu’une écorchure mais Saddler était suffisamment prêt pour que cet odeur l’ enivre et le replonge dans un passé. Un passé agrémenté de sang à tord et à travers, un passé où il n’ était pas le dernier à donner des ordres et où il pouvait se vanter d’ avoir accès un certain prestige. Prestige bien loin à cause de cette décadence causée par cette âme. Inutile de dire que Saddler avait compris que Jo n’ était pas de Sunnydale, il ne pensait pas qu’ elle était une chasseuse sinon elle aurait été plus doué que ca ! Ben oui, se faire attaquer par des vampires dans leur lieux favoris c’ est quand même pas une technique de chasseuse ou alors une technique de blonde (Xd).

Saddler ne put s’ empêcher de sourire en entendant Jo la menacer, il aurait su qu’ ele connaissait les Winchesters il n’ aurait peut être pas eut le même effet sur lui. C’ était si tentant… Elle était là devant lui, quasiment à trembler et même si elle tenait toujours ce pieu Saddler ne l’ a trouvait pas impressionnante plutôt mignonne, comme une pauvre petit chose fragile qu’ on aurait peur de briser. Pour la première fois, Saddler l’ observa de bas en haut, détaillant sa tenue et ses formes comme un homme sait le faire, c’ est à dire avec le minimum de classe… ce qui est discutable. La presence de ce pieu improvisé ne lui fesait pas peur, le bout ne semblait pas tres aiguisé a priori, Saddler profita que Jo regarde ses yeux pour s’ avancer d’ un grand pas vers elle.

-Quand tu menaces quelqu’ un, sois de taille à lutter ! Conseilla –t-il tout en agissant.

Avec une vitesse surprenante et surtout une grande force ( n’ est pas vampire qui veut ! ) le vampire tordit le poignée à Jo en le reversant. Il n’ y alla pas de main morte, peu habitué à faire des fleurs à qui se soit. Sa force était surhumaine, tellement habitué qu’ il n’ y fit pas attention. Mais aucun son de craquement Saddler ne lui avait pas brisé le poignet, il s’ empara du pieu ( sans s’ éparpiller avec). D’un coup de pied (très peu forcé) dans le « revers » du genou, il força Jo à tomber, histoire de se préserver de toute représailles. Ensuite, et curieusement vu le contexte, Saddler se recula de quelques pas et lui indiqua :

- Tu saignes, c’ est pour ca que je…

Me suis mis à montrer les crocs ? Saddler ne finit pas sa phrase, il se contenta de poser sa main sur son front. Il n’ était pas enclin à raconter sa vie à tout le monde. On a beau dire, les gens ne changent pas, quelqu’ un qui n’ as jamais eut d’ amis depuis toute sa vie d’ amis ne vas pas changer de comportement en un clin d’ œil. Ce qui serait bien c’ est que Jo cesse de l’ apater avec son sang… Saddler pensa à autre chose, à ses visages de victimes qui revenaient sans cesse, et son apparence changea. Ses traits redevinrent fins, agréable à regarder une fois les crocs ramasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Mer 5 Mar - 23:30

On pouvait dire ce qu'on voulait sur les techniques de chasse de Jo mais il ne fallait pas oublier deux choses. D'une, elle n'avait encore jamais eu à faire à un vampire auparavant et deux, elle ne connaissait quasiment rien sur eux si ce n'est les quelques légendes qu'on lui avait contées autrefois. Enfin, elle devait bien reconnaître que sans Luke, elle n'aurait eu aucune chance de s'en sortir face à ces deux monstres qui semblaient bien décidé à faire d'elle leur repas du soir. Cependant, quand il était arrivé pour jouer au héros, elle n'avait aucunement imaginé qu'il serait comme eux et qu'il aurait la même inspiration. Après tout, comment aurait-elle pu un seul instant deviné comme elle allait en apprendre ce soir sur cette espèce encore inconnue d'elle? Et voilà que la jeune chasseuse devait faire face à un suceur de sang assez spécial puisqu'il semblait bien plus intelligent que ses congénères. Magnifique pour une première rencontre à Sunnydale ... Elle s'en serait bien passée mais maintenant elle se devait de trouver une solution pour vite se tirer d'affaire.

Rah et ce sourire arrogant était plus qu'énervant, à vrai dire, Jo avait elle même confiance en elle -sauf dans ce cas précis-, mais elle trouvait extrêmement angoissant le fait qu'il semble si sûr de lui. Enfin en même temps elle se doutait parfaitement qu'il avait de quoi et pour cause, il était clair que s'ils devaient se battre, elle n'en ressortirait pas vivante. Il fallait donc qu'elle se débrouille pour fuire. Comment? Ca elle n'en savait encore rien mais en général, l'improvisation c'était son truc. Voir les yeux de ce monstre se balader sur elle la répugnait, il semblait prendre plaisir à la voir trembler de peur surtout que le spectacle qui s'offrait à lui devait être comique. Elle tentait de cacher sa peur juste parce qu'elle était trop fière pour le montrer ... Pathétique. C'est alors qu'elle avait plongé son regard dans le sien qu'il avança d'un grand pas vers elle, qui recula presque automatiquement.

"Faire croire aux gens qu'ils peuvent te faire confiance pour les tuer après c'est pas un peu trop lâche par hasard?"

Fit-elle avant de se tordre sous la douleur qu'il venait de lui infliger en lui tordant violemment le poignet. La jeune femme tomba à terre après qu'il l'eut forcé à le faire, se retrouvant à genoux devant un vampire, situation qu'elle trouvait très peu avantageuse pour elle. Elle massait doucement son poignet espérant que la douleur passerait vite, d'autant plus qu'elle était maintenant désarmée face à un monstre qui semblait sans aucune pitié. De toutes façons même si elle y avait eu droit, elle aurait préféré qu'il l'achève plutôt qu'il l'épargne par pitié. Oh c'était un sentiment qu'elle détestait plus que tout, croyez le. Miss Harvelle avait relevé les yeux vers lui, d'un air de dégoût elle n'hésita pas à se relever lorsque le vampire s'éloigna de quelques pas.

Elle saignait oui en effet. Et dès qu'il le lui avait indiqué, elle avait passé sa langue sur ses lèvres pour sentir ensuite un goût légèrement cuivré envahir sa bouche. Bientôt ses traits redevinrent doux et elle devait l'avouer, plus séduisants qu'auparavant. Mais elle ne devait pas oublier que c'était un monstre qui n'avait qu'une idée en tête .. Euhm ... Oui mais là était le problème. S'il voulait se nourrir, pourquoi avoir rangé ses crocs?

"J'peux savoir c'que c'est le problème avec toi? J'veux dire par là que tu tues deux de tes camarades et me sauves la vie par la même occasion, me tord le poignet et ensuite tu retournes sous ta forme humaine? Il y a bien quelque chose qui cloche nan?"

Eh nan, elle n'en avait pas assez. La curiosité de Jo était légendaire, quand elle voulait savoir quelque chose, elle savait. Or elle voulait comprendre et s'il ne l'aidait pas, elle trouverait bien toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Jeu 6 Mar - 1:03

Légendaire… c’ était bien le mot que Saddler n’ attribuerait pas à cet blondinette sans cervelle qui s’ était jeter dans la gueule du loup. Il aurait connu ses antécédents familiaux, il se serait bien marré le vampire ! Sortir seul la nuit, dans la ville surnommée, à raison, la bouche des enfers, sans arme ! C’ était du suicide, une forme de stupidité grave… Tiens, le suicide, une notion bien étrangère à cet immortel accro à la vie qui refusait de mourir. C’ était décidé, même avec une âme il vivrait ! Le monde est bien trop intéressant pour que le vampire tire sa référence. Un examen rapide du pieu et Saddler jugea bon de la lancer rapidement sur le trottoir, histoire de s’ en débarrasser. Le « pieu » ou plutôt bois de bois, n’ avais pas été cassé nette. La blonde n’ avait pas la force d’ une tueuse, c’ était bien, selon Saddler, une touriste sans cervelle. Saddler dévisagea à nouveau Jo, comme si il s’étonnait que cette femme puisse parler, avec dédain et un léger mépris il répondu :

- Je ne t’ai donné aucune raison d’ avoir confiance en moi. Mais sache que si j’aurais voulu de tuer, ça serait déjà fait.

Saddler était froid, l’ asociabilité se ressentait. Quand il ouvrait la bouche s’ était pour de l’ humour ou pour râler, là c’ était limite pour grogner. Le vampire éprouvait un grand respect pour l’ espèce humaine dont il avait fait parti et dont il aimait se glisser. Il aimait se glisser a coté d’ eux et vivre l’ Histoire avec un H majuscule. Quoi de plus passionnant que de vivre les événements et de voir leur devenir. Après un soupir qui exprimait la déception de voir encore des « stupida béta » exister, il rajouta :

- Les vampires ne tuent pas, ils se nourrissent, ils boivent ton sang jusqu’ a la dernière goutte… ou il t’ en laisse un peu pour que devienne un des leurs.

Saddler n’ était pas un enfant de cœur, n’ importe qui de normalement constitué aurait ressentit la menace, et quelqu’un d’ observateur aurait remarqué le « ils », même si Saddler était toujours un vampire, la partie « je vais te vider de ton sang !! » avec le rire démoniaque, ce n’ était plus pour lui. Saddler fit une lègere moue, comme si il venait de délivrer une information capitale, ce qui, selon lui, devait l’ être pour cette blondinette. Saddler ne l’ attaqua pas, une raison de plus de prendre ses jambes à ses cours, mais non elle resta là à le questionner… Depuis quand les vampires répondent aux questions ? Amusé par ce courage qui, en d’ autres circonstances aurait été démesurés, il se mit à sourire, toujours avec autant d’ exubérance.

- Non. Tu peux pas savoir. Et dans la mesure où mademoiselle est encore en vie cela ne constitue pas un problème pour elle…

Entre le rire et l’ effroi, il n’ y a qu’ un pas … Saddler avait bien envie de rire, de se moquer comme toujours… Remarqué il y avait de quoi, on pouvait voire les choses comme ça : il la défendait et elle le menaçait avec un cure dent alors c’était juste du self-défense ! … Saddler ne connaissait pas Jo, il l’aurait su si curieuse, il.. n’ aurait pas plus répondu ! Ce qui le dérangeait le plus c’ était le sang… cette impuissance qui lui donnait faim, il ne connaissait qu’ un seul moyen de s’ en débarrasser… Et il comptait bien s’ y rendre avant le levé du jour. Peu amène à discuter, il conseilla :

-Rentre chez toi.

Saddler aurait pu uli faire la leçon, mais il ne faut pas abuser ce n’ était pas son père ! Ni même son frère, il n’ était rien, juste le type le plus intriguant qu’ elle connaisse ( Saddler vaut au moins ça !). Après un regard qui devait déconseiller Jo de sortir la nuit, il tourna les talons et commença à s’ enfoncer dans les ténèbres, il connaissait un petit coin pas loin. Sang à volonté même si ce n’était pas de la grande qualité. Comme d’ habitude, il était attentif au bruit des talons aiguilles, toutes ses petites choses qui troublent la sérénité de la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Jeu 6 Mar - 11:25

Suicidaire oui ... Pas qu'elle tenait à mourir mais elle n'était pas non plus pour spécialement rester en vie. Oh elle se défendait, quand elle pouvait mais elle savait que la chasse impliquait de gros risques, particulièrement quand on fait preuve d'une aussi grande stupidité. Elle devait bien avouer que sur ce coup, sa négligeance aurait pu la tuer. Ceci dit elle en était consciente et il est clair que la prochaine fois, elle ne ferait pas la même erreur. S'il y avait une prochaine fois bien sûr. Et bon elle n'avait plus qu'à espérer que Dean ne passe pas par là, elle avait fort à parier qu'il l'assassinerait de ses mains si l'épisode de ce soir lui était rapporté. Enfin pas d'inquiétude, elle doutait franchement que quiconque le lui dise. Au final, cette expérience, si elle ne lui coûtait pas la vie, ne pouvait qu'être bénéfique pour elle, au moins elle aurait appris que cette histoire de Bouche de L'Enfer et de vampires n'était pas une simple invention. Car oui, en partant, elle n'y avait pas cru et pour elle qui ne croyait que ce qu'elle voyait, c'était un plus d'en rencontrer ce soir. Oh et puis ... Il faut dire aussi qu'elle n'était pas totalement désarmée. En effet elle avait pris le soin de se munir de son couteau de chasse favoris et d'une arme à feu chargée de sel. On ne sait jamais sur quoi elle pouvait tomber.

"Et quoi alors? Ton grand coeur te pousse à sauver une jeune femme innocente et le démon qui est en toi t'incite à t'en nourrir? Oh mais j'oubliais, ton coeur est mort."

Bien sûr qu'il était associable, pour Jo, ça paraîssait évident que les vampires manquaient cruellement de vie en communauté, du moins en communauté vivante. Et elle se doutait bien qu'il ne lui ferait pas la conversation, simplement quand elle avait une idée en tête, elle ne lâchait pas prise et ce jusqu'à ce qu'il finisse par lui avouer ce qu'il était vraiment. Un monstre, ça oui elle avait cru le comprendre mais il n'était pas comme les autres et elle comptait bien savoir qu'est ce qui le différait tant.

"Ils? Tu parles de toi à la troisième personne à cause de ton égo surdimensionné ou tu es vraiment différent des autres?"

Maintenant qu'il avait commencé, elle allait le savoir, d'une manière ou d'une autre. Intriguée, elle osa même un pas en avant, et peu importe ce qu'il lui ferait. Effrayée? Bien sûr. Mais sa curiosité avait été piquée à vif et maintenant il allait devoir la satisfaire. Ah et toujours ce sourire arrogant, qui énervait de plus en plus Jo. Celle-ci ne savait pas comment réagir, si elle devait rire ou pleurer de sa triste situation. Rire en se moquant d'elle même pour avoir été aussi bête ou pleurer de l'humiliation qu'était la pitié d'un vampire.

"Mais cela constitue un problème pour elle dans la mesure ou elle aimerait savoir et que quand elle veut savoir, elle trouve toujours un moyen."

Et le voilà qui lui conseillait de rentrer chez elle. Là, il rêvait. Hors de question qu'elle rentre sans avoir eu de réponses à ses questions. Or il semblait peu enclin à les lui donner, tant pis, elle insisterait jusqu'à ce qu'il cède. Dean lui même reconnaissait volontiers qu'elle était têtue et qu'elle ne lâchait pas facilement l'affaire. Miss Harvelle le suivait, sans prendre soin de faire attention à ce qu'il ne la remarque pas puisqu'après tout, il devait bien sentir sa présence non? Arrivée à sa hauteur, elle posa sa main sur son bras, sachant pourtant bien qu'elle risquait énormément par ce simple geste.

"Pourquoi t'es pas comme eux? Qu'est ce qui fait que tu m'as pas tuée? Ou que tu ne t'aies pas nourri de moi si tu préfères. Expliques moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Jeu 6 Mar - 22:22

En effet, le cœur de Luke était bien mort et ca faisait tellement longtemps qu’ il n’ y pensait même plus… Il s’ était habitué à ne plus entendre son cœur battre, au début c’ était en sensation très bizarre mais au final Saddler se disait qu’ il n’ était plus essoufflé après une longue course, il ne risquait pas d’ avoir des problèmes cardiaques non plus. En faite c’était le revers de la médaille pour l’immortalité et ce n’était pas cher payé ! Le vampire ne comptait pas répondre aux interrogations de Jo, il n’ était pas le genre à s’ embarquer dans des peudos-relations amicales et ses problèmes ne regardaient que lui. Néanmoins il corrigea Jo avec un sourire narquois :

- Une jeune femme innocente ? Un fillette stupide et inconsciente aurait été plus réaliste…

Saddler pouvait se moquer, il ignorait que Jo se disait chasseuse… sinon il se serait carrément marrer ! Il ignorait que Jo portait une arme chargé de sel, d’ ailleurs personne ne lui avait jamais tiré dessus avec du seul. Saddler n’ aimait pas trop côtoyer les chasseurs. Si un problème de ce type survenait, Saddler passait son chemin comme en témoignait sa séparation avec Trinity lors de sa rencontre avec un certain Ben au Japon. Mais tout ça était du passé et comme Saddler était presque devenu un copain de la tueuse, il espérait presque rencontrer Dean pour que celui sache que c’ était un vampire qui allait lui sauver la vie ! Quelle ironie ! Le vampire savourait déjà cet instant… C’ était si chouette d’ être le centre d’ intérêt et de ne pas se faire descendre ! Il faut dire aussi que l’ espoir de perdre son âme était très revitalisant… Saddler n’ oubliait pas qu’ on risque de le tuer avant car c’ était un traire et qu’ il pouvait sauver Dean et surout après car il aura sauver Dean et certaine personne chercheront à se venger. Mais Saddler était plutot du genre à se soucier du présent avant l’ avenir. D’ ailleurs en cet instant présent, il avait suffisamment à faire avec la petite blonde. Lorsque Jo lui répondit avec une certaine arrogance, le vampire se tourna vers elle :

- Tu sais que tu viens te parler de toi à la troisième personne ?

Presque drôle, Saddler alternait entre le ton amical et le ton menaçant. Agacé, il s’ avance vers Jo suffisamment proche pour qu’ elle puisse contempler ses yeux en macro et qu’ elle confirme que son cœur ne battait plus depuis longtemps… Menaçant il intima :

- Trouve un moyen ailleurs que sur mon chemin !

C’était typique de Saddler de ne pas vouloir quelqu’ un dans les pattes, même les compagnes il ne les supportait qu’ un temps. Il avait pour coutume de dire que le temps passe et que les gens aussi, du moment que lui jamais ne trépassé… Avec le bon ton et tout, Saddler passait que Jo allait lâcher le morceau, encore une fois elle la sous-estimait. Saddler tourna le dos à Jo et recommença sa marche silencieuse. Bien décidé à rentrer chez lui, et à ouvrir le frigo pour enfin boire du sang ! Même d’animal, c’était déjà mieux que rien. Ses pensées était tournées vers les paroles de Jo : elle avait raison : il était différant. Et Saddler ne pensait pas que se soit une bonne chose. De tout temps, les personnes différentes, parfois très prometteuses, visionnaires… se faisaient rapidement tué parce qu’ils était jugé différant. La différance fait peur, même si on n’est plus au temps de Salem c’ est toujours d’ actualité, pour preuve, Saddler avait lui-même peur de sa différance.
Très vif, le vampire se retourna dès que Jo posa sa main sur son épaule. Le contact le surpris, fallait pas oublier que les humains partent en courant en voyant un vampire. Mais en plus d’ être surpris, ce fut comme un réflexe pour le vampire.. à nouveau il tordit le bras à Jo, mais s’ arrêta en plein milieu de son geste. Il ne considérait pas Jo comme une adversaire de taille alors il n’allait pas s’acharner. Il soupira devant l’ampleur des questions et se demanda si au nom du respect de la vie privée, il n’aurait pas mieux fait de la regarder se faire tuer.

- Tu ne sais rien de moi. Je n’ ai rien a t’ expliquer. C’ est quand même fort ca ! Je te sauve la vie, tu n’ as qu’ a dire merci et partir. Tiens, je te dispence du merci. Pars ! Allez… du vent.. du balais… File refaire ta coloration, t’ as du te faire des cheveux blancs !

Jamais tendre, Saddler ne savait pas si Jo avait des cheveux blancs en non, ça aurait pu être pire, il aurait pu lui dire de rentrer se changer après avoir fait de son froc mais ça ce n’ était pas assez classe pour le vampire. Il regarda Jo, attendant qu’ elle s’ en aille.. L’ espoir fait vivre !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Jeu 6 Mar - 23:18

Il est vrai que ne plus entendre son coeur battre devait faire un choc. Jo ne s'imaginait pas le supporter. Sûrement s'y était-il habitué mais elle avait du mal à croire un instant qu'on pouvait ainsi accepter de mourir. Au fond, il avait sans doute raison. Elle n'était qu'une gamine, encore un qui ne voulait pas voir sa vraie valeur -faut dire qu'elle ne le lui avait pas montré ce soir-. Il lui rappelait étrangement Dean. Pourtant ils ne devaient rien avoir en commun puisqu'il était un démon et qu'il était par définition la cible du chasseur. Néanmoins son arrogance, son associabilité et la façon dont il se comportait avec elle ne ressemblait que trop au jeune Winchester. Elle s'amusait de cette découverte, même si le temps n'était pas à rire, plutôt à trouver des réponses à ses questions assez nombreuses. Bien sûr elle se doutait qu'il ne lui dirait pas tout, comme ça. Quant à une relation amicale, ce n'était absolument pas ce qu'elle avait en tête, particulièrement à cause du fait qu'en plus d'être un vampire, il n'était pas spécialement du genre à se lier d'amitié avec qui que ce soit. Ca tombe bien, elle non plus.

"Appelles moi comme tu veux ça m'est égal. Tout c'que j'veux, c'est savoir pourquoi. Pourquoi t'es comme ça? Si tu m'as sauvé la vie, j'vois pas vraiment pourquoi t'es aussi désagréable. Sérieusement, on t'a jamais appris la politesse? Quoi? Ne me dis pas que le méchant démon qui est en toi t'en a fait oublié les bonnes manières!"

Elle aussi pouvait se moquer et être désagréable quand elle le voulait. Enfin, il devait s'en contrefoutre et d'ailleurs, elle aussi. Tous ses sarcasmes et ironies ne l'atteignaient nullement. Sauf peut-être le fait de la comparer à une fillette. Parce qu'au fond, elle en avait sincèrement marre qu'on la traite ainsi. Elle avait 23 ans bon sang, pourquoi fallait-il qu'elle ne soit considérée que comme une enfant? Certes elle n'avait pas l'expérience des Winchester mais qui pouvait se vanter d'avoir parcouru autant de chemin qu'eux? Rah elle n'en pouvait plus et là, il avait touché la corde sensible, bien qu'elle ne le montre pas. Cacher ce qu'elle ressentait? Elle était devenue une professionelle, hormis la peur qui s'était emparé d'elle quelques minutes plus tôt, elle était maintenant beaucoup plus confiante. Oh elle restait méfiante et ne baissait pas sa garde pour autant mais Saddler semblait beaucoup moins effrayant à présent, la jeune blonde avait compris qu'il ne comptait pas lui faire de mal. Du moins qu'il n'irait pas jusqu'à la tuer.

"Certes. Mais je n'ai aucun mal à avouer que la taille de mon égo est légèrement supérieure à la moyenne. Pourquoi tu évites si bien que ça de répondre à ma question? Ca en deviendrait presqu'agaçant."

Miss Harvelle ne laisserait pas tomber aussi facilement. S'il croyait se débarasser d'elle ainsi, il rêvait. Elle était coriace, malheureusement pour le vampire. Il se trouve aussi qu'elle adorait énerver les gens, peu importe qu'ils soient vivants ou morts et elle avait trouvé une nouvelle cible. Bien sûr qu'elle prenait un risque, mais que serait la vie si on était toujours en sécurité?

"Nan."

Fit-elle froidement. Simple, court, efficace. Ca montrait qu'elle n'était pas prête de céder et qu'au contraire même, elle allait le suivre jusqu'à ce qu'il lui réponde. Jo ne savait pas très bien dans quoi elle s'embarquait, mais ça n'avait selon elle aucune espèce d'importance, tout ce qui comptait était de comprendre pourquoi ne l'avait-il pas encore tuée, juste pour le plaisir de la faire taire. Parce qu'il savait sans doute qu'elle avait raison. Il n'était pas comme les autres. Et vous savez quoi? Elle détestait les gens dits "normaux". C'était quoi ce mot en fait hein? Le synonyme d'"ennui"? Non parce qu'elle s'était toujours posée la question "Que serait ma vie sans les démons et autres monstres?". Elle en était arrivée à une conclusion frappante. Ca n'était tout simplement PAS une vie. Parce qu'elle avait besoin d'aventures, comme toute sa famille avant elle d'ailleurs. Alors finalement, il pouvait -même si ça lui semblait ridicule- se réjouir d'être différent. Pas parce que pour ça, il gagnait le privilège de n'être pas qualifié de "sans intérêt" par la jeune blonde mais bien parce que si tout le monde se ressemblait, plus rien n'aurait d'attrait.

S'étant doutée de la réaction de Luke, elle n'avait néanmoins pas bougée d'un pouce quand il avait attrapé violemment son bras dans le but de recommencer son petit manège. Tout ce qu'elle fit, c'est défier avec arrogance le regard de son "adversaire" qui n'en était plus vraiment un. Et elle avait eu raison de ne pas faire un geste de plus puisqu'il s'arrêta juste avant qu'elle commence à ressentir une quelconque douleur. D'un sourire assuré, elle répliqua:

"Je n'sais rien d'toi oui. Mais ce n'est pas comme si j'voulais apprendre à t'connaître. J'veux juste savoir pourquoi t'es si différent. Qu'est ce qui te pousse à pas m'tuer comme tes congénères l'auraient fait? Et rassures moi, t'espères pas sincèrement que j'm'en aille pas vrai? Nan parce que dans ce cas, t'es plus naïf que c'que j'pensais. Toi non plus tu n'sais rien d'moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Ven 7 Mar - 0:03

Pourquoi… pourquoi… Enfin elle n’ avait que ce mot là a la bouche ! C’ est un fait on ne contrôle pas les gens qui nous entourent et encore heureux… Mais là ça devenait de plus en plus agaçant, Saddler venait de comprendre elle n’ allait pas lâcher le morceau, il fallait donc trouver autre chose. Genre lui lancer un bâton pour qu’ elle aille chercher pendant qu’ il parte. Quelque chose comme ca, mais en plus sophistiqué.. Le va chercher ne faisait pas parti du vocabulaire du vampire, surtout quand il s’adressait à une femme. Saddler n’ apprécia pas qu’ on lui parle de ses mauvaises manières… Il avait quand même été élevé dans l’ aristocratie française bourgeoise au 18è siècle, alors les collants, les chemises à flanelle et surtout le baisemain des demoiselles il connaissait. Qu’ on le traite comme si il portait un baggi et un jean troué c’ était abusé .

- Ah ! C’ est la meilleure celle là, j’ ai fait des courbettes à des femmes avant même que ton arrière arrière arrière grand-mère ne soit mise au monde. Alors qu’ on ses homologues partent des jeans où on voit leur caleçon, on ne la ramène pas, miss je sais tout !

Et toc… Saddler n’ avait pas tout à fait tord. Comparer le flegme de l’ accent français, leur magnifique coutume et le folklore d’ Halloween, les Hot dogs, le gaz effet de serre,… non franchement qui à le plus de classe ? Et ben ceux qui ont les bonnes manières et vu que Jo n’ a même pas dit merci, elle peut se rhabiller ! Façon de parler vu que bien entendu Jo n’ est pas nues ( précision si Dean passe par là… )

- Et puis… on a pas toujours ce qu’ on veut dans la vie !



Jo agissait comme un enfant gâté qui ne supporte pas d’entendre dire « non », c’ était une raison e plus pour que Saddler repense à son age. Il ne pensait même pas qu’elle était majeur et avait hésiter plusieurs fois à lui dire de rentrer chez papa, maman… Au fond amusé de la situation Saddler n’ en finissait pas d’ être si arrogant et méprisant. Il ne s’ était jamais soucié de ce que les gens pensent de lui, trop égocentrique pour ca et puis surtout si il déteste quelqu’un il s’ en fou, parce qu’ il avait la certitude que ça sera toujours lui qui aurait le dernier mot ! Assurance à tout épreuve, le vampire ne démordait jamais de son petit caractère et aussi de ce petit sourire insolant. « Le méchant qui est en moi »… Cette phrase fit largement sourire Saddler, elle croyait quoi, que Saddler était en faite Mister Hide et Dr Jekyll !? Il n’ y avait pas de méchant en lui, il était méchant ( du moins se bornait-il a en donner l’ illusion), pas besoin d’ aller chercher la responsabilité de ses actes passé bien loin : il était coupable et il assumait largement. N’ était-ce pas pour cela qu’ il voulait qu’ on reprenne son âme ? Le fardeau était bien trop lourd à supporter.
« Mais je n'ai aucun mal à avouer que la taille de mon égo est légèrement supérieure à la moyenne »…. Sutpéfaction totale, réponse rapide :

- Mais je m’ en fou ?! En quoi ca me concerne !

La c’ était limpide, Monsieur Saddler ne voulait pas se meler de l’ égo de Jo. Chacun sa route, chacun son chemin, passe le message a ton voisin, c’ était quand même pas compliqué à comprendre que Saddler était égoïste, la vie de Jo il s’ en fichait ! Il n’ avait posé aucune question sur elle et si il en avait posé s’ était juste pour passer le temps. Il n’ était en rien intéressé par Jo, peut être juste parce qu’ elle était blonde et encore…
Nan ? Elle venait de dire nan ?! Enfin pour qui elle se prennait… Décidement elle s’ enfoncait, Saddler ne sembla pas comprendre et partit des paupières :

- Nan ?! D’ accord.

Changement brutale d’ attitude, Saddler n’ avait pas le choix, il ne pouvait pas lui faire trop mal, ce n’ était pas juste. Il avait désormais un code de déontologie peu flatteur pour Jo, ne pas s’ attaquer à plus faible que soit. C’ était de bonne guerre…

- Tu veux me comprendre… C’ est mignon.

Ca n’en n’ avait pas l’ air, mais c’ était du foutage de gueule pure et simple. Très futé pour vampire, Saddler avait une idée en tête puisqu’ il ne pouvait pas se débarrasser de Jo il n’ avait qu’ a la côtoyer un petit peu. Après tout la nuit ne faisait que commencer… Un sourire, pas du tout sincère fit apparaître ses dents blanches. Il hocha la tête et dit « Très bien, Suis moi ! ». Sans attendre de réponse, il savait que cela allait être oui, il reprit le même chemin qu’a l’aller, c’est à dire qu’ il se rendait au Bronx ! Et oui, il avait oublié de faire quelque chose…
En passant la porte du Bronx, il dit à Jo :

- Je sais pleins de chose sur toi. Tu prends un air béa dès qu’ on parle de monstre, d’ enfer…. Ect. Tu te laisses draguer par n’ importe qui donc tu es célibataire, de plus pas d’ alliance me conforte dans cette idée. Tu es jeune, a peine la vingtaine, nouvelle en ville tu cherches à te renseigner à connaître les environs, tu es plutôt naive vu que tu suis n’ importe qui qui à de beaux yeux… Imprudente…. Oh, et tu devrais arreter de te ronger les ongles !

Et toc, là le vampire marquait un point… Ses qualités d’ observateurs l’ aveint toujours servis. Un sourire bien fière sur les lèvres, il fendit la foule pour s’ accouder au bar. Satisfait que Jo le suive, il dit :

- Première chose à savoir sur moi, je suis fauché, je ne paie pas les consommations…

Grand sourire amusé, Jo venait de s’ être fait avoir… Elle ne devait pas s’ attendre à celle-ci, ben oui… Saddle avait oublié de payer ! C’ est dure pour un vampire de ne jamais avoir de liquide sur lui. Un de ses quatre faudrait qu’ ils montent un trafic de fausse monnaie, ça pourrait toujours servir ! Saddler pris place sur un tabouret et se pencha vers Jo afin de se faire attendre sans crier et surtout de la prendre à nouveau de court :

- Je le conçois faire payer une femme c’ est incorrecte, mais bon…. On est au 21è siècle, va pour l’ égalité des sexes.

Déstabilisent ? Sûrement, qui a dit que les vampires ne pouvaient pas regarder la télé la journée et se renseigner sur le monde. Après tout, ils en fessaient entièrement partie. Saddler devait admettre qu’ étant vieux jeu, il ne croyait pas à l’ égalité des sexes… mais pour ce soir, et pour boire il ferrait une exception. Il regarda le comptoir et Jo, l’ air de dire : qu’ est ce que tu attends ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Ven 7 Mar - 13:34

Oh ça non, elle ne lâcherait pas le morceau tant qu'elle n'aurait pas eu ce qu'elle voulait. Nan c'était pas lui qu'elle voulait voyons! C'était pas tellement son genre de fricoter avec l'ennemi, or jusqu'à preuve du contraire, rien chez lui ne laissait à penser qu'il était de son côté. Sans doute parce qu'il ne l'était pas. Non, ce qu'elle recherchait, c'était des informations, ni plus ni moins. Quant à la politesse, il avait peut-être été élevé par des snobs riches et arrogants, ce qui expliquerait son caractère si désagréable mais il n'empêche qu'il manquait cruellement de savoir-vivre. Quoique l'expression était quelque peu déplacée pour quelqu'un qui était mort il y a un peu plus d'une centaine d'années.

"Et dis moi, toutes ces politesses, c'était avant ou après avoir tué je ne sais combien d'innocents? Et pas la peine de me rappeler que les gars de ma génération ont d'horribles goûts vestimentaires je l'ai bien compris. En revanche je suis sûre que les décoltés plongeants des femmes d'aujourd'hui ne déplaise pas à quelqu'un dans ton genre."

Par dans son genre, elle entendait volontairement méchant. Qui n'avait pas un bon fond et que malgré tous les efforts qu'elle pourrait tenter pour le faire changer de camp, elle n'y arriverait pas. Il était et resterait un monstre. C'était bête ... Vraiment. Parce que ce n'est pas qu'il était trop noir pour qu'on puisse le "sauver" en quelques sortes. Simplement parce qu'il ne voulait pas. En fait il semblait "vivre" très bien le fait de tuer, se nourrir d'innocents qui n'ont rien demandé à personne. Jo ne comprenait pas sa façon de penser. Surtout que soit il faisait un tri dans ses victimes, soit elle avait eu la chance de tomber sur un vampire ayant une conscience, si peu qu'ils connaissent ce mot.

"On n'a jamais ce qu'on veut si on ne fait pas tout pour l'avoir."

La jeune chasseuse se demandait bien si un jour il avouerait et assumerait le fait d'avoir lui même été un homme. Son mépris pour cette race la révoltait. C'était d'une hypocrisie totale! Après tout, avant d'être un vampire, lui aussi avait sans doute été insouciant, stupide, inconscient ... Tous les défauts d'un adolescent en somme et on dira ce qu'on voudra mais que ce soit au 18ème siècle ou au 21ème, les mentalités n'avaient pas tant changé que ça. Alors au lieu de critiquer, il ferait mieux de remarquer que dans le passé, lui aussi avait dû être comme les autres. Là, il se démarquait par une différence qui échappait encore à Jo mais qu'elle comptait bien découvrir, mais elle était persuadée qu'il n'avait pas toujours été aussi odieux. Même s'il ne l'entendait plus battre, il avait eu un coeur. Après, reste à savoir la façon dont il s'en servait mais bon ..

"Décidément t'es vraiment pas discret. J'veux dire y a mieux pour changer de sujet, là c'est flagrant qu'tu veux pas m'répondre. Ce pourquoi je ne vais pas laisser tomber d'ailleurs. Tu vas tellement en avoir marre de m'entendre que tu vas bien finir par me dire ce qui te différencie tant des autres. A moins qu'tu sois comme eux. Mais ça ... Nan ça j'en doute."

Eh ouais, Jo tenait tête à un vampire même si elle savait pertinemment ce qu'elle risquait. Quoiqu'au final, elle se doutait bien qu'il n'avait aucune intention de se nourrir d'elle, pour le moment en tout cas. Elle restait sur ses gardes mais elle ne pouvait empêcher son côté adolescente rebelle de se manifester un peu. Miss Harvelle n'avait absolument plus l'impression d'être en danger, sauf si bien sûr elle recommençait à l'attraper par le bras, auquel cas elle perdrait le sien. A la réponse ironique de Saddler, elle esquissa un sourire amusé.

"Nan mais attends ... C'est pas toi qui j'veux comprendre, j'me fous complètement de c'que tu peux penser ou quoi. J'veux juste que tu m'expliques pourquoi eux n'ont aucun remord à tuer alors que toi si. Donc par définition j'veux pas te comprendre spécialement. J'veux comprendre pourquoi tu joues les méchants sans l'être totalement."

Jo apprends donc à fermer ta grande gueule des fois! Non mais c'est vrai quoi, là, elle s'avançait loin dans ses théories sans doute fumeuses. Elle ne se doutait pas à quel point elle avait raison. Luke semblait avoir subitement changé d'avis et entraîna sa future confidente [Ouais enfin presque quoi x)] à l'intérieur de Bronze, en se frayant tant bien que mal un chemin dans la foule. Et pendant ce temps, il ne cessait d'essayer de lui faire fermer sa jolie petite bouche en lui disant ce qu'il apprenait sur elle simplement grâce à ses qualités observatrices.

"Ouah bravo, je vois qu'tu as les yeux en face des trous. Mais si tu veux jouer à ce jeu, on peut être deux tu sais. Alors déjà, tu es toi aussi célibataire, ça paraît évident puisque vampire et sociabilité sont deux mots contraires. Ensuite je dirais que tu as été tué aux environs de tes ... Hm j'dirais 25 ans? A voir, je pense que les blondes sont ta cible préférées puisque tu ne sembles n'avoir d'yeux que pour elles. Ah et j'oubliais le plus important, tu veux te faire passer pour un gros méchant et tu te plais à effrayer les jeunes filles dans mon genre, alors qu'au fond, t'es pas si horrible que ça. C'est juste que t'es bien trop orgueilleux pour l'avouer."

Quelle analyse ... Comment elle savait tout ça? Eh beh ... Déjà l'observation aidait pour beaucoup. Mais elle se servait aussi de sa ressemblance frappante avec Dean. Ces deux-là, bien que dans deux camps opposés, étaient les mêmes ... A la différence que l'un était chasseur et l'autre était chassé. Arrivés au bar, Saddler se révéla être un véritable salaud. Rah comment ne s'en était-elle pas aperçue?! Bon peu importe. Si c'était le prix à payer pour savoir ce qu'il en était, alors elle s'inclinait. De toutes façons il paraissait assez clair qu'elle n'avait pas vraiment le choix.

"Oh dis moi, à ton époque, tu laissais aussi payer les femmes? Quel gentleman. Enfin bon ... Hey toi (s'adressant au barman) une vodka pour moi et ..."

Fit-elle en regardant fixement le vampire attendant qu'il se décide. Nan mais il croyait vraiment qu'elle allait dépenser ses maigres économies pour lui? Ha c'est bien beau de rêver. Il pouvait parler du fait qu'elle était naïve mais il se trouve qu'il n'était pas spécialement mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Ven 7 Mar - 20:39

Tiens ça, Saddler n’ y avait jamais pensé. Compter les personnes qui avait tué… Sachant qu’ un vampire tuait en moyenne… voyons large, une personne par jour. Sachant qu’il avait vécu à peu près 120 ans en tant que vampire… Si l’ on supprime les années bissextiles, une année est composé de 365 jours, cela faisait 43 800 innocentes !!! Oula… Encore heureux que Saddler n’avait jamais compté. D’ ailleurs, il était très mauvais en maths… Inutile que Saddler se plonge dans ce genre de calcul, il regrettait suffisamment d’ avoir tué pour qu’ en plus il mette un nombre sur tout ses visages qui le hantaient. Devant la répartie de Jo, Saddler se mit à rire, qu’on lui parle de décolleter avec si peu de… retenu ! C’était franchement drôle, il en profita pour regarder à nouveau ce que Jo portait si elle avait un décolleté ou non !

- C’est ce qu’on appelle une phrase bateau… Tu sais que les filles dans ton genre, décolleté ou non, se font tuer pour moins que ça !

Saddler en avait marre de la menacer… Cela ne servait à rien, il n’ allait pas la mordre. Ce devait juste être une question d’ habitude. Menacer faisait partie de ça vie au même titre que se brosser les dents. Déjà que sa vie se résumait à pas mal d’interdit, si en plus il pouvait plus menacer qui que se soit. En faite, ça faisait du bien de se délier la langue, cela le changeait de ses longues journées à regarder la télé ou à lire. Un peu de compagnie n’était jamais déplaisante.. "On n'a jamais ce qu'on veut si on ne fait pas tout pour l'avoir." Curieusement, Saddler répondit brièvement qu’il était d’ accord. Il voulait se débarrasser de son âme et il ferrait tout pour ! Même si, cela voulait dire pactiser avec un chasseur de démon, sa tête serait mise à prix, il n’avait aucune garantit, mais il aurait tout tenté pour revenir l’être démoniaque qu’il était.

- Exactement, tu viens enfin de comprendre ! Je ne répondrais pas à ce genre de question… Mais tu as raison, je suis différant… je suis craquant.

Son sourire s’ élargit, il se moquait un peu d’ elle, et il devait l’ admettre il la draguait un peu ce qui ne devait pas déplaire Jo sinon elle ne resterait pas avec lui. Et puis, Saddler ne mentait pas à Jo, ce qui était tout à son honneur. Il n’ avait pas l’ esprit à inventer un baratin sur le fait qu’ il ne l’ avait pas tuer… Même si quelques idées lui avaient traversé l’idée, comme une allergie au sang de blonde au quelque chose comme ça… En faite, il devenait même honnête : c’est vrai qu’il était craquant ! La théorie fumeuse de Jo laissa Saddler dans une réflexion silencieuse prolongée, il tentait de trouver une logique la dedans mais y’ en avait pas. Il avait la certitude que son cas intéressait Jo. Egocentrique pour l’ éternité, Saddler ne comprenait pas comment Jo pouvait raisonner aussi bizarrement : si elle voulait savoir pourquoi il était pas méchant, c’ était bien qu’ elle s’ intéressait à son cas. Saddler préféra ne pas s’ aventurer la dedans… Il n’ était pas fou, et il comptait boire alors les sujets philosophiques ça sera pour plus tard… Néanmoins, il joua le fière :

- Des remords ? Moi alors là… Nan, ce n’ est pas de cela qu’ il s’ agit, laisse tomber. Une novice dans ton genre ne trouva rien sur moi. Tu es quoi… une touriste ? Une fugueuse ? T’ aurais pas du quitter le lycée…

Comme si Jo était suffisamment intelligente pour comprendre ! Déjà que Saddler n’arrivait pas toujours à se comprendre alors que Jo en une soirée arrive à le comprendre relevait du miracle ! Et Saddler même si il avait peur des crucifix ne croyait pas au miracle ! Le vampire écouta Jo, le détailler. C’ était la première fois, qu’ il entendait quelqu’un parler de lui de cette manière. Son penchant pour les blondes étaient si flagrant ? Ou Jo croyait ca parce qu’ il ne l’ avait pas tué ? Célibataire, ca c’était évident ! Même de son vivant Saddler ne se voyait pas avec une femme et des enfants. Il détestait les enfants, cela faisaient trop de bruit et demandait un engagement trop grand. Pareil que les femmes… Sa première et dernière fiancée datait de sa vie d’homme, et il s’était fait plaqué le soir où le soir il était devenu un vampire…. En faite il avait rencontré Trinity après s’être fait giflé car sa fiancée venait de le surprendre en train d’ embrasser une autre femme. Saddler avait toujours été un enfoiré !

- Ah… les blondes et moi, c’est une longue histoire… Mais faut pas rêver, je n’ai pas d’ yeux que pour elle. Je pense aussi beaucoup à moi. Puisque je suis associable, je suis forcément égoïste aussi ?

C était bizarre de voir comment une fille pouvait être à la fois captivante et chiante… Très curieux, ce n’ était pas la première comme ça que Saddler voyait, mais cela faisait si longtemps qu’ il y prenait pas mal de plaisir. Accoudé au comptoir, il précisa au barman :

- La même chose que moi, c’est Mademoiselle qui invite !

Saddler lui fit un énorme sourire. Ce soir, il ne comptait vraiment pas payer ! La vie de Jo fallait bien qu’ elle paye les consommations, c’ était la moindre des choses. Une fois leur consommation arrivée, Saddler joua avec son verre ;

- A mon époque, les femmes ne sortaient pas toutes seules, elle me parlait avec respect et en battant des paupières… C’ est dure de voir que tout se perd.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Ven 7 Mar - 22:20

Compter ses victimes? Il voulait sincèrement y passer l'étrernité pas vrai? Non mais quoi? C'est vrai, il avait dû en tuer des innocents .. A cette pensée, le coeur de Jo se souleva. Pas qu'elle était une petite nature, bien loin de là même. Simplement elle ne comprenait pas comment, en assassinant sauvagement une femme, un homme ou même un enfant qui n'a rien demandé, on peut ne pas vouloir se donner la mort ensuite. Peut-être qu'elle jouait trop sur les sentiments, mais personne ne mérite de mourir ainsi. Mais ce qu'elle oubliait, c'est que les vampires ne résonnaient pas comme elle. Ils n'avaient pas d'âme, pas de coeur, et par conséquent ils étaient incapables d'éprouver des sentiments tels la pitié, la culpabilité ou même l'amour. Tiens, Saddler riait, pourtant elle n'avait pas dit ça dans le but d'être drôle. Quoiqu'en y repensant, le fait qu'elle même portait un léger décolleté était assez ironique.

"Mais j't'en prie, vas y, je suis toute à toi."

Fit-elle en écartant les bras devant elle. Comme si elle n'attendait que ça. En réalité, c'était plutôt qu'elle savait qu'il ne la toucherait pas. Ca n'avait rien à voir avec la confiance, non en fait c'était surtout qu'il ne semblait pas pouvoir la tuer. Etrange pour un monstre dans son genre et plus ils avançaient dans leur discussion -inutile de préciser que ce n'est pas comme ça qu'elle imaginait sa soirée- plus elle était captivée par lui, son histoire, sa personnalité assez ... Disons complexe mais tellement simple à la fois. Un sourire amusé sur les lèvres, elle écouta la réplique prétentieuse à souhait du vampire. Ca ne l'étonnait qu'à moitié ce comportement à vrai dire.

"C'est drôle, on doit pas avoir la même définition du mot "craquant". Enfin je conçois que ça peut être difficile de reconnaître que toutes les femmes ne tombent pas sous ton charme, quel coup dur vraiment. Oh et détrompes toi ... On m'a parlé de beaucoup de vampires craquants et tu n'en faisais pas parti."

Fit-elle ironiquement. Bon et pas qu'elle ne le trouvait pas à son goût, au contraire même, et sans doute s'il avait été humain, elle aurait volontiers appris à le connaître, et plus si affinité évidemment. Néanmoins ce n'était pas le cas. Il avait tué, assassiné sans aucune pitié, dévoré avidement des pauvres gens qui ne lui avaient à prioris rien fait. C'était la "nature", il devait se nourrir certes, elle le concevait très bien. Mais à ce compte là, il n'avait qu'à trouver un autre moyen. Surtout qu'il ne tuait pas que pour manger mais bien pour le plaisir et ça, aucun vampire ne pourrait le nier. Evidemment que son cas intéressait Jo. Quel chasseur n'intéresserait-il pas? Il était une cible parfaite, coriace, juste ce qu'il faut pour se distraire un peu. Oh elle ne chassait pas pour le plaisir mais elle avouait que parfois, ça la détendait et la faisait penser à autre chose que ce qu'était sa vie. Boh elle n'avait sans doute pas de quoi se plaindre. Mis à part le fait que son coeur batte dans sa poitrine, où était le problème?

"Eh bien vu je suis une novice, comme tu le dis si bien, apprends moi. J'demande que ça, comprendre. Tu m'intéresses. Enfin nan, ton cas m'intéresse plutôt. Je n'vais pas nier être une "touriste" puisque je n'suis pas d'ici mais j'suis loin d'être en vacances. Et je n'suis plus au lycée d'puis un bout d'temps déjà. Oh je suis déçue, je pensais que quelqu'un avec des talents d'observateur comme les tiens trouverait facilement à qui il a à faire."

Oh elle ne savait pas trop si elle visait juste mais elle se doutait qu'elle n'était pas loin de la vérité en le détaillant ainsi. La jeune fille avait parfaitement remarqué qu'en effet, il préférait les blondes, et l'aurait remarqué même s'il ne l'avait pas épargnée. Ses yeux se baladaient quelque peu dans la salle et il n'était pas difficile pour quelqu'un d'assez entraîné de le voir. Or malgré ce que Luke avait pu voir, elle n'était pas une amatrice de sensation forte mais bel et bien une chasseuse. Peu expérimentée certes mais tout de même.

"Evidemment qu'tu es égoïste je n'l'ai pas précisé parce que ça me paraît évident."

Ah décidément il ne perdait pas le nord et n'en manquait pas une quand il s'agissait de se vanter. Jo lui adressa un léger sourire tandis que le barman leur servait leur verre.

"Alors à ton époque les femmes devaient être désésperée pour vouloir te séduire. Mais si tu veux, j'peux m'y mettre aussi hein."

A ces mots, la jeune blonde fit mine d'être captivée par ses yeux -bien qu'elle n'aie pas trop à forcer- et se mit à battre des paupières comme le faisaient sans doute les nombreuses maîtresses du vampire. Quoi? Non, il n'en avait pas parlé mais ça aussi, c'était une évidence. Un coureur de jupon, c'était clair. Ai-je besoin de préciser qu'elle ne faisait que jouer et qu'elle ne le draguait pas? Ou presque pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Sam 8 Mar - 15:57

En effet, le moins qu’on puisse dire c’ était que les vampires n’ éprouvaient pas de sentiments. Hormis le plaisir charnel, ce qui vu comment Saddler avait eut l’habitude de côtoyer ses futurs repas lui paraissait totalement normal ! Vampire ou pas, il était resté un homme dans toute sa virilité, mort ou pas il aimait profiter de la vie, c’était quelque chose qui ne risquait pas de changer. Mais ça, Jo ne pouvait pas le savoir. Quoique… elle n’était pas stupide et elle-même n’ était pas insensible à cet aura qu’ il dégageait. Forcément, des années de charisme ca aide à affiner ses techniques de séduction, mais Saddler avait pour règle de n’en avoir aucune, ce qui résumait à ne jamais lire de bouquin du genre « Les hommes viennent de Vénus et les femmes de… », Pour Saddler l’improvisation était la meilleure chose, se fier à son instinct. Cela réussissait plutôt bien… Le second sentiment que ressentaient les vampires c’ était bien sure la faim ou plutôt la soif. Une fois qu’ on goûtait le sang humain pour la première fois, impossible de s’ en passer. Le sang humain avait un goût exquis pour les vampires et rien ne pourra jamais leur replacer ca. C’ était pire que la cigarette ! "Mais j't'en prie, vas y, je suis toute à toi." Saddler se permet de regarder, avec retenue son décolleté, n’ étant pas un gros pervers il ne se permit pas de fixer trop longtemps cette partie là de son corps.

- L’ appartenance ne sera jamais réciproque.

C’ était plus fort que lui, il ne faisait que « casser » Jo. Un vieux réflexe de vampire, un peu casé par les événements. Il était toujours sur la défensive. En faite, Saddler voulait tout avoir sans jamais rendre de compte à personne. C’ était ce qui l’ avait mené jusqu’ ici. Avec une âme, obligé de se défouler sur des anciens camarades et de s’ affliger la compagnie de Jo. Finalement le tableau n’était pas si loin. Il n’aurait pas eut son âme, il n’aurait jamais rencontré Jo.

- Vraiment ? C’ est marrant… Tu connais des vampires craquants, mais tu t’ aventures sur la bouche des enfers désarmés ? A qui tu veux faire gober ça…

Saddler pencha sa tête vers Jo, histoire à nouveau de couvrir la musique, ou plutôt de se rapprocher d’ elle pour lui rappeler ses paroles précédentes.

- Et puis… tu ne tombes pas son mon charme mais tu viens de me dire que tu étais tout à moi…

Jo se contredisait, et puis elle mentait pas vraiment bien. Elle aurait entendu parler de vampire craquant, elle connaîtrait au moins de nom Angel et Spike et donc elle saurait que Saddler avait une âme… Mais comme elle ne le savait pas, Saddler aurait volontiers parié sur le fait qu’ il s’ agissait d’ une novice. Désarmé, naïve, si elle comptait les vampires s’étaient juste parce qu’ elle était incroyablement stupide, suicidaire et qu’ elle avait lu trop de livres ou pas assez ! D’ailleurs Jo confirma son opinion en avouant qu’elle était novice et même qu’elle voulait apprendre. Ca en était drôle, et Dieu sait que dans l’avenir il se ne gênerait pas pour le dire…

- Je sais que tu es intéressé… N’en fais pas trop quand même. Ne reproche pas à mes talents d’observateurs ton allure et attitude de gamine.

Saddler la fixa dans les yeux… Il exagérait un petit peu en parlant de Jo comme si il s’ agissait d’ une lycéenne, elle était jeune mais n’ en n’ avait plus le physique. Pour Jo, le visages boutonneux c’ était finis depuis longtemps et Saddler l’ avait largement remarqué. A croire qu’ il taquin ce soir. Mais Saddler n’ avait pas encore bu assez pour que sa langue se délie. Il refusait de devenir professeur, il n’ avait pas envie de prendre une fille comme elle sous sa tutelle, c’ était du moins son avis, pour l’ instant. Saddler s’ assura que Jo buvait au moins autant que lui. Il résistait bien à l’ alcool mais détestait être plus saoul que la personne à qui il parlait.
Avec un sourire nostalgique, Saddler lui confia ce qui était loin d’ être une confidence :

- Mon époque c’ est celle que je vis aujourd’hui… Ce soir, et ca ne m’ écorchera pas de le dire, tu n’ as rien d’ une fille désespéré, cela dit tu flirtes quand même…

Saddler voulait prendre Jo à son propre jeu, elle le draguait, enfin.. difficile de savoir qui avait commencé. Chacun nierait que c’ était pas lui. Saddler ne se souvenait pas de « son époque » quelques détails vagues, de notions d’ histoire assez précise, mais sa place dans la société à part l’ armée, il ne savait rien. Son père, sa mère… Saddler ne s’ en souvenait pas. Il s’ était parfois demandé si il avait eut un frère ou une sœur, mais a quoi bon, dans tous les cas ils devaient être mort et enterré depuis longtemps. Ce qui comptait c’ était le moment présent..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Sam 8 Mar - 17:01

Ils n'éprouvaient pas de sentiments et avaient énormément de chance. C'est vrai, quel humain n'a pas un jour regretté d'être tombé amoureux? Pour autant qu'elle le sache, même si elle était loin d'avoir beaucoup d'expérience dans ce domaine là, c'était toujours difficile de se sentir rejeté. Or les vampires n'avaient aucun problème de ce côté là. Elle les enviait pour ça, parce qu'elle même regrettait. Amèrement même. Mais enfin, c'était une des faiblesses de son espèce, elle faisait avec et voilà tout. Les plaisirs charnels étant évidemment bien plus appréciés chez les monstres dans son genre, elle ne trouvait pourtant pas cela déplacé. Voyons, on parlait de Jo là, elle était loin d'être une gamine innocente qui ne connaissait rien à la vie. D'ailleurs, elle trouvait cela tellement plus ingénieux que ressentir, éprouver des choses contradictoires et passionnelles qui peuvent vous rendre malade ... Oh est-il bon de préciser que quand elle avait dit qu'elle était toute à lui, ce n'était qu'une façon de parler? Après tout, c'est vrai, il pouvait la tuer sur le champ, et c'est dans ce sens là qu'elle avait prononcé ces mots. Sûrement pas pour lui dire qu'elle comptait l'avoir pour elle, c'était pas mal ridicule comme idée.

"J'ai l'impression que tu ne comprends que ce que tu veux comprendre. Cela dit je conçois que tu n'seras jamais à moi et j'en remercie le ciel."

Encore une fois, une expression sans importance. Jo avait perdu la foi à la mort de son père, elle s'était dit que si vraiment, il y avait des puissances supérieures, alors elles l'aurait sauvé. Ca n'avait malheureusement pas été le cas, et depuis ce jour, ce genre d'allusions étaient totalement dénuées de sens pour elle. Bon autant vous dire que la jeune blonde aurait donc préféré qu'il n'aie pas d'âme si ça avait pu lui éviter la rencontre de ce personnage antipathique à souhait.

"Je ne connais pas de vampires craquants. On m'a parlé de vampires craquants. Toi et tes 2 congénères, vous êtes les premiers que j'rencontre. Avant, j'y croyais pas et ça explique assez pourquoi j'étais désarmée ce soir. J'pensais juste que Dracula était un conte pour enfant, pas une réalité."

Ahah vraiment, il le faisait exprès pas vrai? Non parce qu'il n'avait pas l'air de comprendre le sens de ses paroles et se plaisait sans doute à croire qu'elle le trouvait séduisant, qu'elle s'offrait à lui. Oui à la première, non à la deuxième. Ce n'est pas parce qu'il avait un physique avantageux qu'elle se laisserait avoir.

"Sortis de leur contextes j'avoue que mes mots peuvent être pris comme ça. Je voulais juste dire que si tu voulais me tuer, tu n'avais qu'à le faire. Ne crois pas que je te trouve à mon goût, si ça avait été le cas, je te l'aurais fait savoir."

Eh bien non, même de nom, personne n'avait eu la présence d'esprit de lui parler d'Angel et Spike. Simplement, on lui avait raconté que deux vampires, vraiment craquants, avaient séduits une tueuse et s'étaient battus pour elle. Ca, c'était les histoires que lui racontait son père il y a des années de cela, elle était encore toute petite et n'avait jamais demandé d'explications, ou alors elle ne s'en souvenait plus. Peut-être avait-elle trouvé étrange le fait qu'ils puissent aimer alors qu'ils n'avaient théoriquement pas d'âme mais elle n'avait sûrement pas posé la question, elle se rappellerait forcément de la réponse. Ou en tout cas d'une réponse dans ce genre là! Un vampire avec une âme ... Non, décidément elle était bien loin de se douter de cette éventualité. Alors d'accord, elle était novice mais pas amatrice pour autant. Elle savait se battre, n'avait certainement pas tout appris ce qu'elle aurait dû savoir mais elle avait des capacités, bien que Saddler n'était pas prêt de l'avouer.

"C'n'est pas ce que je te reproche. C'est juste que j'aurais cru que tu saurais ce que je suis puisque tu sembles si intelligent, observateur, logique ... Mais j'ai dû me tromper. Enfin bon, peu importe. On s'en tape de c'que j'suis, c'qui compte, c'est ce que j'attends de toi plutôt."

Fit-elle en attrapant son verre de vodka et en le vidant peu à peu. La jeune blonde n'avait aucune envie de finir saoûle à côté d'un vampire, ça c'était du suicide. Or, même si elle ne tenait pas particulièrement à la vie ou du moins si elle savait que ses activités impliquaient ces risques, elle n'avait pas spécialement l'intention de redoubler ses chances de mourir. Si ce n'était pas lui qui profiterait de son état comateux, ça serait un autre. Ce pourquoi elle allait faire attention. En même temps, tenant un pub, pour la saoûler, il en fallait beaucoup .. La chasseuse esquissa un léger sourire au coin des lèvre en entendant Luke. Nan mais pour qui il se prenait?! Elle? Elle le draguait?! Alors là ... Nan, bien sûr que nan! Elle ne faisait que jouer la comédie, et visiblement plutôt bien puisqu'il y croyait. Flirter avec un vampire, quelle drôle d'idée. Pourtant, elle le faisait inconsciemment ou presque. Elle l'invitait à boire un verre -quoiqu'elle était quand même forcée- et discutait avec lui, alors ... Nan, hors de question qu'elle s'abaisse à ça, elle n'était pas encore assez ivre pour que cela lui effleure même l'esprit.

"Moi?! Moi je flirte?! Avec toi?! Han laisses moi rire. Je n'tomberais pas aussi bas. J'préfère les gens bien vivants tu vois? Ceux qui peuvent te faire partager leur chaleur corporel, or toi, ça ne risque pas."

Là, elle marquait un point. C'est vrai, ça, elle se demandait comment cette fameuse tueuse avait pu faire pour coucher avec un vampire. Ca devait être très ... Bien trop froid! Après tout, ils ne dégageaient aucune chaleur, alors oui, c'était sûrement une expérience étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Sam 8 Mar - 22:16

De la Chance ? Saddler se retrouvait hanté par toutes ses victimes, par tous les actes de barbarie qu’ il avait à la fois commis et vu, par tout ce qu’ il avait seulement a cause de l’ instinct animal du vampire en lieu et Jo trouvait qu’ il avait de la chance ? Impossible d’ être chanceux, lorsque tout votre avenir bascule. Les lendemains étaient devenus incertains et ca Saddler n’ aimait pas. Vivre au jour au jour soite, mais quand même, il voulait être sure d’ avoir un démon. Et si il continuait il mourrait du manque de sang ! Pas facile de s’ adapter au changement… Pourtant Saddler avait vécu l’arrivée de tellement de technologie comme Internet, le téléphone.. qu’ on pourrait croire que s’ adapter était facile, et bien non pas quand le changement survient de manière si brutale. Mais bon, comme Saddler ne croyait pas à la Chance, il ne se posait pas de questions sauf concernant le hasard. Franchement, le hasard existe-il ? Ou tout n’ est qu’ une succéssion d’ evenments décidé par l’ Homme ? Difficile de dire si l’ âme et Saddler était là pour une bonne raison ou non ? Peut être qu’ elle était là pour qu’ il profite de sa soirée comme il n’ en n’ avait jamais profité. Un vampire parlait peu aux humains sur sa conditions, c’ était l’ occasion de changer un peu et de se divertir.

- Rha… c’ est vrai que tu ne me connais pas, sinon tu connaîtrais un vampire craquant. Tu ne croyais pas à Dracula ? Ca m’ étonne pas, y’ a tellement de conneries dites sur les vampires… Contrairement aux idées reçus, je ne pense pas être allergique à l’ ail. En même temps je ne me souviens pas avoir cuisiné… C’ est peut être pour ca.

Etonnament détendu, Saddler ne trouvait pas désagréable l’ idée de descendre toutes ses croyances idiotes. Il était tant que certains vampires défendent leur honneur, mais pourquoi personne ne le fesait ? Dire la vérité n’ était quand même pas si compliqué. Et puis ce que disait Saddler n’ était pas très instruisant, il suffisait de taper « vampire » sur google pour savoir tout ca. Pour Dracula, Saddler en avait vaguement entendu parler, il pensait bien que le compte avait exister mais il pensait surtout que l’ histoire avait été étoffer pour faire peur et histoire de vendre plus d’ exemplaires !

- Pourquoi tu viens apprendre tout ca ? En quoi une fille dans ton genre se sentirais concerné par cette historie de bien contre le mal ?

C’ était très stupide de vouloir risquer sa vie de mortel dans une guerre ou on était sure de mourir d’ une facon assez douloureuse. Au mieux elle finirait vampire ce qui n’ était pas si mal. Saddler ignorait que Jo avait soif de venger son père. Peut être qu’ elle allait lui dire après tout elle pouvait bien changer de registre et se confier à un démon, de toute manière qui l’ écouterait ? Jo l’ avait dit il était associable.

- Je ne m’ attaque pas aux pauvres petites bêtes sans défense.

Excuse bidon pour justifier que Saddler ne l’ avait pas tuer. Mais bon, avec un air ausis convaincant que celui que Saddler venait de prendre cela pouvait marcher ! Surtout qu’ après des siècles d’ esperiences il était passé maître dans l’ art du mensonge… Sauf si on considère que son dernier plan tordu n’ avait pas marché et que du coup il se retrouvait avec une âme. Essayons de positiver et de croire que Jo allait le croire.

- Ce que tu me reproches ? Choisis mieux tes mots je vais croire que tu me prends pour ton fiancé là..

Nan mais c’est vrai ! Jo lui parlait comme si il avait des comptes à lui rendre. Les gens autour d’ eux devaient croire qu’ ils s’ agissait d’ un vieux couple ! Pas possible… Saddler en couple ? La bonne blague… Etant un type qui se souvenait même pas de son nom d’ humain Saddler trouvait ça assez comique, Jo prenait de ses libertés.. cela prouvait qu’ elle n’ était pas timide du tout.

- Je sais ce que tu n’ es pas, c’ est déjà ça. Ce qui tu attends de moi . Ola… tu vas vite en besogne, admettons que je te donne des infos, qu’ est ce que j’ y gagne ?

Les gens bien vivant ? C’ était la première qu’ on le lui l’ as fait. Saddler fronça les sourcils, plus vexé par cette remarque que lui-même il ne l’ aurait cru. Son cœur ne battait pas et alors ? Il était toujours là et Jo avait du oublier que Saddler lui avait sauvé la vie. Bonjour la reconnaissance… Saddler repris ses distances, Jo avait bouché le bouchon un peu trp loin. Il n’ avait pas le droit de dire ca sous pretexte qu’ il était un vampire ! D’ accord, il était froid puisqu’ il était mort mais cela ne voulait rien dire. Saddler se dissait ressentir la chaleur, c’ était quelque chose dont il n’ avait jamais fait attention en faite. Pris d’ un doute, il saissit la main de Jo et oui, il dut le reconnaître, Saddler ne sentit aucune chaleur. Par contre Jo devait ressentir un certain froid.

- D’ accord, je suis froid, mais cela ne veut certainement pas dire que je ne peux dégager aucune chaleur !

Saddler préféra retirer sa main question de principe, histoire d’ éviter que Jo ne se fasse trop de film. Saddler était plongée dans ses reflexions, il avait déjà fait l’ amour avec des femmes, c’ était bien la preuve qu’ il dégageait une certaine chaleur, personne ne s’ était jamais pleins… En même temps, il devait être mort. Ne chercher pas trop comprendre ce qui se passa dans la tête de Saddler, il devait simplement vouloir prouver qu’ il avait raison. Sans prévenir Jo, ces choses là ne se préviennent pas, le vampire se pencha sur Jo et l’ embrassa langoureusement mais de manière brève. Juste le temps pour Jo de se défaire de ses idées reçus, cela n’ avait pas duré longtemps mais ce baiser n’ était pas un baiser de la mort, il avait provoqué un frisson dans le dos de Saddler et surtout lui il avait ressentit la chaleur de Jo. Soit, un baiser avec un vampire ce n’ était pas comme embrasser un homme, mais ce n’ était pas si horrible a en voir la tête de Jo… Saddler confirma :

- Je ne suis pas froid.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Dim 9 Mar - 0:29

Bien sûr qu'il avait de la chance. Enfin non pas lui mais tous les vampires et autres atrocités de la nuit qui ne possédaient pas d'âme pouvaient se sentir privilégié et largement avantagé par Mère Nature. Ne rien ressentir, ce devait être spécial mais tellement bon ... C'est vrai, le fait qu'ils ne puissent éprouver quoique ce soit était sûrement une des causes de la survie de leur espèce. Pas de remords, aucune pitié, et surtout jamais ils ne donnaient d'amour. C'est pour ça que Jo les "enviait" en quelques sortes. Après tout, avouez que c'était destructeur, d'aimer. Alors ... Alors oui, ils pouvaient s'estimer chanceux. Attention, ça ne signifiait absolument pas qu'elle souhaitait devenir l'une des leurs, même si au fond, elle ne savait pas trop ce qui la retenait. En revanche, oui, elle voulait bien croire quand on lui disait que vivre avec une âme après tant d'horribles crimes, ça devait être une torture. En même temps, elle ne pensait pas qu'une telle situation soit possible alors ...

"Décidément t'en rates pas une pour te vanter. Tu n'as pas encore compris? Je ne te trouve PAS craquant. Tu es ... Banal. C'est vrai, des beaux bruns ténébreux, on en voit partout maintenant. En même temps si tu n'as jamais cuisiné c'est peut-être parce que quand tu te nourrissais pas encore de sang humain, c'était aux femmes de faire à manger. Heureusement qu'les temps ont changé. Enfin bon. Je sais que les vampires n'ont rien contre l'ail, du moins il me semble que quelqu'un avant toi me l'a déjà dit."

Mais qui? Son père sans doute. A cette pensée, un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Il lui manquait oui. Mais elle vivait avec et pour lui. Et elle le vengerait, elle s'était juré de le faire. Etonnant que le vampire parle comme s'il était en compagnie d'un ami de longue date, les deux jeunes gens ne se connaissaient absolument pas. D'ailleurs, Jo n'avait pas spécialement envie de le connaître après tout, ce n'était qu'un égoïste, qui ne pensait qu'à boire, et sans doute satisfaire ses pulsions masculines. Alors elle avait déjà Dean à supporter, ça suffisait largement!

"Et pourquoi l'histoire d'une fille dans mon genre t'intéresserait? Ca n't'avancerait à rien de savoir pourquoi j'veux apprendre."

C'est vrai ça, c'est elle qui se posait des questions, pas le contraire. Et puis, elle ne se voyait pas raconter sa vie, que ce soit à quelqu'un de bien vivant ou à un mort. La situation était déjà bien assez étrange pour qu'en plus, ils se racontent leur vie respective. Quoique la vie nocturne d'un vampire pourrait lui en apprendre plus sur eux. Enfin, pour ça, il y avait sans doute des tonnes de bouquins à la bibliothèque de Sunnydale, qu'elle irait prochainement consulter. Mais il est clair que rien ne remplaçait l'expérience.

"Ravie d'apprendre que tu n'as donc jamais tué personne. Ni femme ni enfant ... Peut-être quelques hommes mais rien de plus pas vrai? Arrêtes un peu, j'suis peut-être pas experimentée mais j'crois pas aux gentils vampires."

Nan mais pour qui il la prenait?! Sans doute croyait-il qu'elle était stupide, mais il se trompait. Parfois elle pouvait être très observatrice, manipulatrice et surtout ingénieuse. Or il se trouve que la perspicacité était une de ses principales qualités. Alors? S'il avait quelque chose à redire, elle le félicitait, enfin bon, elle ne doutait pas qu'il trouverait encore quelque chose pour la rabaisser un peu plus.

"Mon fiancé? Ha! Elle est pas mal celle-là. Bon alors si tu préfère que je clarifie les choses: je n'te prends pas pour mon fiancé, et je n'en ai aucunement l'intention."

Oui, c'est vrai qu'imaginer ce vampire en couple était une vision assez comique. Et quoi? Comme sortie, il proposerait à sa femme d'aller tuer deux ou trois enfants encore purs? Ou d'aller goûter une vierge? Nan mais sincèrement, c'était réellement morbide. Oui, mieux valait-il qu'il reste célibataire, ça valait mieux pour l'avenir des habitants de Sunnydale. Si seul, il n'était pas bien dangereux, à deux, ils pourraient terroriser la ville sans trop de mal.

"Ce que tu y gagnes? Mh ... Je crois que ma gratitude, en plus du fait que je paye les boissons suffiront tu n'penses pas?"

De toutes façons, elle ne donnerait rien d'autre, c'était aussi simple que ça. Et puis quoi? C'était si étonnant que ça que si Jo devait prendre du bon temps, ce serait avec un vivant? Après tout, ça paraissait logique non? Certes, il était séduisant, d'ailleurs, un peu avant elle avait été hypocrite en disant qu'elle ne le trouvait pas craquant mais elle voulait le faire descendre de son petit nuage, trouvant le fait qu'il soit aussi vantard extrêmement déplaisant. Enfin, ça n'était pas une raison pour se laisser aller. La jeune femme ne s'était pas attendue à ce qu'il pose sa main sur la sienne, ce pourquoi elle se raidit à ce contact froid et étrange. C'était vraiment ... Indescriptible en tout cas il est clair que c'était assez désagréable. Oh ce n'était pas la tiédeur de sa peau, le problème. Non, ce qui la dérangeait, c'est que ces mains étaient des meurtrières et qu'elle avait du mal à supporter ça.

"Sûrement pas autant qu'un homme vivant."

Fit-elle assez sèchement pour lui faire comprendre que ce contact n'était pas le bienvenu. Hey .. N'oubliez pas qu'il était, à la base, un tueur, qui n'avait aucune pitié pour ses victimes et qui assassinait pour le plaisir avant de se nourrir. Ca, ça restait gravé dans un coin de la tête de Jo, qui arbora un regard parfaitement surpris quand il s'approcha ainsi d'elle. Son premier réflexe fut de se forcer à rester stoïque. Si elle montrait sa peur, elle montrait sa faiblesse et elle n'en avait pas l'intention. Bientôt elle sentit les lèvres du vampire se poser sur les siennes, sans qu'elle puisse s'en défaire. Nan mais il était dingue?! Bon, ce n'était pas désagréable, loin de là même. Mais il ... Il était mort! La jeune femme se laissa tout de même volontiers faire, mais ne prolongea pas pour autant ce baiser. Elle était restée de glace face à ce geste, bien que ses joues légèrement rougies prouvaient qu'il ne la laissait pas indifférente. Et oui, c'est vrai, sur ce coup il avait eu raison. Il pouvait dégager de la chaleur ... Des frissons s'étaient faits ressentir dans tous le corps de la chasseuse mais elle les ignora tant bien que mal et gifla sans retenue le vampire. Inconsciente? Sûrement. Mais au moins, il ne risquait pas de s'apercevoir de ce qu'elle avait pensé de ce baiser.

"Pour qui tu t'prends?! Parce que tu te dis plus fort, ça te donne le droit d'm'embrasser? Peut-être qu'avant oui, mais ça marche plus comme ça maintenant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Dim 9 Mar - 17:33

Saddler savait depuis longtemps qu’il était vantard. De son vivant, il lui semblait aussi avoir été comme ça, enfin il aimait croire qu’être un vampire ne l’avait pas tant que ça changer. Il y avait tant de chose que Saddler n’ avait pas faite : aller au cinéma, avoir une relation stable, faire la cuisine, … tant de choses trop humaine pour que Saddler veuille se prendre au jeu. Il était un vampire, il assumait. Cela fesait parti de sa vie, vivre la nuit impliquait des sacrifices, jamais Saddler ne s’ était pleins de sa conditions, il aimait raler, mais rarement contre les choses qu’ il ne pouvait pas changer.

- Banal ? Je suis tous sauf banal ! Je suis sérieux, tu ne peux pas me traiter de banale… Un vampire qui tape sur d’ autres vampires et que tu sauves la vie, ce n’ est pas banal. Ne t’ habitue pas à ca.

Vexé qu’ on le traite de banal. Saddler avait toujours préféré être différant des autres… Il ne voulait plus être cataloguer comme un vampire parmi les vampires. Il avait fait du chemin tout seul et comme tous les hommes, Saddler était unique et si Jo ne l’ avait pas remarqué alors elle ne devait pas être si observatrice que ca.

- Je suis curieux, et puis c’ est donnant donnant. Je ne te raconterais rien si tu ne fais pas de même, ça s’ appelle un échange de bon procédé. Je t’ assure que les gens civilisés font ca.

C’ était très légèrement du foutage de gueule… Mais Saddler ne mentait pas, il avait l’ habitude des « échanges de bon procédés » du moment que cela marchait dans son sens et qu’ il pouvait arnaquer la personne comme il le sentais. Et il devait l’ admettre que Jo ne soit pas parti en courant en le voyant l’ avait frappé, c’ était la première fois qu’ il avait de l’ importance au yeux de quelqu’un d’ autre qu’ une conquête ou une vampire.
Et pourquoi Saddler ne se poserait-il pas de questions ? Pour qui elle le prenait ? Il se posait plus de questions d’ elle, Saddler n’ était pas démunis d’ un cerveau. Celui qui a dit que les vampires étaient stupides et ben.. c’ est celui qui dit qui y est ! Nan mais c’ est vrai, Saddler n’ aimait pas être pris pour une encyclopédie, il éprouvait des émotions à présent même si c’ était nouveau. Sans réfléchir , Saddler baissa la tête lorsqu’ elle évoqua son passé de tueur, la dessus Saddler ne pouvait pas éprouver la moindre fierté, juste des regrets… Il joua avec son verre et hocha la tête :

- Tu as raison, les gentils vampires n’ existent pas. Ou alors ce sont des vampires morts.

Il ne fallait pas trop noircir le tableau, Saddler releva les yeux vers Jo. Il ne fallait pas oublier que les vampires, les vrais, n’ éprouvent pas de regrets tuer est leur raison de vivre, survivre en buvant du sang. La violence, les meurtres sont partis intégrantes de la vie d’ un vampire. Un vampire est un prédateur, rien d’ autre, difficile de s’ arrêter là sans s’ omettre le Bien et le Mal. Forcément tuer était mal, mais un vampire n’ était là que pour ca. Et, les vampires, comme les hommes ne choisissent pas d’ être comme ils sont. C’ est la Nature, l’ équilibre des forces. C’ est dure, profondément injuste, mais on ne peut pas changer ces choses là.

- Tu me parles comme si j’ étais la seule chose à laquelle te raccrocher. Tu dois vraiment être en manque…

Manque de compassion ? Manque de Dean ? Manque d’ une famille ou d’ un ami à qui parlait ? Il était évident que Jo ne devait pas avoir beaucoup d’ amis puisqu’ elle passé sa soirée en compagnie du vampire. Juste pour avoir des infos, nan… Des infos il suffisait d’ aller sur Internet pour en avoir. La réflexion de Jo, le ramena a repenser a Trinity, l’ une de ses femmes qui comptait dans sa vie, elle avait beau être le Mal absolue Saddler ne pouvait pas, ne pas ressentir une véritable tendresse pour les moments partagées avec elle qui furent parfois d’ une délicatesse sans égal.

- Non, ça ne suffit pas. Je suis pas fou, j’ ai besoin de voir mon intérêt… Si tu veux que je t’ aide, car j’ ai la possibilité de t’ aider… Il me faut plus… Tout ce que je peux t’ apprendre, c’ est inestimable, qui connais mieux le sujet qu’ un vampire ?

Jo avait-elle oublié que Saddler lui avait sauvé la vie ? Il ne se venait pas la dessus… vu toutes les femmes qu’ il avait tué, en sauvé une fesait peu peu dans la balence. A nouveau, Saddler détailla Jo, elle n’ était pas très grand,e pas très costaud, si elle voulait se battre elle allait devoir passer quelques jours en salle de muscle. Un vampire pourrait lui casser le bras, comme on otrd une paille. Il ne fesait aps le poids, elle aurait mieux fait de partir en courant. Si elle restait c’ était que quelque cose la retenait, et Saddler savait que ce n’ était pas lui ou pas que lui. "Sûrement pas autant qu'un homme vivant." Saddler prit cette remarque avec un sourire, il répondit avec humour :

- Je peux pas dire, j’ ai jamais couché avec un homme. C’ est pas trop mon truc…

Saddler embrassa Jo… rien que pour lui prouver qu’ il n’ était pas froid. Cela faisait trop longtemps qu’ il était sortit de sa tombe pour qu’ on le traite comme ça. La gifle Saddler ce la prit sans broncher, c’ était bien uen fille qui le frappait. Sans être le moins de moindre troublé, il but son verre cul-sec et reposa son verre en fesant du bruit. Il était furieux qu’ on l’ ai traité de « froid ». Saddler ne se sentait pas mort du tout. Il ne répondit pas aux interrogations de Jo, elles n’ avaient pas d’ intérêt. Il se contenta d’ analyser :

- La gifle… Elle ne m’ as rien fait. Tu frappes pas assez fort… Par contre ce baiser, je l’ ai ressentis. Je ne suis pas « froid ».Alors, la question c’ est… comment un mort peut ressentir le contact ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Dim 9 Mar - 20:33

En y pensant, c'est vrai que les vampires ne devaient pas avoir beaucoup de moyens de distraction. Hormis le meurtre leurs journées étaient vides ... Décidément, Jo n'arrivait pas à s'y faire. Comment un homme adorable par le passé se transformait en véritable machine à tuer? Enfin, elle savait comment. Mais ça relevait de l'impossible pour elle. Mais elle oubliait une chose. Cette chose qui se déléctait de la souffrance des autres n'était pas un homme. Mais un démon. Et ce séduisant personnage assis juste en face d'elle, c'en était un aussi. Ca, elle avait du mal à se le mettre dans la tête. C'est vrai quoi, pourquoi avait-il fallu qu'ils ne soient pas dans le même camp tous les deux? Autrement, elle était presque sûre qu'elle se serait plutôt bien entendue avec lui. Enfin, ce n'était pas le cas et ils avaient tous deux pour but de tuer l'autre -en théorie mais ils semblaient avoir mis leurs objectifs de côté ce soir-.

"Je parle de ton physique. Tu as un physique banal. Mais sinon j'veux bien admettre que tu n'as rien de banal. Enfin, reconnais que le style vampire brun ténébreux et mystérieux, c'est du déjà vu. Revois ton look."

Bon et là encore, hypocrisie à 200%. Oui, mais il méritait bien d'être remis à sa place! Il était tellement arrogant qu'un peu de cassage ne lui ferait pas de mal. Et puis, du moment qu'il ne la touchait pas, elle ne risquait rien pas vrai? Oh surtout qu'il l'avait dit. S'il avait voulu la tuer, il y a longtemps qu'elle giserait sur le sol. Or ce n'était pas le cas, elle osait donc croire que sa compagnie le distrayait un minimum.

"Bon si tu y tiens .. Mon père était chasseur. Il est mort lorsqu'un de ses amis a voulu l'utiliser comme appât lors d'une chasse. J'ai vraiment besoin d'te préciser que je veux le venger ou tu le devines tout seul comme un grand?"

Et arrogante en plus de ça ... Il faut dire qu'elle n'avait absolument pas prévu de se confier à un vampire. Surtout un dans son genre. Bon en même temps, avec un autre de son espèce elle n'aurait pas discuté longtemps. Non, elle se serait battue et selon si son adversaire était de taille, elle serait soit morte, soit bien vivante à arborer fièrement sa deuxième victime. Et puis ... En quoi ça l'intéressait de savoir pourquoi elle voulait ces informations? Ca ne le regardait en rien mais elle avait bien compris qu'il ne dirait rien tant qu'elle n'aurait pas parlé. Alors voilà, maintenant il savait. Certes, elle avait dévoilé cela sur un ton légèrement agressif, comme souvent quand elle parlait de son défunt père.
Ouah ... Jo n'avait pas imaginé que ça lui ferait tant d'effet d'évoquer ses nombreuses victimes, ou alors elle aurait pensé qu'il en serait fier. Mais aucunement elle n'avait pensé qu'il baisserait les yeux de cette façon. Avait-il honte? Regrettait-il ses actes? A première vue, oui, mais il avait bien précisé que ce n'était pas le cas. Alors .. Alors quoi? Bah c'était sans doute son orgueil qui l'empêchait de l'avouer. Mais maintenant, la jeune blonde s'en trouvait encore plus intriguée. Quel vampire digne de ce nom éprouvait des regrets?

"Pourtant ... Pourtant t'as plus l'air si horrible que ça. J'veux dire même si avant t'étais odieux et qu't'étais comme tous les autres, tu m'as quand même sauvée la vie maintenant. Alors en dépit du fait que tu sois un vampire, t'es p'tet pas si mauvais qu'ça. Quant au fait qu'un gentil vampire est un vampire mort, ça paraît logique. Tous les vampires sont morts."

Là, elle marquait encore un point. Elle ne savait pas vraiment comment il allait prendre le fait qu'elle sous entende qu'il n'était pas si horrible qu'il le laissait croire, après tout, venant de la part de Jo, pour un vampire, ce n'était pas tellement flatteur. Mais en même temps, pour elle, ça n'était pas méchant ce qu'elle disait, au contraire, elle était ravie de voir qu'un monstre dans son genre pouvait ne pas être aussi prédateur qu'ils étaient décrits dans les livres.

"Crois moi, si j'étais en manque de quoi que ce soit, ça ne serait pas vers toi que j'me tournerais en premier lieu."

Fit-elle avec un sourire amusé. Décidément, cette discussion prenait une tournure étrange. C'est vrai, ce n'était même plus des vannes sarcastiques et cinglantes mais plutôt, du moins de son côté, des taquineries de gamins, rien d'autre. Finalement, sa soirée pouvait s'avérer plus sympathique qu'au départ, quand elle avait prévu de venir se distraire au Bronze. La jeune fille ne savait pas trop comment elle devait réagir avec lui. Après tout, passer une soirée avec un vampire, c'était quand même stupide pour quelqu'un qui est sensée les abattre.

"Bon eh bien dis ton prix. Tu veux quoi au juste? Moi j'te demande juste des infos. Moi j'ai rien à t'offrir, du moins pas qu'je sache. M'enfin, dis toujours."

Bah oui, c'est vrai, il lui avait sauvé la vie mais en même temps elle ne lui avait jamais rien demandé. S'il avait voulu la laisser mourir, grand bien lui fasse après tout! Elle n'aimait pas devoir quelque chose à quelqu'un et cette fois ne faisait pas exception, alors autant s'acquitter de sa dette rapidement. Mais alors, tout s'enchaîna assez rapidement. La discussion dériva en effet sur la chaleur des hommes, que lui ne dégageait évidemment pas. Jo en doutait. Et pour lui prouver son erreur, il l'avait embrassée langoureusement, ce qui avait eu pour effet de la faire frissonner dans tout son corps. Détestant cette sensation car c'était un vampire qui la lui avait procurée, elle l'avait giflé assez violemment mais sans doute pas assez puisqu'il la provoqua de nouveau en disant qu'il n'avait rien senti. En revanche, il avait senti le baiser. Ca voulait dire quoi au juste? Haussant les épaules, la demoiselle soupira un instant avant de se tourner vers son verre de vodka qui l'attendait bien sagement sur le comptoir.

Au bout de quelques verres de plus, elle n'était plus vraiment en état de compter. D'ailleurs, elle n'était plus en état de faire grand chose, si ce n'est regarder avec un sourire non dissimulé le vampire s'enfiler lui aussi l'une après l'autre sa vodka. Oh il en fallait beaucoup pour qu'elle soit ivre. En même temps, tenant un pub avec sa mère, l'alcool, elle connaissait. Et elle tenait en général plutôt bien. Malheureusement, ils avaient ce soir-là un peu trop bu. Boh, elle était confiante, ils avaient discuté toute la soirée, de tout et de rien, et puis ... Lui n'avait sûrement pas dans l'idée de profiter d'elle, pour le moment, elle avait le regard posé sur la piste de danse et cherchait avidement quelqu'un pour la raccompagner chez elle, jusqu'à sa chambre ... Notons qu'elle était saoûle et que ça ne lui arrivait que très rarement ce genre de comportement.

"Rah ... Y en a pas un pour rattraper l'autre, tous des minables dans cette boîte."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Dim 9 Mar - 21:18

Saddler regarda sa tenue, il portait un tee-shirt noire, sous un blouson en cuir ( un vrai ! qui avait plusieurs années noire) son jean était de couleur foncé, mais pas totalement noire, quand à ses chaussures elles étaient aussi noire. En même temps cela serait décalé pour Saddler de porter du blanc ou des chemises à flanelles, bon il portait aussi parfois des chemises mais c’ était plus rare. Sa couleur préféré s’ étaient depuis lointain le noire, ca allait bien avec ses cheveux et cela permettait de se fondre rapidement dans la nuit, néanmoins la réflexion de Jo le fit sourire. Depuis quand Saddler souriait quand on le critiquait ? Bonne question, surement parce qu’ il reconnaissait que Jo avait raison. Il pensais que Jo parlait d’ Angel et il abdiqua donc sur ce point :

- J’ avoue qu’ Angel et moi, on a quelques points en communs… Mais tu sais que tu viens de me complimenter ? La banalité, c’ est un truc d’ humain…

Alors Jo venait de le considerer comme un humain ? Le coté beaux yeux aidaient surement, d’ ailleurs il jeta un regard sur les tables aux alentours. Il l’ aurait voulu, il aurait pu aller draguer ailleurs il était sure qu’ une fille au minimum aurait craquer sur lui.

- Le coté ténébreux ca marche à ton les coups… Pourquoi je changerais quelque chose qui marche ?

Sourire charmeur, Saddler se la jouait très decontraqué… En faite, il se trouvait plutôt dans le coups coté vestimentaires… C’ est vrai, il ne semblait pas du tout décalé par rapport à l’ époque. Il n’ avait rien du style jeune des cités ou rockeur mais il se fondait dans la foule et c’ était l’ effet recherché. Saddler écouta les confidences de Jo, il ignorait qu’ il s’ agissait du père des Winchersters qui étaient à l’ origine de la mort de son père. Il ne fit pas de commentaire qui lui sembla déplacé en disant :

- Ce devait pas vraiment être un amis, mais tu cherches à te venger contre qui ? Contre l’ ami de ton père, ou les créatures qui l’ ont tué ?

Question intéressante, parce que si Jo voulait se venger si un être humain, Saddler ne l’ aiderais pas… Par contre si c’ était contre des démons et que cela pouvait payer sa « dette »… Alors comme ca Saddler voulait se faire pardonner ? Curieux pour quelqu’un qui cherchait à se débarrasser d’ une âme. Comme c’ était donnant donnant Saddler confia à son tour :

- Je ne me souviens pas de mon père… ni même de ma famille en faite. Je crois qu’ une fois vampire on oublie tout ce qu’ on a vécu avant, ou presque…

Saddler parlait comme un homme qui aurait aimé connaître sa famille. L’ idée de trouver un sort pour revivre quelques moments forts de sa vie d’ humain lui avait traversé l’ esprit. Mais il n’ était pas assez bon en magie pour ça. Et puis il ne voulait pas s’ égarer de ses objectifs. Il n’ allait pas refaire le passé.. Il se doutait bien qu’ il n’ avait jamais été un enfant de chœur. Saddler regarda Jo, elle essayait de le réconforter, c’ est bien ca ? On lui disait qu’ il n’ était pas si horrible que ca, Saddler pensait à cette décadence que son âme lui affligeait. Il n’ était plus capable de tuer, et pour un vampire cela craignait.

- Je n’ étais pas « odieux », j’ étais normal, on ne peut pas demander à un vampire d’ être gentil. C’ est contre les lois de la nature. Le Bien, le Mal neccéssite un équilibre. Les vampires font partis de cette équilibre, je devrais faire partie de cette équilibre… Les Chasseurs auront bon vouloir tuer toutes les créatures du Mal c’ est impossible, parce que si le Mal, il n’ y aurait pas de bien…

Saddler et Jo voyait les choses différament, normal, c’ était sûrement une question de camps. Quoique Jo ne faisait pas vraiment parti des Chasseurs, trop novice et Saddler n’ appartenait plus à aucun camps pour le moment. Il était renier pas les deux, étant vampire il était méchant pour les gentils et comme il avait une âme il était gentil pour les méchants. Difficile de trouver sa place, quand on est trahis par son propre camps…

- Je ne me considère pas comme mort… Techniquement… Luke, l’ homme que j’ étais avant est mort. Mais je me sens bien vivant. Plus vivant que jamais…

L’ âme de Saddler avait donner un nouveau poitn de vue à Saddler. Donc forcément, il ressentait plus les choses, ils se sentait en vie. Mais il était mort… Parce que son cœur avait cesser de battre depuis bien longtemps et surtout parce que quoi qu’ il fasse, il allait se faire tuer. La Tueuse allait sûrement tout faire pour récupérer son âme ou détriment de sa vie, et les vampires… n’ appréciaient guère les traîtres.
Saddler fit mine de réfléchir intensément, qu’ est ce que Jo pouvait lui apporter ? En faite, il l’ ignorait… Il n’ y a qu’ une chose qu’ elle pouvait lui apprendre. Quelque que chose dont il s’ était trop longtemps passé pour ne pas reconnaître qu’ il ne savait pas ce que s » était. Mais cette question, elle viendra dans quelques verres… Saddler précisa juste qu’ il allait y réfléchir. Saddler commanda plusieurs verres… l’ Alcool glissait le long de sa gorge et cela faisait longtemps que Saddler ne s’ était pas pris une cuite pareil. Il était habitué à l’ alcool, il avait bu beaucoup plus en d’ autres circonstances il aurait pu tenir encore… Mais là, il était fatigué, en manque de sang, et quand il était comme ca… Il parlait beaucoup plus qu’ en tant normal ! Il allait devenir un véritable moulin à parole et le lendemain, il ne s’ en souviendras pas… Tous des minables dans cette boite ? Elle ne croyait pas si bien dire… Parce que Saddler regardait aussi les femmes pour finir sa soirée en bonne compagnie :

- A qui le dis tu… Pas une blonde potable… C’ est la dèche… Moi qui voulait m’ envoyer en l’ air avec une blonde…

Le regard de Saddler glissa discrètement de la piste de danse à la seule blonde potable qu’ il connaissait désormais bien…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Dim 9 Mar - 22:46

Bon c'est vrai, Saddler n'était pas démodé, au contraire. Son style se mariait parfaitement avec son visage aux traits doux et fins, qui, si elle n'avait pas su qu'il avait été le témoin et l'auteur de nombreux crimes, auraient pu passer pour angéliques. Enfin, le côté "monstre" ne l'empêchait pas d'être séduisant et il est clair qu'il devait continuer à plaire, même à une époque où les filles se fichent bien d'avec qui elles passent la nuit tant qu'il n'y est pas question de sentiments. Jo était une d'entre elles. Et elle l'assumait. Encore qu'elle se révélait plutôt prude finalement. Enfin bon, revenons au sujet qui nous intéresse, soit l'apparence du vampire. Alors oui, elle était assez surprise du sourire qui était venu se dessiner sur la bouche de son interlocuteur. Elle n'avait pas cru qu'il lui donnerait raison mais ça ne pouvait que l'enchanter. Néanmoins, elle entendit un nom -qui devait sûrement être celui de quelqu'un de connu puisqu'il en parlait comme si tout le monde savait qui c'était- qui n'avait, à son souvenir, jamais été prononcé auparavant.

"Je n'sais pas si le fait d'avoir un léger côté humain est un compliment mais prends le comme tu veux. Mais au risque de passer pour une idiote -j'suis plus à ça prêt de toutes façons-, qui est Angel?"

La jeune blonde avait soif de connaissance, comme son espèce avait soif de sang. La curiosité est un vilain défaut, mais ça, malgré les nombreuses expériences qui le lui avaient prouvées, elle n'arrivait pas à se l'imprimer clairement. Et oui, elle avait eu un instant l'impression d'être en pleine conversation avec un humain .. Incroyable pas vrai? Elle même avait du mal à comprendre cet étrange phénomène.

"J'avoue. Les ténébreux ont toujours eu la côte. Moi même j'ai toujours préféré les bruns aux blonds. Mais tu devrais quand même penser à te renouveler, c'est lassant d'voir toujours la même chose dans les rues."

Jo trouvait que la discussion se tournait de plus en plus vers un ton presque amical, les deux protagonistes ayant baissé -ou quasimment- leur garde, ils entraient plus profondément dans les confidences, les choses personnelles et laissaient peu à peu de côté les vannes et les sarcasmes en tout genre. Boh, il n'était pas si mauvais, ou du moins il ne semblait pas l'être. Dean lui avait conseillé d'être prudente, ce qu'elle avait oublié ce soir. Et ce n'était finalement pas plus mal puisqu'elle avait trouvé une distraction, et qu'elle allait enrichir son savoir grâce à Saddler. Quoi de mieux pour apprendre qu'un bon professeur? Après tout, si l'aîné des Winchester ne trouvait pas utile de toutes les infos dont elle avait besoin, elle les trouverait elle même et ce par n'importe quel moyen, même si pour cela elle devait sympathiser avec l'ennemi.

"A vrai dire, l'ami en question est le père de personnes à qui je tiens beaucoup. Ca m'oblige à ne pas lui faire de mal. Et puis même si j'le voulais, j'serais mal avisée d'm'en prendre à lui. Alors j'me contente de chercher les monstres qui l'ont tué."

Fit-elle avec une amertume bien présente dans sa voix. Oh ça, pour haïr John Winchester, elle le haïssait. Mais par respect et amour pour ses enfants (amour est ici à prendre au sens général sauf pour Dean évidemment), elle ne le traquait aucunement. Quoique si elle les suivait tant, ça n'était sans doute pas pour rien. Peut-être qu'inconsciemment, elle voulait tout de même lui faire payer. Et qui sait comment elle réagirait si elle l'avait en face de lui? Elle n'en savait rien et préférait ne même pas y penser. Bientôt et à sa grande surprise, Saddler lui fit des confidences à son tour. Ne pas se souvenir de sa famille devait être horrible et devait laisser une sensation de vide à l'intérieur de soit. Néanmoins, elle n'était pas totalement d'accord avec lui.

"Ce n'est ni ton père ni ta famille dont tu ne te souviens pas. Ce sont les proches de l'humain que tu as tué pour prendre sa place dans son corps. Je veux dire par là que tu es un démon, ni plus ni moins et ça implique que tu n'as pas vécu tout ce que l'humain qui habitait ce corps. Tu n'es pas lui, pas entièrement, et il n'est pas toi. J'sais pas si j'me fais bien comprendre, c'est pas mal complexe quand même a expliquer ..."

Oui, c'est sûr que ce n'était pas évident à expliquer. En fait, elle parlait à un démon là, pas à un humain qu'on avait tué. Luke et Saddler n'étaient définitivement pas la même personne, ou du moins pas totalement. Du coup l'esprit de Jo était quelque peu embrouillé par toutes ces réfléxions philosophiques sur la condition des vampires. Bah, elle verrait bien, si un jour elle devenait l'une des leurs. Pas qu'elle en avait envie, elle était juste réaliste et se rendait compte maintenant du danger qu'elle courrait ici. Ce n'est pas pour autant qu'elle comptait partir, rassurez vous. Mais il est clair que c'était assez spécial de se dire qu'à chaque coin de rue, elle risquait sa vie.

"Mais qu'est ce qui fait que tu ne sois pas comme les autres créatures du Mal? Pourquoi tu ne fais pas parti de l'équilibre? Le fait que tu m'épargnes ce soir n'est pas dans l'ordre des choses et bien que je t'en sois reconnaissante, je n'en trouve pas ça moins étrange. J'veux bien que tu te démarques des autres parce que de toutes évidence tu veux pas être comme tout le monde, mais à ce point là ..."

Oui, forcément, ils voyaient le monde différemment. Jo, elle ne voyait sur cette Terre que de la souffrance, du malheur et parfois, une once de bonheur apportée par quelques personnes qu'on aime. Les vampires, eux, ne voyaient qu'un vaste terrain de jeu, des milliards d'innocents à leur mercie, juste un garde-manger.

"Mais tu es mort ... Ton coeur ne bat plus, j'vois pas pourquoi tu serais vivant. Physiquement, tu l'es bel et bien. Et même spirituellement d'ailleurs."

Pour elle, c'était vraiment une première. D'ailleurs, cette soirée était pleine de première fois décidément. C'est vrai, première soirée au Bronze, première rencontre avec un vampire, première fois qu'elle en embrochait un, première fois qu'un vampire se dévoilait à elle, sans aucun tabou ou presque. Et premier baiser avec un vampire, elle n'avait plus qu'à espérer que ce soit le dernier. Enfin espérer était un bien grand mot, puisque ça n'avait pas été si désagréable que cela. Et plusieurs verres plus tard, ils étaient tous deux en quête d'une proie avec qui partager le plaisir d'une nuit bien accompagnée. Elle cherchait un beau brun, sa petite préférence, et lui une blonde potable. Autant vous dire que ça ne lui avait pas encore traversé l'esprit que de finir sa soirée avec lui. Nan, elle voulait quelqu'un de vivant! Néanmoins, quand elle lança qu'ils étaient tous minables et qu'il acquiesça, Jo crut rêver quand elle vit son regard se poser sur elle. Comprenant parfaitement le sous entendu, elle arbora à son tour la même expression. Mais, songeant qu'une femme doit toujours se faire désirer, elle fit comme si elle n'avait pas compris.

"Eh bien dommage pour toi .. Vraiment, tu m'en vois désolée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Spencer -Saddler-

avatar

Nombre de messages : 181
Age du perso : 146 ans.
Bien ou Mal? : Un peu les deux...
Les armes de Votre Personnages : Une dague & mes poings !
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Dim 9 Mar - 23:46

Saddler leva un sourcil, Jo avait raison qu’ on dise d’ un vampire qu’ il était humain ce n’ était pas un compliment, en faite Saddler se mit à rire… l’ Alcool jouait pour beaucoup. Le rire de Saddler n’ avait rien du démoniaque, il respirait la joie de vivre même si Saddler ne vivait pas exactement. Rien n’ aurait pas pu provoqué son rire mis à part l’ ignorance de Jo. Ne pas connaître Angel c’ était quelque chose de complètement drôle ! Angel était quand même la référence en matière de Vampire. Et de plus, elle était devenu la référence de Saddler puisque Saddler avait été lui demandé conseil jusqu’ à Los Angeles. Et quel conseil il avait recu ? « Agit en tant âme et conscience ! » Haha… la bonne blague…

- Angel est un grand Vampire, mais un Vampire gentil qui croit en sa rédemption. Angel, c’ est beau comme nom pour un type comme lui. Il fait le bien, il a monté une agence et il aide les gens. Il ne boit plus de sang depuis longtemps… Parait qu’ il s’ y est fait.

Saddler avait omis de dire qu’ Angel avait une âme, son aventure avec la tueuse… Il faut aussi dire que Saddler n’allait pas venter les mérites d’ une autre vampire devant la fille qu’ il draguait et puis la vie d’ Angel, il s’ en fichait ! Saddler était amère vis-à-vis de la réaction d’ Angel, en apprenant son appartenance au club que formait Angel et Spike, celui-ci s’ était mis à rire. A lui parler de son équilibre du bien et de Mal, Angel n’ avait même pas tenté d’ influencé Saddler… Saddler avait sans doute été vexé que celui ne tente même pas de le recruter dans le camps de biens, aussi il avait bien la ferme intention de s’ en débarrasser !

- Tu parles comme si tu traînais tous les jours dans les rues, t’ as qu’ a changé de crémerie… Et puis depuis le 18è siècle je me suis largement renouvelé, fillette..

« Fillette » quelle jolie surnom amicale, Saddler ne pouvait s’ empêcher de penser que lui il avait vécu plusieurs guerres dont la second guerre mondiale. Enfin… si on pouvait parler de vivre pour un vampire bien sure ! Saddler inclina bizarrement la tête en entendant comment raisonner Jo. Elle ne pouvait se venger sur John Wincherster alors elle se vengeait sur les monstres. C’ était…

- Solution de facilité. C’ est pas ca une véritable vengeance. Une véritable vengeance, c’ est quand tu t’ en fou de ce que tu vas perdre, tu restes aveuglé par la haine et tu fais tout ce qu’ il faut pour te venger. Œil pour œil, dent pour dent. Ton truc, ce n’ est qu’ un vulgaire pretexte pour défoulé ta haine..

Fin psychologue le Saddler, coté vengeance il en connaissait un bout… Il avait passé sa vie de vampire à faire ca. Il voulait du pouvoir, il se faisait parfois avoir, alors sil se vengeait,… ça marchait bien, jusqu’ a ce qu’ il récupère son âme. L’ expérience parla en connaissance de cause quand il avoua :

- Parfois on perd gros on cherchant à se venger.

Saddler avait tout perdu : sa réputation, son gout pour le meurtre, ses « amis », son avenir en somme… Il avait perdu une certaine partie de son identité et toute ses bases étaient remises en cause. Pas facile à vivre, enfin… avec l’alcool et Jo tout semblait très facile. Du moment qu’on ne lui demandait pas de marcher sur une ligne blanche. Saddler n’avait ni père, ni famille ? Il fu choqué par cette idée saugrenue. Jo différenciait sa vie d’humain et celle de vampire, sans la première, il n’ y aurait pas eut de deuxième. Il n’ était pas d’ accord pour ca… Il ne voulait pas perdre plus qu’ il n’ avait déjà perdu. Se raccrocher à ce qu’ il avait été c’ était bien normal.

- C’ est ne pas vrai. Je me souviens de mon nom…. Luke Spencer. J’ étais dans l’ armée, ça je m’ en souviens très bien…. Ce n’ est pas parce que mes souvenirs ne sont pas là que cette vie n’ as pas été la mienne. J’ ai un passé, j’ ai évoluer… - surtout récemment- mais cela ne fait pas moi être qui renaît, je ne renierait pas mon passé, ca serait trop lâche…

Parlé d’ évoluer pour définir le fait de devenir un vampire c’ était bizarre… En tout cas les propos de Saddler n’ était pas très claire. En faite si on se basait sur ce que Jo disait cela voulait dire qu’ il avait le droit à une seconde chance puisque, avec son âme, il était défini différant du tueur, tout comme en devant vampire il était différant de l’ homme qu’ il fut. Saddler ne croyait pas à la redemption. Tout ce qu’ il savait ce que les rgrets étaient horribles à vivre. C’ était une vééritable douleur… Et Saddler ne savait pas comment la soigner. L’ alcool leva son aprhension et il posa la question :

- Tiens… toi qui sais toi, comment on peut vivre avec des remords ? Comment on supporte ca ? Je parle pas de petis remords, je parle de trucs horribles… Des meurtres, des tournantes de cadavres… du sang, pleisnd e sang partout.

Saddler fesait des petits et grands gestes pour illustrer ses propos. Désormais il était carrément avachi sur le comptoir, la tête sur le coté il regardait Jo. Il espérait se souvenir de la réponse une fois sobre. Mais ce n’était pas avant plusieurs heures. Sadller ne dirait pas en quoi il était différant des autres, il avait honte de cet âme et d’ eprouver des regrets, c’ était peut être très noble mais Saddler ne voyait pas les choses comme ca, c’ était immoral pour un vampire ( qui a pour but de tuer) d’ épouvrer des regrets pour ses victimes. C’ était déplacé, cela cassait le mythe et surtout l’ équilibre. Si un vampire n’ as pas de sentiments c’ est bien parce que cela serait trop dure à supporter…

- Disons que… le vampire que je suis se déclare en chômage technique !

Ahah ! A en croire Saddler s’ était vraiment drôle. Il leva le doigt en signe d’ avertissement et rajpout :

- Ce n’ est que provisoire…

Saddler pointa son doigt sur Jo, elle était vexante à dire à Saddler qu’ il était complètement mort ! Et spirituellement mort ? Cela voulait dire quoi ? Saddler avait a présent une conscience…. Enfin une sorte de conscience. Une âme dont il ne comprenait pas trop le fonctionnement parce que à part des désagréments il ne voyait rien d’ autre, Saddler ne voyait pas l’ avantage qu’ il pouvait tirer de son âme. Mais en faite, c’ est ce qui le rendait à la vois vivant et différant des autres.

- Mon cœur, quel cœur ? C’est marrant, j’ ai pas de cœur ! J’ ai pompé tellement de sang que je devrais peut être en avoir un ? Tu crois qu’ on peut en greffer ? J’aimerai bien essayer ça pourrait être sympa… Et puis c’ est quoi c’ est connerie de mort et de vivant, c’est comme le bien et le mal, ca sert à rien ! Une petite cuite et on fait plus la différance pas vrai…

Impossible de déceler une véritable logique dans les propos de Saddler, il était totalement dévergondé et c’ était une inépsis de vouloir lui greffer un corps ! On était plus au temps des expériences médicales et surtout Saddler ‘n avait pas besoin d’ un cœur il vivait très bien comme ça. Il revela la tête et s’ approcha de Jo, elle disait blanc mais ses yeux disait noire. Il venait d’ avoir une idée de génie :

- Je sais… je vais te raccompagner, parce que les rues sont vraiment pas sure !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo Harvelle
Parce que ça n'a pas d'importance ..
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
Age du perso : 23 ans
Bien ou Mal? : Bien!
Les armes de Votre Personnages : Tout c'qui peut m'servir.
Date d'inscription : 02/03/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   Mar 11 Mar - 23:07

Oui d'accord, Jo abusait quelque peu de ne pas connaître Angel. Mais il faut dire qu'elle n'était pas d'ici et qu'avant ce soir, elle pensait que les vampires n'avaient jamais existés. Bon, oui, ça prouvait qu'elle était novice, mais maintenant qu'il s'en était rendu compte, elle pouvait bien lui demander quelques renseignements, après tout, si elle pouvait s'instruire en discutant avec lui ... Euh non attendez! Elle lui faisait la conversation pour apprendre des choses, ce n'était pas en option, sinon pourquoi perdre son temps? Boh peut-être qu'il lui plaisait à outrance ... Ah mais ça, pour qu'elle l'avoue, il pourrait attendre encore bien longtemps! Quoique peut-être pas, l'alcool aidant à beaucoup dans le rapprochement des deux jeunes gens. Enfin, jeunes étant un terme relatif pour quelqu'un né il y a de cela environ 150 ans.

"Un vampire qui fait le bien? Bizarre. Mais s'il est si connu que ça, c'est qu'il a pas dû faire que le bien si? Nan parce que j'imagine que s'il est tant respecté c'est qu'il a dû en verser du sang lui aussi. J'crois pas que parce qu'il s'est mis à faire le bien, ça effacera les innocents qu'il a tué."

Pas qu'elle ne croyait pas en la rédemption. Seulement quand le nombre de victimes était un peu trop imposant, là, elle doutait amèrement qu'on puisse recommencer à vivre et faire comme si tout cela était du passé. Après tout, qu'un vampire le veuille ou non, il reste et restera un monstre, qui se nourrit de sang, ni plus ni moins. En quel honneur devrait-on les pardonner de toutes ces atrocités commises au cours des siècles? Bon et même si elle discutait sur un ton amical avec Saddler, même si elle oubliait sa condition et son passé, même si elle semblait faire abstraction de tout cela, il ne fallait pas oublier qu'ils étaient tous deux ivres et qu'ils ne pouvaient plus réfléchir clairement. Quoique même avant d'avoir entamé son deuxième verre de vodka, elle se rendait parfaitement compte du charme que dégageait Luke, c'est bien ça qui la dérangeait.

"Fillette? Rassures moi avant qu'je complexe, même si j'ai la mentalité d'une fillette, je n'en ai pas le corps hein? Non parce que là je serais atrocement vexée."

Ahah! Non, elle n'avait aucunement besoin de Saddler pour savoir si elle était jolie ou non. Après tout, qu'il la trouve à son goût, elle s'en foutait complètement. Quoique pas totalement puisqu'une nuit avec lui ne devait pas être des plus désagréables. Nan mais c'était quoi ces idées bizarres?! Jo délirait complètement, passer la nuit avec un vampire, c'était sans doute la théorie la plus étrange qu'elle n'avait jamais eu. Pourtant, Dieu sait qu'elle avait une imagination débordante. Là, elle n'était que ponctuée par l'alcool qui coulait à flot ce soir.

"T'as sans doute raison. Mais quand cette personne est un Winchester, alors ça te fait réfléchir à deux fois. Tu vois même si je tiens pas plus que ça à la vie, j'veux pas détruire celle de ses fils. Encore plus qu'elle ne l'est déjà j'veux dire."

Comment aurait-elle pu savoir que même à Sunnydale, les démons connaissaient le nom de ces deux célèbres frères? A vrai dire, elle préférait croire qu'elle était la seule à les connaître comme elle les connaissait, c'est-à-dire que même si elle était loin de savoir tout d'eux, elle était très proche et elle avait appris à reconnaître les défauts et qualités de chacun. Après ce qu'ils avaient traversé ensemble, après ce qu'ils lui avaient involontairement fait subir, elle les appréciait toujours autant et cachait tant bien que mal sa jalousie quand il s'agissait de Dean.

"A quoi bon te souvenir que tu étais dans l'armée si tu ne te souviens plus à qui tu pensais là-bas? J'conçois qu'on peut ne pas se souvenir d'un membre de sa famille, comme son père, moi même j'ai des fois du mal. Mais oublier toute sa famille ... Enfin, je suppose que je n'peux pas comprendre tant que je n'sais pas c'que c'est."

Ce qui sous entendait que ça allait arriver? Elle espérait que non mais ne réfutait pas cette possibilité. Après tout, Jo connaissait les risques, elle était très bien consciente de ce qu'il pouvait lui arriver mais continuait de chasser. Peu importe ce qu'il lui arriverait, elle n'avait rien à perdre si ce n'est la vie et comme elle l'avait souligné, ce n'est pas ce qui lui tenait le plus à coeur. Surprise par le tournant de leur conversation, la jeune blonde eut du mal à saisir pourquoi il lui posait une question de ce genre. N'avait-il pas dit un peu auparavant qu'il n'avait aucun remord? L'alcool déliait bien des langues ...

"Eh bien ... J'pense pas qu'ce soit humainement possible de vivre avec. Mais tu n'es pas humain. J'suppose que tu n'as qu'à supporter. Tu sais, avoir des remords, même si c'est atrocement difficile, et encore ce doit être un faible mot, c'est pas une si mauvaise chose. J'veux dire par là que ça prouve que tu n'es pas si odieux que ça. C'qui m'intrigue, c'est le fait que tu ressentes des sentiments. Arrêtes moi si j'me trompe mais tous les vampires n'en sont pas capables pas vrai?"

Il ne voulait pas lui avouer qu'il avait une âme? Ahah mais il ne connaissait pas la détermination de Jo à toujours fourrer son nez là ou il ne fallait pas. Oh ça, pour être têtue, elle l'était. Même qu'il n'était pas rare que ça lui apporte des ennuis. La preuve, la dernière fois, elle s'était retrouvée attachée à une chaise dans un égout à jouer les appâts, juste avant d'apprendre que son père avait été tué de cette façon. Elle espérait juste que cette fois, sa curiosité ne l'emmène pas trop loin. Enfin, vu l'alcool qu'ils avaient ingurgité, elle commençait légèrement à douter. D'autant plus qu'au fur et à mesure de la soirée, Saddler était de plus en plus charmeur, sans qu'elle puisse s'expliquer pourquoi ce revirement d'attitude. Si on lui avait dit ça le matin même, jamais elle ne l'aurait cru. Mais finalement, elle s'amusait, ou du moins en donnait l'impression. Bah disons juste qu'elle était ivre et qu'elle ne se souviendrait sans doute pas de ce moment le lendemain, ce qu'elle trouvait dommage car elle devait avouer que hormis les crimes atroces qu'il avait commis, il était plutôt sympathique. D'accord, pas au premier abord, mais sinon ...

"T'as raison c'est franchement débile. Pis pourquoi s'faire la guerre? Ca sert à rien. Surtout qu'c'est dommage, y a des morts qui sont vachement mignons mais j'me dis toujours 'Nan Jo t'as pas l'droit il est mort!' Dorénavant j'me laisserais aller après tout j'vois pas pourquoi on est toujours en train d'se battre. Un peu d'alcool et tout va mieux!"

Bon et Jo non plus n'était pas dans son état normal, c'était clair. Enfin en même temps, vu ce qu'ils s'étaient enfilés ce soir, ça se comprenait aisément. Et puis, ils s'éclataient, c'était l'important non? Elle non plus ne se rappellerait sans doute pas de leur conversation des plus intéressantes ni des regards de plus en plus significatifs que lui lançait le vampire. Dommage, c'était bien agréable pourtant de se savoir draguée ainsi. Trouvant une alternative pour ne pas qu'ils se quittent tout de suite, Saddler proposa de la ramener chez elle. Han quelle gentille attention. Elle lui adressa un large sourire qui montrait bien qu'elle était ravie qu'il ne la laisse pas partir comme ça.

"C'est vrai, je risquerais encore de me faire attaquer. Et puis, ça serait dommage que cette fois-ci, je n'ai personne pour me venir en aide."

Fit-elle avec une mine malicieuse. Elle l'attrapa brusquement par la main, frissonant à ce contact tiède contre sa peau, et l'entraîna dehors, pendant que le barman avait le dos tourné. Voilà encore une fois, elle avait raison, elle avait dit qu'elle ne payerait pas les boissons ... La jeune femme se détacha donc du vampire, pour ne pas paraître trop suspecte même s'il était clair dans ses yeux qu'elle le désirait. Ils marchèrent au clair de lune pendant quelques minutes jusqu'à arriver au fameux motel délabré dans lequel créchait Jo. Peu importe, elle finirait par s'y faire malgré l'insalubrité des lieux.

"Me voilà arrivée ..."

Miss Harvelle soutenait intensément le regard de Luke, attendant un quelconque signe de sa part, voir s'il aurait assez de cran pour lui faire comprendre clairement ce qu'il attendait. Or, elle avait vu durant cette soirée qu'il n'en manquait pas, de cran justement ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Génial, la soirée commence bien .. [Luke]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Génial, la soirée commence bien .. [Luke]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°*°Sunnydale°*° :: Sunnydale :: Life Center :: Le Bronze-
Sauter vers: