Version 2.2 The Girls Of Sunnydale
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ren Tsuhara (finis)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Tsuhara
Hitomi Wo Tojireba Anata Ga, Mabuta No Ura Ni Iru Koto De
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 27
Age du perso : 21ans
Bien ou Mal? : Bien
Les armes de Votre Personnages : Son colt et tout ce qui passe sous ses doigts
Date d'inscription : 20/02/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Ren Tsuhara (finis)   Jeu 21 Fév - 0:11

Fiche de présentation

Nom:
Tsuhara

Prénom:

Ren

Age:
21ans

Race :
Chasseurs

Caractère
Enfant il croyait que les gens se militaient à être soit gentil, soit méchant mais en grandissant il s’est vite aperçut que ses propres valeurs ne correspondaient pas au monde qui l’entourait et ne lui correspondait même pas à lui-même. Car lui-même n’est pas tout blanc ou tout noir, mais plutôt gris. Bien sûr il a ses qualités et ses défauts comme tout le monde. Le jeune homme peut se montrer très têtu et borné, peut-être même à en perdre la raison et il peut passer à côté de certaines choses importantes. Mais il est comme ça et personne ne peut l’arrêter une fois lancé sur une affaire qui lui tient à cœur. Lui-même dit qu’il faudrait le tuer et le découper en petit morceaux pour le stopper dans sa course. Mais autre son coté tête brulée il a une mauvaise ou bonne habitude (selon les goûts) à ne jamais rien prendre au sérieux, dédramatisant chaque situation avec un sens de l’humour lourd et cynique qui plait rarement^^ Ajoutez à ceci des manières et des gestes toujours « très décalés » (comme le fait de descendre les escaliers en sautillant et battant les bras ou d’imiter avec sa main le fait de tirer avec un révolver en faisant « bang » ou encore de se ballader dans la rue avec son ancien uniforme de lycée qui lui va encore^^) et vous obtenez un comportement typique de Ren. Ca y est vous croyez l’avoir cerné ? Le profil type du gars complètement foufou et irresponsable. Eh ben non car même si le jeune chasseur parait toujours de bonne humeur et profitant pleinement de la vie ses actions et certaines de ses répliques font voir tout le contraire. Si on fait plus attention à lui on remarque rapidement qu’il est enfaite quelqu’un de très solitaire qui ne s’en plein nullement et qui n’est pas fait pour se retrouver au milieu de trop de personnes sinon c’est le fiasco et il devient très vite brusque et insociable. Si on lui demande pourquoi il ne cherche pas la compagnie de ses chères confrères humains et préfèrent passer son temps à chasser les créatures de l’ombre il vous répondra qu’il n’a pas besoin de compagnie, qu’il n’est pas un chien et qu’il n’a besoin de rien. Ni d’amitié, ni d’amour, ni de compassion de pacotille. Il ne vit que pour sa vengeance et à complètement mis sa vie humaine entre parenthèse. Pour ce qui est des responsabilités, malgré son air naïf il est pleinement capable de s’occuper de lui même si la vaisselle n’est pas faite tous les jours et peut même nourrir correctement son chat. Si ce n’est pas être responsable ça ! Autrement il n’hésite jamais à sauver une personne en détresse même si ce n’est pas trop son style mais vite fait et sans trainer puis basta et adieu. Mais même avec tous ses défauts il reste quelqu’un de mystérieux, d’assez gentil si on ne le cherche pas trop et si on sait garder sa distance avec ses affaires personnelles et ne chercher pas à le faire rire, il déteste ça. D’ailleurs il ne riait plus depuis de nombreuses années avant que Rei ne s’émisse dans sa vie…

Physique
Loin d’être désavantagé par son physique, Ren l’assume complètement et du haut de ses 1 mètre 75. Son visage est fin et ses yeux noirs brillant sont souvent perçus comme deux billes étincelante et perçante. Son regard est toujours d’une extrême intensité et il est très difficile de savoir ce qu’il pense. Les gens croient toujours deviner ce que pense le jeune homme mais en définitif ils tombent toujours dans le faux en se rendant compte que ses paroles contredisent ce que laisse apercevoir ses yeux. Quand à ses cheveux bruns qu’il a laissé poussé comme presque tous les japonais, il ne les peigne que très rapidement le matin et s’en soucis rarement sauf pour ses nombreuses identités où il change de coiffure à chaque fois et en trouve une plus loufoque que la précédente. Mais ses derniers temps il est courant de le croiser brun un jour et roux le lendemain^^ Côté vêtement il s’habille généralement avec des vêtements noirs, mais lorsqu’il est en mission il adhère et adopte les habits en couleur ou même flashi.
Quand on le croise dans la rue, on ne fait pas attention à lui au premier abord. Son look discret le fait passer inaperçus mais si on s’attarde sur lui on peut remarquer tout de suite qu’il dégage un grand charisme et son air mystérieux n’est pas là pour arranger les choses surtout avec son air toujours blessé remplis de colère et avide de vengeance qui contrastes avec ses sourires charmeur à gogo et ses yeux pétillant ce qui d’ailleurs effraie souvent les gens qui le prenne pour un fou au final. Mais il ne fait pas se laisser avoir par son côté foufou, ce que les autres ont du mal à saisir.

Caractèristique spéciale?! ou don...: EX: Télékinésiste
Une cicatrice au flanc que son père lui a faite le jour où il a essayé de le tuer

Coté :
Bien

Avatar :
Yamashita Tomohisa

Comment avez vous connu le forum? :
L’adresse a débarquée dans ma fenêtre d’MSN comme ça^^

Code
*OKay*.


Dernière édition par Ren Tsuhara le Ven 22 Fév - 3:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren Tsuhara
Hitomi Wo Tojireba Anata Ga, Mabuta No Ura Ni Iru Koto De
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 27
Age du perso : 21ans
Bien ou Mal? : Bien
Les armes de Votre Personnages : Son colt et tout ce qui passe sous ses doigts
Date d'inscription : 20/02/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Ren Tsuhara (finis)   Ven 22 Fév - 3:08

Histoire
Ren né il y a 21 ans tout juste (jusque là ça va vous suivez ?^^) dans un hôpital dans un des nombreux quartiers de Tokyo. A ce moment là il n’est pas du tout prédestiné à devenir plus tard un chasseur, pourtant fils lui-même d’un traqueur de créatures surnaturelles. Je sais, je sais, ce n’est pas l’idéal pour fonder une famille, ni même pour trouver une femme. Pourtant Shiki Tsuhara a su trouver celle qui était faite pour lui sur cette grande boule bleue et dieu sait que sauver qu’il a dût se battre pour conquérir son cœur. Mais sauver une fille d’une mort certaine par une créature très repoussante donne un grand avantage et les deux jeunes gens se sont mariés à peine un an après leur rencontre. Ils ont d’abord eut une fille puis le jeune Ren, deux ans plus tard. Bien sûr, concilier une vie de chasseur avec une vie de mari aimant n’était pas toujours facile, il y avait les craintes des représailles mais aussi les nombreuses absences. Pourtant, aussi étrange que cela puisse paraitre la petite famille n’a vécue que des années de bonheur en ce moment et pendant leur enfance les enfants Tsuhara n’ont jamais connus le réel boulot du chef de la famille car aux yeux de tous papa était « Un aventurier qui partait sauver le monde des méchants » et les gens se disaient alors « Sûrement encore un de ses chômeurs qui passe son temps dans les bistrots et ses gosses se voilent la face ».
Durant ses dix premières années l’évolution de Ren ne cesse d’aller vers la mention « Oh mon dieu mais comment ses parents feront pour le tenir quand il sera ados ?! ». Car le moins que l’ont puisse dire c’est que l’enfant est très agité, il court partout, grimpe sur les toits et provoque le désarroi et l’indignation des professeurs. Mais sa mère ne s’inquiète pas et se contente de dire qu’il s’extériorise et vit sa vie. Et pour la vivre, il l’a vie à cent à l’heure. Extrêmement attachant et ouvert il passe son temps à faire de grand sourire aux gens et semble être né pour faire rire les autres. Ce qui d’ailleurs est très utile quand quelqu’un n‘a pas le moral à la maison comme sa sœur qui passe son temps à courir après les garçons et qui se fait toujours avoir à la fin.
Il a onze ans lorsque son père l’emmène à sa première « chasse ». Devant l’air septique et inquiet de sa mère l’enfant imagine tout de suite le pire et il n’est pas déçu. Pour ne pas décevoir son chère papa il fait mine d’adorer mais la vue d’un vampire décapité ne l’enchante en réalité pas du tout et ce jour là il prit de toute ses forces pour ne plus jamais avoir à revoir ça. Sauf que son père est tellement réjoui d’avoir trouvé son successeur qu’il initie de plus en plus souvent son fils au métier de chasseur et l’emmène de plus en plus souvent avec lui lors de ses voyages. Pourtant Ren garde le sourire et fait même de son mieux pour satisfaire les espoirs de son père. C’est ainsi que malgré lui il devient une sorte d’apprenti et son maitre semble être le meilleur, maniement des armes, techniques de combat rapproché etc. L’enfant ne l’avouera sûrement jamais mais ces excursions sont aussi l’occasion de se rapproché d’un père trop souvent absent et Ren profite au maximum des moments passés avec lui, sans pour autant négliger sa sœur et sa mère. Mère qui supporte de moins en moins l’idée que son fils reprenne ce fardeau si dur à porter. Elle a toujours eu le don de comprendre les gens aux premiers abords et voit tout de suite claire dans le jeu de son fils mais l’encourage pourtant de son mieux.
A cette époque là une vague démonique s’abat peu à peu sur le Japon et le père de Ren décide de partir plus longtemps que prévu et pour une durée indéterminée à la chasse et veut emmener son fils avec lui mais sa femme refuse catégoriquement et Shiki Tsuhara part donc seul. C’est ce qui sauvera Ren ou l’achèvera ça dépend du point de vue.
Le chef de famille disparait pendant plus de huit mois, pas de nouvelles sauf celles en provenance de la télé : des dizaines de meurtres s’entassent semaines après semaines et pas besoin d’être médium pour comprendre que ce sont des chasseurs mais il y a un autre fait encore plus inquiétant : de plus en plus de suicides se produisent un peu partout et personne n’en trouve les raisons. Mais toujours le même schéma, l’homme rentre chez lui, tue toute sa famille et se tue ensuite. Aucune lettre et aucun motif apparent mais Ren pense tout de suite à de cas massif de possession mais tout ça reste très étrange même si il a depuis longtemps donné un autre sens à ce mot.
Shiki Tsuhara réapparait un soir de mi décembre alors que Ren a fêté ses quatorze ans quelques semaines plus tôt, son absence revient à un peu plus d’un an et son look parait très négligé. Dès leur premier regard la famille sait que quelque chose cloche mais tout le monde fait comme si de rien n’était et personne n’ose troublait les retrouvailles. Ce soir là c’est ramens à gogo, le plat préférait de Ren et de son père. Mais le chef de famille va se coucher tôt car il se plait de maux de têtes. Le lendemain Ren espère échapper au lycée et rester avec son père mais interdiction formelle de sa mère, il doit y aller et passer un examen très important. Sa sœur n’a pas cette « chance » et peut donc rester si elle veut, se qu’elle ne refuse évidement pas. Le jeune homme est donc le seul à sortir ce jour là, pourtant pendant toute la journée une sensation bizarre ne le quitte pas, il a la nausée et n’arrive pas à se concentrer. C’est pourquoi il se presse de rentrer chez lui et c’est là que sa vie bascule. En rentrant ça le percute tout de suite, cette odeur atroce qui vous prend aux tripes. Acre et puissante. Une odeur de sang, Ren la connait bien pour l’avoir déjà sentie de nombreuses fois au court des chasses avec son père. Mais ce sang là à quelque chose de…différent et il ne tarde pas à découvrir pourquoi. Première pièce, premier corps. Celui de sa sœur étendue au sol dans le salon. Deuxième pièce, deuxième corps. Celui de sa mère dans la cuisine. Toutes deux poignardées. Troisième pièce, pas de corps. Un espoir renait mais est de courte durée quand il se retrouve face à son père après l’avoir appelé en criant et que ce dernier tient un couteau plein de sang à la main et qu’il s’avance vers lui en titubant. Vous devez croire qu’il est vraiment bête ce pauvre adolescent à ne même pas chercher à s’enfuir, à seulement rester là, luttant pour ne pas s’écrouler et regardant sans comprendre ce maudit couteau approchait. Non seulement il s’est approché mais en plus il a profondément entaillé le flanc du jeune homme qui a cet instant n’a pensé qu’à une seule chose, une chose très ironique qui l’aurait presque fait sourire : le couteau qui est à présent dans sa chaire, celui qui est en train de lui hotter la vie est le même que celui qu’avait utilisé son père des années auparavant pour décapité ce bon vieux vampire qui avait été la victime de sa première chasse. Celui là devait bien rire en bas en enfer en voyant comment tout ça se terminer. Une sensation intense de froid l’envahit, puis c’est le néant.
A son réveil, il apprend qu’il est à l’hôpital. Le même hôpital où il est né, encore une situation ironique non ? Il apprend aussi qu’après l’avoir poignardé son père a essayé de se suicider mais il s’est raté tout comme il a raté son fils et est en section psychiatrique. Deux survivants sur quatre. Un « miracle » soi-disant pour la presse et les médias, une abomination pour Ren qui ne fait que regretter et sombrer dans son coin. Pourtant il n’est jamais seul, infirmières, psychologues, médecins. Pourtant malgré leur présence il ne s’est jamais sentit aussi seul et aussi mal. Mais il continue à sourire, à croire que c’est la seule chose qui le rattache à sa vie passé alors il sourit, sourit aux infirmières, sourit aux psychologues, sourit aux médecins et meurt chaque jours un peu plus à l’intérieur.
Quand il sort de l’hôpital il n’a la certitude que d’une seule chose, c’est la chasse qui a rendu son père comme il est et qui a donc tué son père. Il se jette donc dans son nouveau boulot à corps perdu. Bientôt il ne vit que pour un seul objectif : se venger et détruire toutes les créatures qui existent sur terre. Sa première chasse est un succès et il tue avec haine et avidité cette énormité de la nature. Cette nuit il restera près de huit heures recroquevillé dans une chambre d’un vieux motel les genoux repliés contre lui soutenus par ses mains en sang. Car ce qu’il déteste le plus et encore aujourd’hui, c’est de tuer et de chasser. Pourtant il va continuer et ne va passer son temps qu’à ça et bientôt les sourires se lassent, s’enraillent et finissent par laissaient place à un humour cynique et des sourires faux mais qui trompent tout le monde. Monde qu’il supporte de moins en moins et devient de plus en plus solitaire. Lui qui était si ouvert devient insociable et reclus. Il déteste d’ailleurs à présent qu’on le touche. Mais aussi étrange que cela puisse paraitre il porte aucune colère contre son père à qui d’ailleurs il rend souvent visite même si le contact est impossible puisque ce dernier semble plongé dans un état de confusion extrême et n’est même plus capable de parler. Pourtant en allant chez un notaire, Ren découvre que son père s’était mis une petite fortune de côté, sûrement pas grâce aux revenus de la chasse mais peu importe le compte est légué au jeune homme qui l’utilise à bon escient. Il part sur la route et prend n’importe quel cas de cause surnaturelle.
C’est en arrivant dans une petite ville que Ren, alors âgé de 20 ans, fait la connaissance de Rei, jeune japonaise du même âge que lui. Leurs prénoms se ressemblent ? C’est bien leur seul point commun car les deux jeunes gens se détestent au premier regard. Lui est là pour sauver le père de la jeune femme d’un mauvais esprit, elle est là pour lui pourrir la vie avec ses bonnes paroles « Les choses inexpliquées ne sont pas toujours mauvaises », « Il vaut mieux laisser faire la police ». Et passe son temps à lui dire que sa vie de hors la loi est inadmissible. Heureusement l’affaire se termine bien et Ren part dans la ville d’à côté où il est destiné à rester beaucoup plus longtemps. Il loue donc un mini studio dans une sorte d’immeuble, quelques après son arrivée il a une nouvelle voisine. Devinez qui ? Rei ! Apparemment elle aussi déteste ce petit imprévu et leurs disputes reprennent de plus bel mais ce qui énerve encore plus le jeune chasseur c’est que non seulement elle se moque des nombreux looks qu’il prend pour aborder une nouvelle affaire mais en plus elle semble intriguée par lui et commence à faire des recherches. Lorsqu’elle découvre son passé c’est le clash et Ren cherche illico un autre studio mais rien n’est libre pour l’instant. Et le temps passe, mais pas les questions de Rei. Elle n’arrive pas à comprendre pourquoi il est devenu chasseur, elle prétend qu’il a abandonné le bonheur et qu’il est malheureux. Une vraie folle que le jeune homme rêverait de tuer. Pourtant au fil du temps et avec sa fichue ténacité la jeune femme se fait une « place » dans la vie de Ren qui détestait tant la compagnie humaine. Pourtant ce dernier continu toujours à la renvoyer à perpète à chaque fois qu’il l’a voit, il ne l’avouera jamais mais elle fait maintenant partis de ses habitudes. Un moyen pour lui de dire qu’il s’est attaché à elle ? Sûrement pas ! Et surtout depuis qu’elle lui a déclarée qu’elle l’aimait et que sa nouvelle ambition est de le rendre heureux. Le problème est que en la voyant Ren se rend compte à quelle point il a basculé dans le monde qu’il détestait tant étant enfant. Elle qui sourit tout le temps et parait toujours de bonne humeur, elle sur qui ses faux sourires et son humeur cynique ne prenne pas et qu’elle voit ses blessures et sa souffrance. Il la déteste plus que tout, comme on dit il n’y a qu’un pas de la haine à l’amour. Un soir alors que la nouvelle trouvaille de Rei est de faire mumuse avec des feux d’artifices comme une gamine de deux ans elle manque de mettre le feu aux appartements mais le plus dingue c’est que Ren qui passait par là se retrouve mêlé à ses tentatives pour éteindre les étincelles. Et en voyant un spectacle aussi déplorable il se met à rire, comme il n’avait pas rit depuis des années et cette pensée le terrifie. Il se cloitre aussitôt chez lui et fait mine d’être malade pour ne plus voir cette fichue fille mais elle passe par la fenêtre et prétend lui amené un bon repas chaud pour qu’il se remette vite. Maintenant c’est officiel Ren veut vraiment la tuer. Pourtant cette nuit là c’est tout l’inverse qui arrive, ils passent la nuit ensemble. A son réveil le jeune homme ne s’est plus du tout quoi faire, il a depuis longtemps renoncé à sa vie humaine pour ne plus garder que cet instinct de chasseur pourtant cette sensation dans son cœur quand il l’a regarde endormie à ses côté n’a rien à voir avoir avec ce qu’il a ressenti jusque là.
Ce matin là il prend ses affaires et quitte la ville puis carrément le pays et part aux Etats-Unis pour une deuxième nouvelle vie et là-bas impossible de connaitre son passé il serait tranquil. Il emménage à Sunnydale et prend un nouveau départ. Il vit pendant un an dans cette ville qui semble être le plus grand berceau de créatures qu’il n’ait jamais vu et parle à présent très bien l’anglais même si quelques mots japonais viennent parfois s’incruster dans ses paroles. Le jeune homme se croyait de nouveau stable mais s’était sans conté Rei qui, plus que tenace et bornée, vient de débarquer elle aussi à Sunnydale et a de nouveau pris un studio voisin à celui de Ren. Cette fois si va-t-il vraiment la tuer^^ ?




Merci beaucoup, voilà j'ai finis et désoler pour l'histoire beaucoup trop longue Dead Dead
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Winchester
What’s Dead Should stay dead
avatar

Nombre de messages : 143
Age du perso : 26 ans
Bien ou Mal? : Bien
Les armes de Votre Personnages : tout ce qui me tombe sous la mains
État : Absent/e
Date d'inscription : 10/03/2007

Dossier Personnel
Puissance:
66/100  (66/100)
Demandes de Topics: Refusés
Relations:

MessageSujet: Re: Ren Tsuhara (finis)   Ven 22 Fév - 3:18

Bon Smile Moi je ne vois aucun défaut a cette histoire alors je te valide Smile Seulement si jamais un autre Admin a quelque chose a dire, il en a toujours le droit & a ce moment la, si des changement de sont demandé, ce serait apprécié que tu les fasse.

& Pour Rei , va tu lui faire un Poste Vaccant dans les Prédéfinis des Membres ?!

Bienvenue Smile

JADORE TON HISTOIRe

_________________

<What About some Dean ?!>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Evans

avatar

Nombre de messages : 228
Age : 31
Age du perso : 22 ans
Bien ou Mal? : Bien
Les armes de Votre Personnages : [Pourquoi me Défendre ?! ]
Date d'inscription : 12/03/2007

Dossier Personnel
Puissance:
80/100  (80/100)
Demandes de Topics:
Relations:

MessageSujet: Re: Ren Tsuhara (finis)   Ven 22 Fév - 3:42

Alors la chapeau! Amen! Bravo! Et si je pouvais le dire en Jap je le ferais!
Bienvenue parmis nous!
Tu peux comme le dit si bien Dean, aller dans -- cette section -- et faire une demande pour le personnage de Rei (a moins bien sur que tu aies déja un autre plan en tête)

_________________

We've been searching all night long
But there's no trace to be found
It's like they all have just vanished
But I know they're around

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren Tsuhara
Hitomi Wo Tojireba Anata Ga, Mabuta No Ura Ni Iru Koto De
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 27
Age du perso : 21ans
Bien ou Mal? : Bien
Les armes de Votre Personnages : Son colt et tout ce qui passe sous ses doigts
Date d'inscription : 20/02/2008

Dossier Personnel
Puissance:
100/100  (100/100)
Demandes de Topics: Acceptés
Relations:

MessageSujet: Re: Ren Tsuhara (finis)   Ven 22 Fév - 15:45

Merciiiiii beaucoup à vous deux ça fait vraiment plaisir Embarassed

Eh pour le perso de Rei oui je comptais faire une demande pour lui créer un post vacant car elle est assez inportante Rolling Eyes

Voilà en tout cas merci encore Wowo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ren Tsuhara (finis)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ren Tsuhara (finis)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°*°Sunnydale°*° :: °*°Inscriptions°*° :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: